la révolution mondiale

Nesta Webster (1876-1960), née Nesta Bevan, était la plus jeune fille de Robert Bevan, qui fut très ami avec le Cardinal Manning. C’est en voyageant en Inde qu’elle rencontra le capitaine Arthur Webster, superintendant de la police anglaise, qu’elle épousa.

Rentrée en Angleterre, elle se plongea dans l’étude de la Révolution et fut invitée par la suite à donner des conférences sur la Révolution mondiale devant des cercles d’officiers, y compris ceux des Services secrets britanniques. C’est sur l’insistance de ces derniers qu’elle écrivit La Révolution Mondiale dont la première édition parut en 1921 et qui fut régulièrement réédité de son vivant puis de façon posthume. Les éditions Saint-Rémi en ont assuré la traduction et viennent d’en publier une nouvelle édition française revue et corrigée, assortie de notes se référant à l’Histoire de France ou de sources récentes.

La Révolution Mondiale n’est pas un répertoire exhaustif des évènements révolutionnaires, mais il s’efforce d’en montrer la cause réelle.

Après la première parution de ce livre en 1921, Winston Churchill en fit l’éloge, déclarant qu’il existait : « une conspiration d’envergure mondiale pour rejeter la civilisation et reconstruire la société sur la base du développement aveugle de la seule science… de l’envie malveillante et de l’impossible égalité… C’est cette conspiration qui a joué un rôle essentiel parfaitement identifié dans la tragédie que fut la grande Révolution Française, comme un écrivain contemporain, Mme Nesta Webster, l’a si brillamment montré, tout comme elle a été le ressort principal de tous les mouvements subversifs du XIXème siècle. Et aujourd’hui, c’est ce gang d’individus étranges sortis des bas fonds des grandes métropoles d’Europe et d’Amérique qui tiennent par les cheveux le peuple de Russie et sont devenus les maîtres indiscutés de cet immense Empire« .

Cet ouvrage retrace méticuleusement l’histoire du mouvement révolutionnaire depuis ses origines lointaines jusqu’au vingtième siècle, avec ses émeutes organisées et richement financées, et son culte du chaos et de la corruption. Nesta Webster avait acquis les écrits originaux des Illuminés de Bavière, les volumes de correspondance de Marx et d’Engels et tant d’autres publications originales des sociétés secrètes et des organisations révolutionnaires, dont elle fait profiter le lecteur qui y trouvera une mine de références et de citations.

Ce livre montre aussi comment contrer intelligemment la Révolution.

La Révolution Mondiale, Nesta Webster, éditions Saint-Rémi, 620 pages, 30 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Bibliophile militant says:

    OUVRAGE CENTRAL !! Un classique. L’ai lu;)

    Comme on le voit encore avec la citation de Churchill – qui avait pourtant des origines juives (c’est pas un péché! mais bon^^) et était maçon (CHURCHILL, Winston Leonard Spencer, Sir (1874-1965) : Initié Franc-Maçon, en 1901, à « Studholme Lodge », Londres et membre de la Loge « Studholme Lodge 1591 », de Londres) -, une ordure de tout premier ordre de toute façon pour ceux qui connaissent la vraie histoire sur cet ignoble personnage à l’apparence si « bonhomme sympathique », ses innombrables (mé)faits, ses objectifs, ses trahisons, ses massacres, pour lequel, comme pour le « général » De Gaulle (De Gaulle que Churchill méprisait d’ailleurs au plus haut point;) et à raison. Il a eu vite fait de prendre la mesure de l’individu;) Comme les Américains pour lesquels le seul interlocuteur légitime restait… Pétain. Churchill et les Américains ont eu des phrases assassines de vérité et vraiment marrantes sur le petit De Gaulle, l' »apprenti dictateur »;), l’après-guerre a bâti toute une légende dorée mensongère, il faut vraiment être le dernier des crétins, des neuneus, des incultes ou des fainéants intellectuels (pardon mais..), pour ne pas être « complotiste » et « conspirationniste »…

    Quand par ex, comme ici encore (et on pourrait passer quelques jours et quelques nuits à multiplier bien d’autres citations, de bien d’autres personnes, tout aussi puissantes et connues que Churchill (d’ailleurs Churchill n’a évidemment pas écrit que cette citation à propos de la Conspiration, notamment au sujet de la révolution juive dite « russe » de 1917…), c’est des membres de la Conspiration eux-mêmes qui l’écrivent, signent, persistent, récidivent, publient ouvertement, on ne sait plus quoi faire pour convaincre les gens…

    Ce n’est plus un mystère d’iniquité. C’est un mystère de cécité.

    A croire que la vérité fait peur aux gens. Mais bon sang! Lisez!! C’est pas nous, les « conspirationnistes », qui écrivons ces citations hein!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com