Pays le plus riche du monde, mais également le plus endetté (et plus endetté que riche), les Etats-Unis ont longtemps été la puissance industrielle majeure avant d’être dépassée par le Japon puis la Chine.

En 1965, sur les 24 matières premières clés sélectionnées dans le jeu Richesses du Monde, les Etats-Unis étaient premiers producteurs mondiaux en acier (25 %), aluminium (40 %), construction automobile (40 %), coton (30 %), cuivre (25 %), houille (25 %), tabac (20 %) et uranium (40 %), soit un tiers des productions (8).

En 1975, les Etats-Unis n’en comptait plus que 5 : aluminium (30 %), construction automobile (30 %), cuivre (20 %), houille (25 %) et tabac (20 %), perdant l’acier, le coton et l’uranium au profit de l’URSS.

En 1985, les Etats-Unis n’en comptait plus qu’une : l’aluminium (20 %), perdant la construction automobile au profit du Japon, le cuivre au profit du Chili, la houille et le tabac au profit de la Chine.

En 1995, la part de l’aluminium est tombée à 15 %, les Etats-Unis reprennent le leadership en construction automobile avec 25 %.

Au cours des années 2000, la Chine s’adjuge la première place en aluminium et en construction automobile, les Etats-Unis, d’une année l’autre, devenant le premier producteur mondial de pétrole.

Les Etats-Unis sont sur le déclin, mais avec encore de beaux restes. Il n’est pas étonnant alors de voir une majorité industrielle dans la première exportation de chacun des 50 états américains. L’aéronautique, dernier bastion industriel mondial des Etats-Unis, est la principale exportation de près du tiers des états (16 sur 51) : Californie, Hawaï, Washington, Arizona, Kansas, Oklahoma, Arkansas, Floride, Géorgie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Kentucky, Ohio, Wisconsin, Connecticut et New Hampshire.

L’industrie automobile concerne encore trois états : le Michigan, l’Alabama et le Missouri. L’industrie de l’électronique concerne 5 états, 3 spécialisés dans les processeurs (Oregon, Nouveau- Mexique et Vermont), 1 dans les puces-mémoires (Idaho) et un dans les circuits imprimés (Colorado). Le District de Columbia (ville de Washington) exporte des mines. Quant à l’industrie médicale, elle concerne 5 états : deux spécialisés dans les fournitures médicales : le Maryland et le Tennessee, deux dans les médicaments : le Delaware et l’Indiana, et un dans les aiguilles médicales, le Minnesota. Quant à l’industrie du tabac, le Montana a pour principal produit d’exportation les cigarettes.

Le secteur minier est le second poids-lourd de l’économie américaine avec 14 états concernés, notamment dans le secteur de l’énergie. Ainsi, le pétrole est le principal produit d’exportation du Texas, du Mississipi, du New Jersey ; de l’Illinois (sous forme raffinée) et du Dakota du Nord (pétrole de schiste) et le charbon concerne évidemment la Pennsylvanie et la Virginie Occidentale. Les métaux précieux, dont les Etats-Unis sont un producteur important, se répartissent en or, argent, et diamants : l’or concerne trois états : le Nevada, l’Utah et le Massachussetts ; l’argent le Rhode Island et les diamants New York (forte communauté juive oblige, la taille du diamant étant un quasi-monopole hébraïque). L’Alaska n’exporte pas comme on pourrait le croire prioritairement du pétrole mais du zinc, le Wyoming exportant du carbonate de sodium.

Reste le secteur agricole avec 6 états : les Etats-Unis étant premiers producteurs mondiaux de soja, il n’est pas étonnant de voir trois états en faire leur premier produit d’exportation : la Louisiane et la Virginie (soja en grains) et le Dakota du sud (huile de soja). Même chose pour le maïs, principal produit d’exportation de l’Iowa. Le Nebraska exporte de la viande de bœuf et le Maine des homards.

Mais qui sont les principaux clients pour les exportations de chaque état américain ? 10 pays sont le premier client d’un état américain : la Chine a des liens privilégiés avec 5 états (Alaska, Oregon, Washington, Louisiane et Caroline du Sud), le Mexique avec 4  (Californie, Arizona, Nouveau-Mexique et Texas) et 7 pays sont la première destination des exportations de 7 états : l’Australie pour Hawaï, la Suisse pour le Nevada, Hong Kong pour l’Utah, le Brésil pour la Floride, les Emirats Arabes Unies pour le District of Columbia, la Belgique pour le Delaware et  la France pour le Connecticut. Pour les 35 autres états, le premier client est le Canada.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

2 commentaires

  1. Horace says:

    A tout ceci il faut ajouter les 19.000 milliards de $ de dettes. Pas grave, il suffit de faire tourner l’imprimerie des billets.

  2. Perlimpinpin says:

    Il manque également l’intégration des « chances pour les Etats-Unis » comme richesses naturelles. Encore l’autre jour, on a pu en voir une à Times Square faire un demi-tour sur des piétons et les médias de prétendre que ce n’était qu’un accident dû à l’alcool et non-religieux en dépit des vidéos de toutes les caméras du secteur qui démontrent le contraire. Sans doute comme notre brave copilote Andréas Lubitsch

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com