Pierre Dequènes, ingénieur en Génie atomique, a fait sa carrière dans de grandes sociétés d’ingénierie nucléaire. Il s’est ensuite consacré à la critique scientifique.

Cet ouvrage est paru pour la première fois en 1996. Laurent Glauzy, qui a choisi de le rééditer en y ajoutant une préface et un cahier photos, nous explique que c’est le regretté Serge de Beketch qui lui avait fait découvrir ce livre. Pierre Dequènes, lui-même scientifique, rappelle qu’en matière de préhistoire et d’évolution, des « spécialistes » ont souvent extrapolé les découvertes de rares ossements pour en tirer des reconstitutions absurdes ou même falsifiées.

Ainsi, en 1912, dans le sud de l’Angleterre, un crâne est découvert, qui sera exposé pendant 40 ans au British Museum jusqu’à ce qu’on découvre qu’il s’agissait d’une supercherie : un vulgaire montage d’une mâchoire teintée, au condyle brisé d’orang-outang, dans laquelle ont été fixées des dents limées pour faire croire à une mâchoire d’homme préhistorique, ensuite adapté à un crâne d’homme. Il fallut attendre le 21 novembre 1953 pour que le Musée d’Histoire naturelle de Grande-Bretagne avoue dans son bulletin que « l’homme de Piltdown » est une imposture. Le jésuite dévoyé Pierre Teilhard de Chardin fut accusé par le paléontologue américain Stephen Jay Gould d’avoir contribué à cette mascarade scientifique.

Or, c’est ce même British Museum qui, en 1986, prétendra que le Linceul de Turin est un faux, sans pour autant pouvoir révéler la technique utilisée par le prétendu faussaire.

Ce livre nous montre par différents exemples comment la science moderne, téléguidée par des francs-maçons, tente de séparer l’homme de son Créateur. Le biologiste et généticien antidarwiniste Jean-François Moreel souligne à ce sujet que « la nouvelle logique scientifique provoque une rupture entre science et réalité » car dans ce nouvel empirisme imposé à l’ensemble de la communauté scientifique, « ce sont les théories qui dictent leurs lois aux faits et non les réalités qui dirigent la science ».

La science du XXe siècle – Mythologies ou Bible du Démon, Pierre Dequènes, préface de Laurent Glauzy, 462 pages, 30 euros

A commander en ligne ici

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

16 commentaires

  1. Voilà autre chose… Encore du grand n’importe quoi. C’est dommage que de temps en temps MPI ne propose pas des d’ouvrages d’autres scientifiques. Ceux qui ne croient pas au dessein intelligent qui ne font pas parti du CEP ou du CESHE. Histoire que l’on puisse au moins comparer.

    • Pourquoi ne proposez-vous pas vous-même « d’autres ouvrages scientifiques » à MPI?

      • Bonne idée. Espérons qu’un peu de publicité est autorisée. C’est évidemment une liste qui ne saurait être exhaustive. Ce sont des livres intéressants mais sans être pesants.

        Je les ai lus donc tout a fait prêt à en débattre voir tout simplement à connaître vos opinions à leur sujet.

        PS : Je n’ai pas tout vérifié mais théoriquement tout ces livres peuvent se trouver dans le commerce

        Le cours de physique de Feynman (Dunod), L’évolution des idées en physique : Albert Einstein, Léopold infeld (Champs sciences) Histoire des Sciences Georges Barthelemy (Ellipses)

        La théorie de l’Evolution est moins ma partie. Je recommande : La théorie de l’évolution l’état de la question à la lumière des connaissances scientifiques actuelles de Charles Devillers, Jean Chaline (Dunod)

        En plus costaud : Évolution Synthèse des faits et théories de Francine Brondex (Dunod) Je crois que je l’avais déjà cité dans un précédent post.

  2. Montivert says:

    Je connais bien le livre de Pierre Dequènes. Quand je l’avais lu il y a 22-23 ans, sous les conseils des rédacteurs du CESHE et du CEP, que je soutenais, j’avais été déçu par le fait qu’il affirmait que les astres, à commencer par le Soleil et la Lune étaient beaucoup plus proches de la Terre que ce que la science enseignait et que leur dimension respective était aussi à revoir à la baisse. J’oubliais pourtant que j’avais été, comme tout le monde, formaté, même si je cherchais à m’en sortir, par l’enseignement évolutionniste fondé sur le système de Copernic-Kepler puis plus tard Newton, dont les nouveaux adeptes confondaient l’observation réelle (zététique) avec les calculs des équations bien connues devenus des dogmes intangibles avec l’inénarrable théorie de la relativité qu’Einstein a volé à Henri Poincarré (https://youtu.be/xUU2wU0Uwi0).
    La faiblesse de cette affirmation de Pierre Dequène réside dans l’omission de n’avoir pas parlé de la forme réelle de la Terre. Peut-être n’a-t-il pas osé, prévoyant les conséquences de la conclusion qui remettent en cause de fond en comble le savoir officiel de l’astronomie et le tollé qu’une telle hypothèse, seulement, allait déclencher auprès de l’intelligentsia scientifique contre lui. La terre est-elle vraiment ronde sphérique, ronde piriforme, ou simplement plate circulaire à l’image d’une projection équidistante azimutale centrée sur le pôle nord géographique. Dans les deux derniers cas, surtout le dernier, cette réduction des distances et des dimensions des corps célestes devient parfaitement plausible car le Soleil, comme la Lune, tourneraient forcément au dessus de la terre selon un mouvement spiralé complexe procédant en aller-retour progressif en une année du tropique du Capricorne au tropique de Cancer, les planètes connues qui ne seraient que des lentilles optiques seraient synchronisées avec le Soleil. Alors la Terre est-elle une planète comme les autres et alors dans ce cas MCF68 a complètement raison et la discussion est close puisque tout le reste n’est que bêtise, ou alors un domaine beaucoup plus vaste créé par Dieu pour l’humanité comme l’a affirmé Nicolas Tesla et une nouvelle aire de recherches passionnantes tentant de décrypter le mystère de l’Antarctique commence?
    La lecture des ouvrages ci-dessous, malheureusement qu’en anglais (la pensée unique en France étant imposée de façon bien plus coercitive par la république et empêchant que l’on se pose les vraies questions sur ces sujets libérateurs) l’été dernier, m’a fait beaucoup évoluer sur cette question et m’a donc fait réhabiliter Pierre Dequènes.
    _ »Earth Not a Globe » par Samuel Birley Rowbothan
    _ »Sea-Earth Globe », par « The Zetetes »
    _ »Worlds_beyond_the_poles » par F. Amadeo Giannini_
    _ »Kings Dethroned » par Gerard Hickson où il y a une très intéressante réflexion sur la conclusion de l’astronome Grec Hyparque, il y a 3000 ans, sur son impossibilité à mesurer les parallaxes d’étoiles et à avoir par conséquent conclu que les étoiles étaient à une distance infinie sinon très très loin, préludant à l’idée que la terre était inconditionnellement sphérique.
    Tous ces ouvrages sont téléchargeables sur internet.

    • Félicie Aussi says:

      Selon la théorie de l’Univers de plasma électrifié, les distances des astres mesurées à l’aide du redshift sont énormément surévaluées, car les découvertes de Halton Arp sont prises en compte par cette théorie et celle de l’Univers électrique.

      Arp (et d’autres astronomes depuis) a découvert que des astres (étoiles, galaxies ou nébuleuses) à très grands redshifts sont souvent placés devant des astres à faibles redshifts ou connectés à eux par un pont de matière. Il en découle que le redshift n’étant aucunement un indicateur de distance ou de vitesse d’éloignement, cela invalide complètement toutes les bases et les « acquis » de la cosmologie du Big Bang : Expansion de l’univers, distance des astres, âge de l’univers…

      Privé de télescope, Halton Arp a donc dû se résoudre à quitter les USA pour continuer son travail. Il n’avait pas compris qu’il est aussi obligatoire de croire au big bang qu’à la shoa ou aux vaccins.

  3. Félicie Aussi says:

    J’ai lu la première édition de cet ouvrage, et je dois dire qu’il est convainquant : Toutes les « sciences » actuelles sont bidons, sans doute intentionnellement.

    Je le savais déjà concernant la médecine, la géologie, la préhistoire, l’évolution et surtout l’astronomie, avec ses trous noirs, expansion et autres fariboles, mais beaucoup d’autres disciplines sont traitées.

    Pour ceux que la vraie astronomie intéresse, le Nobel de physique Hannes Alfvén avait développé la théorie de la Plasma Cosmology, qui explique parfaitement tout ce qui est mystérieux pour les astronomes ordinaires. Comme le cosmos est composé de plus de 99,99% de plasma électrifié, les forces électromagnétiques développées dépassent de loin la force de gravitation, qui est surclassé par des forces supérieures de 39 ordres de grandeurs. Cela rend inutiles les trous noirs, matière et énergie noires, étoiles à neutrons et autres couillonnades de contes de fées.

    Cette théorie, reste assez confidentielle, bien qu’elle soit tout à fait officielle, car elle est expérimentée au Laboratoire national de Los Alamos, mais les astronomes ordinaires ne s’y intéressent pas et continuent à raconter leurs fables et à faire des calculs et des supputations sur leurs machins inexistants.

    Science in Society, une revue scientifique anglaise grand public, a d’ailleurs publié plusieurs articles comparant les balivernes astronomiques à la réalité du cosmos de plasma électrifié :
    http://www.i-sis.org.uk/Cosmology.php

    Site du Laboratoire national de Los Alamos
    http://plasmauniverse.info/

    Site de la théorie de l’Univers électrique, qui reprend les mécanismes cosmiques de la Plasma Cosmology pour divulguer au grand public, avec des mots compréhensibles, le fonctionnement du soleil, système solaire, comètes… :
    http://www.holoscience.com/wp/category/eu-views/

    Site du Thunderbolts Project, qui explique la même chose avec les implications. Le fait que l’Univers soit électrique implique que les fluctuations du courant venant des fins fonds du cosmos peuvent produire des événements cataclysmiques :
    https://www.thunderbolts.info/wp/

    • Concernant Hannes Alfvén malgré son prix Nobel il a proposé pas mal de trucs qui se sont révélés faux en cosmogonie.

    • Félicie Aussi says:

      MCF68 est un malappris ou un trolls. Il critique sans expliquer pourquoi.

      Mais mon intervention lui permet hélas de répondre pour faire du chiffre.

      • Pour faire court. Ce n’est pas une théorie, juste un ramassis confus et contradictoire de réflexions ne débouchant sur rien de sérieux et il n’y a effectivement aucun article ou travaux démontant point par point cette connerie parce qu’elle est tellement vide et contredite par tout ce qu’on sait en physique que personne de sérieux ne va perdre de temps avec ça. Autant disserter sur un modèle de Terre plate avec des atomes en forme de petite boules dures possédant des crochets pour s’associer.

        Juste pour le fun il faut savoir que cette théorie nous dit que :

        1-Les trous noirs n’existent pas
        2-Le Big Bang ne s’est jamais produit
        3-La théorie de la relativité générale d’Einstein n’est qu’une vaste plaisanterie

        Rien qu’avec cette mise en bouche on sent qu’ion va avoir à faire à du lourd.

        – Pour le moment j’attends toujours qu’un supporter de cette théorie mette au point un GPS précis (< 1m) et qu'il soit certifié comme étant indépendant des corrections de la Relativité.
        Pour la petite histoire sachez que si no GPS du commerce ne tenait pas compte des effets de la relativité, l'erreur sur la position serait de l'ordre de 11 km.

        J'ai pris un cas simple il y a plein d'autres exemples. Pour paraphraser un physicien célèbre cette théorie n'est pas juste et pire elle n'est même pas fausse.

  4. Descartes says:

    Le pb avec les ktos tridentins , c’est que , à côté de bonnes analyses , notamment en géopolitique , ils deviennent cons et rachi-cons lorsqu’il s’agit de biologie , car leurs a priori idéologiques les empêchent de rester intelligents et objectifs . Oui , il y a un Créateur , sinon comment quelque chose pourrait exister à partir de rien . Mais la création évolue selon ses propres lois , qui sont celles du Créateur . L’hypothèse , d’ailleurs prouyvée , ne serait-ce qu’au niveau de la vie microbienne , de l' »évolution » ne contredit en rien l’évidence logique de la Création , sauf pour les cons fondamentalistes , qui sont , hélas , légion . Ca devient fatigant , à la fin , de toujours l’expliquer .

    • Champalier says:

      Commencez, je vous prie, à écrire dans un français compréhensible et sans insultes ni invectives pour être au moins crédible.

  5. Bardamu says:

    Ce qui devient fatigant Monsieur… Descartes, c’est de toujours demander que l’on réfute scientifiquement une théorie scientifique et que, malheureusement, on obtient surtout des insultes ou, au minimum, des attaques ad hominem.
    La théorie de l’évolution est imposée comme un dogme. Malheureusement, un examen approfondi ne met en lumière qu’un échafaudage de suppositions supportant des conclusions sans preuves.
    L’un des pères de la génétique, Jean Rostand, disait déjà à son époque que l’évolution était un « conte de fées pour grandes personnes ». Michael Denton écrivit beaucoup plus tard ‘l’Évolution, une Théorie en Crise »; même Gould proférait que « l’absence de preuves de l’évolution est le secret professionnel de la paléontologie ».
    Mais tout ça n’est rien aux yeux des gardiens du Dogme. Que l’on ait des représentations multiples (bas reliefs, dessins, faïences) de dinosaures datant de moins de 2 mille ans, alors qu’ils sont censés avoir disparu il y a 60 millions d’années, fait partie de ces « dissonances » balayées sous le tapis. On a même pu extraire du collagène d’un squelette (de stégodon je crois) qu’on serait en mesure de dater au carbone si un laboratoire voulait s’en donner la peine. Ledit C14 ne permettant pas la datation du minéral, on a essayé la filière potassium/argon, notamment à l’occasion de l’explosion du Mont St Helen, et les résultats furent tellement incohérents qu’on en est resté à la méthode géologique originelle, qui est rien moins que scientifique.

    • Je ne suis pas d’accord; elle ne s’impose pas comme un dogme; Et fait que l’immense majorité des scientifiques la considère comme fondée est révélateur de sa solidité.
      On peut considérer 2 angles d’attaque. Premièrement la théorie de l’Évolution elle même et les théories qui seraient proposée en alternative
      Concernant une alternative à Darwin une théorie présente surtout aux USA mais en perte de vitesse a été celle du « dessein intelligent ». Ce n’est pas une théorie scientifique.

  6. Montivert says:

    Je connais bien le livre de Pierre Desquènes. Je l’ai lu il y a à peu près 22-23 ans sous les vifs encouragements de certains rédacteurs du CESHE et du CEP que je fréquentais dans le cadre de l’anti-évolutionnisme. J’avais été déçu après cette lecture, par l’affirmation qu’il exprimait en déclarant que les distances de tous les astres devaient être révisées à la baisse ainsi que leur dimension respective. En effet le formatage que tout le monde a reçu et qui agit différemment selon les caractères, les éducations et les formations, m’empêchait d’admettre que l’univers puisse être à ce point réduit et le système solaire même couvert par une paroi de glace réfléchissante à ses confins. Je campais désespérément sur le système de Copernic, la loi de Bode défendue par Fernand Crombette, les lois de Kepler sur la forme des orbites et de la proportion des distances par rapport aux durées de révolution, et de Newton sur la gravitation, puis de l’inénarrable théorie de la relativité volée par Einstein à Henri Poincarré (https://youtu.be/xUU2wU0Uwi0), relancée par Georges Salet dans une brochure du « Sel de la Terre » vers 1994 consacrée à la réfutation de l’oeuvre de Crombette.
    La lecture de plusieurs ouvrages, l’été dernier (voir ci-dessous), rédigés en anglais malheureusement, tant la pression de la pensée unique en France y est forte, sur les acquis que je devais initialement au CESHE et au CEP m’a fait beaucoup évoluer sur la question. Malheureusement, Pierre Desquènes conscient certainement des conénarrable théorie de la relativité volée par Einstein à Henri Poincarré (https://youtu.be/xUU2wU0Uwi0), relancée par Georges Salet dans une brochure du « Sel de la Terre » vers 1994 consacrée à la réfutation de l’oeuvre de Crombette.
    La lecture de plusieurs ouvrages, l’été dernier (voir ci-dessous), rédigés en anglais malheureusement, tant la pression de la pensée unique en France y est forte, sur les acquis que je devais initialement au CESHE et au CEP m’a fait beaucoup évoluer sur la question. Malheureusement, Pierre Desquènes conscient certainement des conséquences bouleversantes de son affirmation et des retombées violentes sans complaisances de l’intelligentsia scientifique n’a pas donné l’argumentation nécessaire pour soutenir cette dernière et reconstruire un autre modèle cosmologique conforme avec la révélation. C’est alors que les questions cruciales se sont posées pour moi sur la réelle forme de la Terre. Est-elle vraiment une sphère en rotation sur elle-même (TIicho-Brahé, Copernic, Kepler, Gallilée, Crombette) et en révolution (Copernic, Kepler, Gallilée)? Est-elle piriforme (Crombette)? Est-elle, je n’ose le dire, plate et complètement fixe de forme circulaire selon la projection azimutale équidistante centrée sur le pôle géographique nord, et alors est-ce une planète au sens du terme ou bien plutôt un domaine vital comme l’a affirmé Nicolas Tesla? C’est alors que la remise en cause des distances des astres avec leur dimension commence à devenir plausible dans la deuxième question et complètement dans la troisième question ci-dessus. Ainsi le Soleil de 60km de diamètre et non de 14.000.000 km tournerait au dessus de la Terre en 24 heures à une altitude de 6000 km environ et non de 150.000.000 km dans un mouvement annuel complexe spiralé d’aller et retour sur un an du tropique du capricorne (21 décembre) au tropique du cancer (21 juin). La lune aurait un autre mouvement similaire indépendant. Quant aux planètes, ce ne serait plus des corps mais des lentilles lumineuses synchronisées sur le mouvement du Soleil. Les distances dans les régions australes sont forcément très agrandies, et les témoignages de nombreux marins anglais du XIXème siècle revenant de ses régions très lointaines, rescapés de catastrophes dues à des mesures de latitude et de longitude parce que calculées sur le modèle de la Terre sphérique, trouvent leur véritable explication.
    C’est donc à un véritable changement de paradigme qu’appelle Pierre Desquènes, et il est à conclure que nous vivons dans une véritable illusion mensongère cosmique qui n’a fait que se développer depuis Copernic et Gallilée, sachant qu’ils vécurent dans une période d’idées nouvelles très mouvementée faisant resurgir la gnose et son corollaire la pluralité des mondes. Galilée, comme nous l’a attesté Etienne Couvert, faisait partie de la secte du culte de Mythra (culte du Soleil), et on comprend alors pourquoi l’Eglise l’a condamné.
    La véritable science, celle qui s’appuie sur l’observation (zététique) doit être réhabilitée et redevenir prioritaire sur les spéculations fondées sur le raisonnement des équations devenant des dogmes et qui finissent par se substituer à la réalité et nous font rentrer dans un monde de science-fiction.
    L’énigme entretenue savamment sur l’Antarctique, dont le dépassement du 60ème parallèle-sud demeure rigoureusement interdit depuis 1959 pour toute compagnie privée, selon une convention internationale signée depuis la dernière expédition de l’amiral Byrd en 1952-54, doit être explorée. C’est là que se trouve le secret de la véritable forme de la Terre.

    _ »Earth Not a Globe » par Samuel Rowbothan (1865)
    _ »Sea-Earth-Globe » par « The Zetetes » (1918)
    _ »Kings Dethroned » par Gerard Hickson (1910-25)
    _ « Worlds beyond the poles » par F. Amadeo Giannini (1959)

    Tous ces ouvrages sont téléchargeables en PDF sur internet.

  7. Sebastien Wolf says:

    Merci Montivert pour votre commentaire et références de lecture.

    Il est impossible de détecter le mouvement de la terre. Sachant que la terre est supposer tourner sur elle même, il y des forces centrifuges incroyables à l’équateur. Elle tourne aussi autour du soleil et tout notre système solaire fonce dans l’univers à une vitesse foudroyante, mais nous ne sentons rien. C’est trois mouvements dans trois directions différents et nous n’avons pas le vertige.

    Donc un homme raisonnable peut supposer que l’héliocentrisme est une théorie scientifique qui reste sans preuve.

    Cela devrait supposer un modèle géocentrique non? Ben non, car si la gravité, qui est supposé tenir l’univers en équilibre, les lois de gravité expliquent que les petits objets tournent autours des grands. Comment donc peut tout l’univers tourne autours de la petite terre.

    La thèse de la terre plate, comme vous avez si succinctement expliqué semble être la plus logique.

  8. Montivert says:

    Merci mon cher Wolf de m’encourager dans cette question de la terre plate.
    Vous venez d’émettre un argument de poid sur la supposée force centrifuge à l’équateur.
    Il y a beaucoup d’autres arguments encore qui mettent très à mal l’idée de la terre sphérique comme les expériences de prise de vue fondées sur la perpective, la forme conique des rayons du Soleil quand il y a des nuages et un atmosphère chargée d’humidité, ce qui serait impossible si le Soleil était à 150000000 de kms et les rayons devraient être parallèles quasiment. Au crépuscule, la lumière se concentre sur le soleil alors que dans le modèle officiel, elle devrait occuper à ce moment là la moitié de l’horizon. Cela explique les différences de luminosité d’une région à l’autre en fonction de la hauteur du Soleil et de sa distance devenue sensible d’une saison à l’autre. C’est ce qui fait que le jeu des éclairages est si beau dans les campagnes alors que si le Soleil était à 150000000 de kms, l’éclairage serait mat et uniforme tel une lampe de plafonier de dortoir.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com