police sentinelles2Hier soir, plusieurs « Veilleurs » belges se sont fait embarquer par la police alors qu’ils se tenaient debout devant le Sénat. C’est la première fois que cela arrive en Belgique. Les « Veilleurs » communiquent à ce sujet:

« Ils étaient 27 Veilleurs debout, pacifiques, silencieux devant le Parlement belge dès 18 heures ce mardi 26 novembre 2013 pour exprimer leur opposition à l’extension aux mineurs de la loi dépénalisant l’euthanasie.

Ceux qu’on appelle les « Veilleurs » se sont mis en place en place peu à peu, en dépit de l’intimidation de la police, présente depuis le début de la soirée.

Le premier groupe de  Veilleurs ayant été dispersé, 11 autres Veilleurs ont pris le relais dans le plus grand silence.

Les forces de l’ordre sont à nouveau intervenues et leur ont attaché les mains derrière le dos avant de les embarquer au poste de police.

Ces 11 Veilleurs ont pu partager avec les policiers très sereinement les raisons pour lesquelles ils s’opposaient à la proposition de loi.

 

La question leur a été posée: « Pourquoi nous arrêter, nous, les Veilleurs pacifiques ? Ne devriez-vous pas plutôt arrêter les médecins qui, publiquement, avouent enfreindre la loi euthanasie actuelle en ne déclarant plus celles qu’ils pratiquent? »

Entre-temps d’autres Veilleurs ont continué d’affluer devant le Sénat, mais ont été très vite dispersés par la police. Une quatrième vague de 18 nouveaux Veilleurs a pris place devant le Parlement jusqu’à 22 heures, heure à laquelle, comme il en en avait été décidé, tous se sont dispersés de leur propre initiative.

 

Que retenir de cette mobilisation croissante?

Les citoyens belges francophones et néerlandophones, jeunes et moins jeunes, parents avec leurs enfants sont de plus en plus nombreux à s’exprimer et s’engager publiquement contre cette proposition de loi.

 

Le message des Veilleurs est clair : « Les ENFANTS ne sont pas capables de prendre une décision de mort. Ils le sont d’autant moins lorsqu’ils sont en grande souffrance et très vulnérables. »

Comme l’atteste ce tweet, la police ne s’est pas contentée d’embarquer:

 

 

D’après la Libre Belgique, ils seront poursuivis devant le tribunal correctionnel pour avoir manifesté en zone neutre.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Un passant says:

    D’où La Libre tient elle l’information comme quoi c’était une manifestation?
    Des gens qui se posent devant le Sénat forme donc une manifestation?
    Défense dès à présent de s’arrêter devant le Sénat? Mais vive la liberté!

  2. dorchain rachel says:

    Hier soir, j’étais présente et je fus la première à devoir quitter les lieux.Mon indignation vient que s’il y avait eu des personnes religieuses ,des politiques ,..Est-ce qu’ils auraient agi ainsi? Pour moi qui venait pour défendre ma fille décédée atteinte par le handicap et la maladie et c’est moi qui n’allait pas bien aujourd’hui.Tristesse.

  3. Pingback: 03 Décembre 2013 | conflitmondial

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com