La Suède prévoit de renvoyer jusqu’à 80 000 déboutés du droit d’asile. Le gouvernement a ordonné aux services de police et d’immigration de mettre en œuvre cette décision, a déclaré, le mercredi 27 janvier, le ministre de l’Intérieur suédois, Anders Ygeman, à la chaîne de télévision SVT.

« Qui n’est pas volontaire sera contraint » : selon un rapport, la Suède prépare, dans un premier temps, l’expulsion de 10 000 réfugiés. Les autorités sont informées, les charters sont prêts.

De septembre à décembre 2015, huit pays de l’Union européenne, dont la Suède et l’Allemagne, le pays le plus apprécié par les « réfugiés », n’ont renvoyé que 840 migrants. La porte-parole de la Commission européenne, Natasha Bertaud, a indiqué que 60 % des migrants entrés dans l’UE ont peu de chances d’obtenir le statut de réfugié car ils viennent de zones qui ne sont pas en guerre.

« Nous parlons en tout cas de 60 000 personnes, mais ce chiffre peut monter à 80 000 », cite le journal suédois Dagens Industri, rapportant les propos du ministre de l’Intérieur suédois.

Normalement, les déboutés du droit d’asile doivent être renvoyés sur des vols commerciaux, mais, vu le nombre, il sera fait appel à la location d’avions charters. Ce qui va probablement s’étaler sur plusieurs années.

En 2015, 163 000 réfugiés ont déposé une demande d’asile dans le pays. Quelque 45% des 58 000 dossiers traités par l’office suédois ont été rejetés. « C’est un défi de taille auquel nous avons à faire face, a déclaré Ygeman à Dagens Industri. Nous devons accroître les ressources disponibles et améliorer la collaboration entre les différents services. »

Le ministre de l’Intérieur : « Qui n’est pas volontaire sera contraint »

Les autorités suédoises comptent bien sûr sur un retour volontaire. « Mais si nous n’y arrivons pas, nous aurons recours à des mesures coercitives », a précisé le ministre.
Selon les sources gouvernementales, il y aurait un « risque important » que des groupes entiers disparaissent dans la nature. Pour le prévenir, la police renforce sa coopération avec la police des frontières et multiplie les contrôles d’étrangers.

« Je crois que nous allons en voir des charters dans le ciel de l’UE ! », prognostiqua Ygeman. Toujours selon Dagens Industri, le gouvernement est en cours de négociation, notamment avec l’Afghanistan et le Maroc, sur le retour de leurs migrants.

En novembre 2015, la Suède a rétabli les contrôles aux frontières ; depuis janvier, les entreprises d’autocars et les compagnies ferroviaires sont tenues de procéder systématiquement aux contrôles d’identité des passagers qui transitent du Danemark vers la Suède par le pont d’Öresund. Cette mesure a, selon les chiffres gouvernementaux, réduit les entrées à une centaine de réfugiés par jour, contre presque 10 000 en octobre.

Sources : https://daserwachendervalkyrjar.wordpress.com/2016/01/28/schweden-plant-massenabschiebung-von-80-000-fluechtlingen/ 28.01.2016
http://de.news-front.info/2016/01/28/schweden-schiebt-80-000-fluchtlinge-ab / 28.01.2016

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Michèle Chevrier says:

    A quand la le retour des réfugiés économique en France? en particulier ceux qui font le chaos.

  2. Au rythme où ça arrive, c’est 80 000 / jour qu’il faut virer.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com