rencontre-oecumnenique-500e-anniversaire-lutherDans un mois le pape François se rendra à Lund en Suède pour fêter le 500e anniversaire de la Réforme protestante. Ce ne sera, en somme, qu’un scandale de plus envers la sainte doctrine catholique et une humiliation humaine de plus pour l’Église catholique à mettre au crédit de l’argentin.

Les cérémonies et festivités œcuméniques se préparent assidûment tant chez les Luthériens que les conciliaires. Elles devront témoigner des pas de géant accomplis vers « la pleine communion ». Mais disons-le clairement, non, comme le croient certaines âmes naïves, des Luthériens à l’Église catholique, bien plutôt, des catholiques à la réforme protestante !

« Vendredi 16 septembre 2016, un nouveau document œcuménique conjoint signé par la Conférence épiscopale catholique allemande et le Conseil de l’Église protestante réformée d’Allemagne, a été présenté à Monaco de Bavière, écrit le Vatican Insider.

Le texte de 92 pages, fruit d’un travail débuté en 2012 a été présenté avec une évidente satisfaction par les deux présidents respectifs, le cardinal Reinhard Marx, aussi archevêque de Bavière, et son collègue Heinrich Bedford-Strohm. Ils ont réaffirmé leur intention ferme de commémorer ensemble l’anniversaire avec « un grand événement œcuménique ».

Marx et Bedford-Strohm ont d’ailleurs expliqué la démarche : « Guérison, rétablissement, ou si nous voulons purification, » par rapport aux blessures réciproques durant ces 500 ans autant qu’en rapport avec ces pas sur le chemin œcuménique post-conciliaire non encore conclu, mais surtout pas assez bien connu et assimilé pleinement dans les différentes communautés. Le document, en résumé, pourrait être défini « une Parole commune ».

Commune parce que cela représente la base théologique pour les célébrations qui débuteront cet automne en Allemagne pour se terminer le 31 octobre 2017, anniversaire de la publication par Luther des fameuses thèses et considérée, de fait, comme le début de la Réforme. L’attente est grande de la cérémonie conjointe prévue à Hildesheim, en Basse-Saxe, le 17 mars prochain, veille du IIe dimanche de Carême. Mais communes seront aussi les prières spécialement prédisposées ensemble par des catholiques et des luthériens.

Après une série d’anniversaires caractérisés par des accusations réciproques, « cette fois se sera différent » promettent Marx et Bedford-Strohm dans la préface, « ce sera un moment extraordinaire pour nos communautés. Après des siècles de fermeture, aujourd’hui il y a une volonté de pardonner et de regarder vers le futur. »

Ce document a pour but de démontrer qu’il faut dépasser, « profondément enracinés dans la mémoire collective », les blessures et les conflits du passé dus au contexte religio-politique des guerres de religions en Allemagne, même si, précise le texte « avec Vatican II on a commencé à respirer un air nouveau. »

Tout à cette idée de trouver une union entre luthériens et catholiques qui mette de côté les divisions doctrinales, vraiment considérées, par ces ecclésiastiques modernistes, comme des tout petits points de détails sans grande importance dans cette révolution protestante, « celui de 2017 sera le premier anniversaire célébré par deux églises séparées. »

Mais le texte va plus loin. Il œuvre à une réhabilitation de la figure de Luther au sein du monde catholique à la suite des déclarations du pape lui-même et du cardinal Kasper pareillement. Aussi le cardinal Marx a souligné béatement : « Comme catholiques nous pouvons reconnaître en toute honnêteté que son intention était celle de rénové l’Église catholique et non d’en fonder une autre. Il voulait attirer l’attention du Dieu clément et miséricordieux et réveiller les gens de son temps. » Avec un siècle de guerres sanguinaires à la clé pour les pauvres gens qu’il a voulu réveiller ? Et la première grande révolution européenne qui a divisé l’Europe en deux ? Comme enfant sage et obéissant, qui veut honnêtement rénover l’Église catholique, on fait mieux ! Mais n’est-ce pas le propre de tous les révolutionnaires d’apporter, sous couvert de bien et de philanthropie, comme cadeau d’amour à l’humanité la mort et la souffrance à leurs contemporains et aux générations qui suivent ? Le drame c’est qu’aujourd’hui les ecclésiastiques conciliaires, oublieux de leur foi catholique et de l’attachement qu’ils devraient porter à leur Mère la Sainte Église Catholique qu’ils accusent honteusement de ne pas avoir compris le bon Luther, occultent la responsabilité de cet apostat fou névrosé dans ces atrocités pour l’encenser mondialement.

Encore une fois, force est de constater, avec ce document et les festivités prévues conjointement entre luthériens et conciliaires que l’Église conciliaire se protestantise toujours plus et s’éloigne de façon impressionnante, dans l’ensemble comme dans le détail, de la théologie catholique.

Car en quoi, pourquoi, faut-il le rappeler, l’Église catholique se devrait-elle, aurait-elle un devoir de mémoire imprescriptible, de fêter la révolution d’un des pires hérétiques de l’histoire qui lui a arraché des millions d’âmes ? Cela est absolument fou ! Déraisonnable !

Rappelons à ces novateurs œcuméniques le simple catéchisme : « Hors de l’Église Catholique, Apostolique et Romaine, nul ne peut se sauver, comme nul ne put se sauver du déluge hors de l’arche de Noé qui était la figure de cette Église» (Saint Pie X, Grand Catéchisme, X).

Aussi face à l’iniquité et à l’apostasie de ces pasteurs conciliaires, qui encensent Luther tout en se disant catholiques, à la suite de Mgr Lefebvre, nous ne pouvons que leur demander :

« – Quelle Église êtes-vous ? À quelle Église avons-nous affaire — moi je voudrai savoir —, si j’ai affaire à l’Église catholique, ou si j’ai affaire à une autre Église, à une Contre-Église, à une contrefaçon de l’Église ?… Or je crois sincèrement que nous avons affaire à une contrefaçon de l’Église et non pas à l’Église catholique. Pourquoi ? Parce-ce qu’ils n’enseignent plus la foi catholique. Ils ne défendent plus la foi catholique. Non seulement ils n’enseignent plus la foi catholique et ne défendent plus la foi catholique, mais ils enseignent autre chose, ils entraînent l’Église dans autre chose que l’Église catholique. Ce n’est plus l’Église catholique. Ils sont assis sur le siège de leurs prédécesseurs, tous ces cardinaux qui sont dans les congrégations et tous ces secrétaires qui sont dans ces congrégations ou à la secrétairerie d’État ; ils sont bien assis là où étaient leurs prédécesseurs, mais ils ne continuent pas leurs prédécesseurs. Ils n’ont plus la même foi, ni la même doctrine, ni la même morale même que leurs prédécesseurs. Alors ce n’est plus possible. Et principalement, leur grande erreur, c’est l’œcuménisme. Ils enseignent un œcuménisme qui est contraire à la foi catholique. »

Francesca de Villasmundo

 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

16 commentaires

  1. « avec Vatican II on a commencé à respirer une air nouvelle. »

    « une ère nouvelle » ou « un air nouveau » ??

    • Pietà ! Elle chante una canzonetta sull’aria, comme Susanne qui écrit le texte improvisé par la Comtesse.

  2. Le pape va peut-être déclarer que sainte Thérèse d’Avila était une illuminée.
    Il a oublié qu’en septembre 1560, sainte Thérèse eut une vision de l’enfer où elle y vit la damnation des luthériens. Lorsqu’elle apprit que la réforme luthérienne faisait rage en France, elle demanda à ses filles de beaucoup prier pour la France, et elle-même offrait ses mortifications pour la conversion de ces hérétiques.
    Il va falloir que le Vatican choisisse entre les saint(e)s catholiques et les hérétiques qui s’égarent. On ne peut servir Dieu et le démon.

  3. Paul-Emic says:

    c’est la suite, l’aboutissement sans doute du concile Vatican II

  4. « le cardinal Reinhard Marx, aussi archevêque de Bavière » ; il a un grand appétit, comme on voit, mais la Bavière est encore plus grande, si c’est possible, et il doit se contenter avec l’archevêché de Munich avec Freising.

  5. PRIONS POUR L’ÉGLISE ET POUR LE PAPE FRANÇOIS

    Ps 145(144),17-18.19-20.21.
    Le Seigneur est juste en toutes ses voies,
    fidèle en tout ce qu’il fait.
    Il est proche de ceux qui l’invoquent,
    de tous ceux qui l’invoquent en vérité.

    Il répond au désir de ceux qui le craignent ;
    il écoute leur cri : il les sauve.
    Le Seigneur gardera tous ceux qui l’aiment,
    mais il détruira tous les impies.

    Que ma bouche proclame
    les louanges du Seigneur !
    Son nom très saint, que toute chair le bénisse
    toujours et à jamais !
    *************************************************
    Notre Église et le pape François ont besoin de nos prières et je vous propose une prière inspirée par le pape Léon XIII et adaptées par des mots EN MAJUSCULES. Cette prière devrait être récitée souvent en privée ou dans des rassemblements afin de faire fuir les démons avec leurs actions perverses sur les pécheurs et de protéger l’Église et son Pasteur des menaces de l’Ennemi. Jacques Beauséjour
    *************************************************
    PRIÈRE DE LIBÉRATION
    Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. AMEN.
    Nous T’ORDONNONS, qui que tu sois, esprit immonde, puissance satanique, horde de l’infernal ennemi, légion démoniaque, toute assemblée et secte diabolique; au nom et par la «Vertu» (Luc. VIII, 46) de Jésus-Christ Notre Seigneur, sois extirpé et chassé par l’Église de Dieu, des âmes (Math. XII, 43) créées à l’image de Dieu et rachetées par le précieux Sang du Divin Agneau. Désormais, n’aies plus l’audace, perfide serpent, de tromper le genre humain, de persécuter, de secouer et de «cribler comme le froment» (Luc. XXII, 31) les élus de Dieu, L’ÉGLISE ET SON PASTEUR.
    Il te le commande, le Dieu Très Haut à qui, en ton grand orgueil, tu prétends encore être semblable, Lui qui veut que «tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité» (I Tim II, 4).
    Il te le commande, Dieu le Père.
    Il te le commande, Dieu le Fils.
    Il te le commande, Dieu le Saint Esprit.
    Il te le commande, le Christ en majesté, Verbe éternel de Dieu fait chair, qui, pour le salut de notre race, perdue par ta jalousie, «s’est humilié lui-même et s’est fait obéissant jusqu’à la mort» (Philip. II, 8), qui a édifié son Église, sur le «Roc» (Math. VII, 24), et promis que «les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle» (Math. XVI, 18), «puisqu’Il demeurera avec Elle jusqu’à la consommation des siècles» (Math. XXVIII, 20).
    Il te le commande, par le signe sacré de la Croix +, et la vertu inhérente à tous les mystères de la foi chrétienne.
    Elle te le commande, la très auguste Mère de Dieu, la Vierge Marie qui, dès le premier instant de son Immaculée Conception, a, par son humilité, écrasé ta tête trop orgueilleuse.
    Elle te le commande la Foi des saints Apôtres Pierre et Paul et des autres Apôtres.
    Il te le commande le sang des martyrs et la pieuse intercession de tous les Saints et les Saintes.
    Ainsi donc, maudit dragon et toute légion diabolique, nous t’adjurons par le Dieu vivant, par le Dieu vrai, par le Dieu Saint, par ce Dieu qui a tant aimé le monde au point de lui donner Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle et que ton Église ET SON PASTEUR soient préservé du malin (Jean III, 15).
    Cesse de tromper les humaines créatures et de leur verser le poison de la damnation éternelle. Cesse de nuire à l’Église ET SON PASTEUR et d’entraver leur liberté. Arrière Satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi du salut des hommes. Cède ta place au Christ en qui tu n’as rien trouvé de tes œuvres. Cède la place à l’Église, une, sainte, catholique et apostolique, que le Christ a acquise au prix de Son Sang. Incline toi sous la main puissante de Dieu, tremble et fuis à l’invocation que nous faisons du saint et redoutable Nom de ce Jésus qui fait trembler les enfers, à qui sont soumises les vertus des Cieux et les Puissances et les Dominations, que les Chérubins et les Séraphins louent dans un concert sans fin, disant: Saint! Saint! Saint!, le Seigneur, Dieu de l’univers! LE CIEL ET LA TERRE SONT REMPLIS DE TA GLOIRE. HOSANNA AU PLUS HAUT DES CIEUX. BÉNI SOIT CELUI QUI VIENT AU NOM DU SEIGNEUR. HOSANNA AU PLUS HAUT DES CIEUX.
    V. Seigneur, exaucez ma prière.
    R. Et que mon cri s’élève jusqu’à vous.
    V. Le Seigneur soit avec vous.
    R. Et avec votre esprit.
    Oraison
    Dieu du ciel, Dieu de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Confesseurs, Dieu des Vierges, Dieu qui avez le pouvoir de donner la vie après la mort, le repos après le travail, parce qu’il n’y a pas d’autre Dieu que Vous, et qu’il ne peut y en avoir si ce n’est Vous, le Créateur de toutes choses visibles et invisibles, Vous dont le règne n’aura point de fin: nous supplions humblement Votre Glorieuse Majesté d’user de Sa Puissance pour nous délivrer, de délivrer l’Église ET SON PASTEUR de toute tyrannie des esprits infernaux, de leurs pièges, tromperies, méchancetés, et de nous conserver indemnes de tout mal. Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. AMEN.
    V. Des embûches du démon.
    R. Délivrez-nous, Seigneur.
    V. Que Votre Église ET SON PASTEUR Vous serve dans la liberté, l’ordre, la paix et la grâce de Jésus;
    R. Nous Vous en prions, écoutez-nous, Seigneur.
    V. Que les puissances ennemies de Votre Sainte Église ET DE SON PASTEUR soient humiliées et anéanties ;
    R. Nous Vous en supplions, Seigneur, exaucez-nous.
    Antienne
    Seigneur, ne Vous souvenez pas de nos fautes, ni de celles des personnes qui nous sont chères et ne tirez point vengeance de nos péchés; ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. AMEN (Tob. III, 3 – Math. VI, 13).
    Remercier aussitôt des grâces obtenues pour nous, pour l’Église ET SON PASTEUR en récitant le MAGNIFICAT.
    oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo
    Mon âme exalte Le Seigneur Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur !
    Il s’est penché sur son humble servante désormais tous les âges me diront bienheureuse
    Le Puissant fit pour moi des merveilles Saint est son Nom !
    Son Amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui Le craignent
    Déployant la Force de Son bras Il disperse les superbes
    Renverse les puissants de leurs trônes et élève les humbles
    Comble de biens l’affamé renvoie les riches les mains vides
    Relève Israël Son serviteur et se souvient de Son Amour
    De la Promesse faite à nos pères en faveur d’Abraham et de sa race à jamais.
    Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

  6. Vie et mort par suicide d’un « réformateur »
    http://www.salve-regina.com/salve/Le_suicide_de_Luther

    • Le suicide n’est pas si évident. Par contre il est vrai qu’il était très malade.
       » finit sa vie paisiblement en 1546 à Eisleben, sa ville natale »
      https://www.herodote.net/Martin_Luther_1483_1546_-synthese-286.php

      • Patricia says:

        Il y a une preuve matérielle de son suicide, malgré les interdits et les injonctions non seulement des membres de cette communauté, mais aussi d’autres organisations qui ont intérêt à ce que la vérité ne soit pas connue, dans son intégralité :
        – Le médecin présent à fait un croquis du corps de cet homme où il est évident qu’il s’est pendu… Plusieurs hommes de son entourage ont aussi mis fin à leur jour.
        De plus, Il y a aussi des témoignages de ces proches et contemporains, vérifiables, que cet homme était alcoolique et violent, avec de gros problèmes comportementales. Il a même dévoyé celle qui est devenue sa compagne et qui était sœur dans un couvent.
        Ce qui est normal et va de soi puisqu’il était en guerre non seulement contre lui-même, contre l’Eglise institution mais aussi contre le Seigneur… Je ne parle même pas de La Très Sainte Vierge!
        Pour résumer : il est évident qu’il était très mal en lui-même et n’était sûrement pas habité par LA PAIX DU SEIGNEUR.
        Il faut arrêter de dire que c’était un homme de bien. C’était un révolté qui a fait beaucoup de torts du fait de la haine qui habitait son cœur.
        Du fait de cet homme et d’autres hommes de son entourage, il y a eu des milliers et des milliers de morts dans le monde et en Europe… d’autre part, les protestants qui se posent toujours comme de « pauvres victimes » des « vilains » et superstitieux catholiques, sont en vérité des menteurs quand cela les arrange!
        En effet, ils ont commis eux aussi des actes d’une violence inouïe et plus particulièrement, ils sont responsables des buchers qu’il y a eu en Europe pendant plusieurs années et qui ont brûlé de nombreuses femmes qualifiées de « sorcières. » Une véritable folie collective s’est emparée de l’Europe à cette époque.
        Contrairement à ce qui est répandu : ce n’est pas de la responsabilité de l’Eglise catholique… bien au contraire : Le Pape est intervenu pour que cessent toutes ces exactions proférées par les juges de la société civile et ensuite les protestants du Peuple, eux-mêmes.
        Je ne parle même pas des exactions commises contre les édifices religieux et leur contenu… en France. Il y a eu aussi les assassinats de catholique du côté de La Charente Maritime et La Rochelle. (vérifiables)
        D’ailleurs Le Cardinal Richelieu a dit qu’il aurait été préférable de supprimer tout de suite Luther et de faire justice ; cela aurait épargné bien des victimes et des crimes. Et aussi le fait important que l’unité de la France a été ébranlé par cet hommes et ses adeptes. (Edit de Nantes, etc)
        Il convient de rétablir la vérité historique à un moment donné et preuves à l’appui. C’est Madame M. Sigaut, historienne qui parle de cette réalité dans son ouvrage consacré aux soient disant sorcières… cet évènement, en fait, s’est déroulé au tout début de La Renaissance et non pas au « Moyen Age » qui serait un âge obscure (?!)
        Bien sûr, c’est le contraire. Ce fut une période hautement spirituelle et dans laquelle il y a de grands mystiques-contemplatifs, dont St-Bernard de Clairvaux, St-Bonaventure, St-Augustin, Ste Hildegarde Von Bingen, etc… sans parler de Ste-Jeanne d’Arc !
        Il y a eu aussi la construction de cathédrales et de magnifiques chapelles et églises… sans parler de la mise en place des corporations et de nombreuses initiatives saines et positives, sur le plan de la société dite civile, pour notre Pays, par Le Grand St-Louis, etc.
        – On ne fait que nous mentir et nous déprécier, dans tous les domaines et saper notre Histoire et notre morale, aux yeux du monde entier pour justifier la destruction totale et nécessaire de notre beau et cher vieux Pays.

        Cela fait partie du décervelage et du déracinement voulu par les loges et autres menteurs et méchants patentés.
        – Tous les Peuples et les Communautés ont des actions à se reprocher ; tous sans exception… sinon, nous serions au Paradis terrestre.

        Alors, il faut arrêter de « charger le baudet » :
        NON, nous ne sommes pas responsables de tous les crimes et exactions de La Terre, tout au long des siècles!
        Qu’on arrête de nous prendre pour des demeurer et de nous rouler dans la farine afin de mieux nous détruire corps et âme…
        Nous sommes toujours là et pour beaucoup d’entre nous EVEILLES. Nous sommes déterminer à nous défendre nous et l’avenir de nos enfants et de notre Pays… de notre magnifique civilisation.
        Dieu est Amour et Vérité!
        « Seule la vérité rend libre. » St-Jean.
        Résistance! Vive La France Libre!

        • L’Encyclopedia Universalis dit seulement qu’il est mort au cours d’un voyage. Dois je en conclure que les circonstances n’ont pas bien été élucidées et que les catholiques s’en sont emparé pour répandre la rumeur d’un suicide qui, à l’époque aurait discrédité Luther ?

  7. " Pour le coup " says:

    Herodote … tout un programme
    En déclinaison , ça donne :
    – Hérode , homme aimant la fête , calme , réfléchi , paisible .
    – Hérodiade , femme fidèle, douce généreuse , bonne mère .
    – Hérodiens, du clan d’Hérode , partisans de la famille .

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com