Bernard Cottret, professeur émérite à l’université de Versailles-Saint-Quentin, est un spécialiste de l’histoire des mondes anglophones.

Il nous décrit dans ce livre cette double révolution politique et sociale qui précéda de près d’un siècle et demi la révolution française. L’expansion capitaliste et l’odyssée impériale furent longtemps les fruits les plus visibles de cette révolution anglaise.

Mais cette période est aussi qualifiée de rébellion britannique et fut une guerre de conquête : c’est durant ces décennies que l’Irlande et l’Ecosse perdirent leur indépendance. La couronne britannique prit l’initiative de cette révolution institutionnelle, politique et religieuse, menée tambour battant malgré les réticences croissantes du Parlement anglais. Puis, au milieu du siècle, une série de soubresauts vit les trois royaumes passer de façon relativement rapide d’une crise parlementaire en 1640-1642 à la restauration de la monarchie en 1660, après plusieurs affrontements fratricides, une guerre civile, une guerre d’annexion, un pronunciamento… sans oublier un éphémère épisode républicain.

Cette révolution anglaise, considérée comme la première révolution européenne, est aussi la dernière des guerres de religion, marquée par une véritable barbarie anti-catholique.

La révolution anglaise, Bernard Cottret, éditions Perrin, collection Tempus, 736 pages, 12 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com