hollande france hondurasCombien ont-ils été choqués de cette communication tout autour de l’équipe de France par le gouvernement ? À mon avis beaucoup de Français dont pas mal d’amoureux du foot et du sport et même certains qui ne sont pas forcément adeptes du Hollande bashing comme Bruno Roger-Petit. Tout le monde sait bien que François Hollande est un fan de football mais de là à s’en servir pour tenter de remonter dans les sondages… il y a une marge.

C’était une soirée très sélect hier soir à l’Élysée pour France-Honduras avec champagne, petits fours, écran géant et invités choisis. Comme si cela ne suffisait pas, il avait invité la presse… Le deal étant qu’il puisse passer à la télé pour donner son avis sur le match, avant et après. Qu’a-t-on à faire de voir le président se lever pour fêter un but ? Absolument rien. Le gouvernement donne une fois de plus l’impression d’être un gouvernement de privilèges, totalement coupé du peuple qui souffre de la crise. Bien sûr, il ne communiquera pas sur le prix d’une telle soirée mais tente de faire passer un message de solidarité et d’optimisme, en profitant de l’argent du contribuable. Cela choque de voir cette récupération politique alors que l’on sait qu’une réconciliation s’amorce entre l’équipe de France et les Français et que malgré les critiques, il y avait une réelle attente pour ce premier match. Le gouvernement ne l’ignore pas et compte s’en servir. Il oublie cependant qu’il est foncièrement impopulaire et qu’il faudra un peu plus qu’un bon parcours des Bleus pour changer cela, surtout en pleine grève SNCF et avec les actions des intermittents. C’était bien la peine de critiquer les manières de riche  de Nicolas Sarkozy si c’est pour faire exactement la même chose.

Quant à madame Najat Vallaud-Belkacem, elle a montré une fois de plus qu’il ne suffit pas d’être nommé ministre des sports pour maîtriser le sujet. On l’a vu accueillir l’équipe de France à son arrivée au stade de Porto Alegre… Du jamais vu. Tout le monde sait qu’on laisse les joueurs se concentrer avant un match et que ce n’est certainement pas le moment pour faire une campagne de communication politique.  Les joueurs n’ont rien dû comprendre surtout que le milieu est relativement peu politisé. Les footballeurs, en général, ne prennent pas de position politique tranchée ou ne donnent pas le nom de celui pour qui ils ont voté. C’est tabou. Voir la ministre des Sports à l’entrée du stade pour taper la main de chaque joueur a de quoi surprendre. Les supporters peuvent être mécontents de voir leur sport pris en otage par des politiques qui tentent de se refaire une santé. C’est sans compter que les relations entre supporters et le gouvernement sont loin d’être au beau fixe et que les clubs ont été en conflit avec la majorité socialiste pour cette fameuse taxe à 75%. Mieux, Belkacem n’hésite pas à faire le parallèle avec la victoire de 98 où la France l’avait emporté 3-0 face au Brésil… sauf qu’entre le Honduras et le Brésil, il y a plus qu’un gouffre.

Que le politique tente de récupérer le football et le sport n’est pas nouveau mais le faire d’une manière aussi grotesque, alors que la situation du pays n’est guère réjouissante, est indécent. Que peut bien en penser le chômeur qui a perdu son travail ? La seule réponse que lui apporte le président, c’est son avis sur un match de foot, dans une salle où on mange bien. Pire, même dans la tentative de récupération, madame Belkacem montre son incompétence totale sur les dossiers sportifs. Penser que le mondial peut redorer l’image du gouvernement, c’est se berner d’illusions !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Monsieur T says:

    En 98 l’équipe de « France » gagnait, 4 ans plus tard Le Pen était au second tour, l’éternel retour du concret comme disait Lénine.

  2. angel says:

    Nous avons un gouvernement dont le chef est un crétinus de la pire espèce et ,…. comment essayer de récupérer des voix en se montrant adepte de foot et de laisser des grévistes faire la loi et que des pauvres étudiants en bavent pour arriver à l’heure à leur examen .

  3. France says:

    Juste unes précision : on dit « se bercer d’illusions »…

  4. champar says:

    Ceux qui ne s’intéressent pas au foot « panem et circences » (du pain et des jeux) slogan de la Rome décadente, ils n’en pensent rien de bon de ce « sport » pourri où les millions du Qatar se disputent avec les millions de l’Arabie Séoudite, l’argent domine, aucune éthique.
    Alors que les pourris qui nous gouvernent s’en délectent c’est la moindre des choses !
    Grain de sable dans la mécanique : « panem » car il ne suffit pas que la politique et le foot soient un cirque (toutes mes excuses aux vrais cirques qui produisent une spectacle de qualité) il faut aussi que les gens aient de quoi manger, avec la vague déferlante du chômage, les mauvais acteurs politiques arrivent à la fin du spectacle …
    Malheureusement tous les français aussi.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com