Nous avons vu que le système monétaire de l’Inde venait d’être quasiment anéanti par décision unilatérale de son premier ministre et que les interdictions peuvent également frapper l’or et l’argent. Selon l’analyste économique Liliane Held-Khawam, les ordres viennent directement des grandes multinationales apatrides qui veulent imposer leur économie globalisée totalitaire. Paradoxalement, l’Inde a été choisie en premier (la Somalie, sans injurier le premier cheptel mondial de camélidés, est un nain économique. Si la Chine était le A, la Somalie serait une lettre qui n’existe pas et loin, mais alors très loin, du Z…) car il s’agit plus gros morceau à avaler, ayant des retards structurels extrêmes en économie… ce qui devient un avantage. Elle précise notamment : « Le gouvernement n’a pas le choix. Ou il est apte à mettre en place une société sans cash piloté par les incontournables entreprises globalisées américaines – et assimilées – de trafic de paiement pour qu’elles « monitorent » le pays, ou l’Inde doit renoncer à son statut de pays global avec la menace/chantage de voir migrer ces mêmes entreprises avec leurs flux financiers et leurs places de travail… ».

Même analyse du côté de Dan Popescu à propos de la prétendue lutte contre la corruption :

« Leur motivation est bien plus sordide : avoir le contrôle absolu sur la monnaie afin qu’elle puisse être plus efficacement dévaluée, taxée ou purement confisquée. Les pièces d’or et d’argent ont déjà été confisquées, mais cela a été très peu efficace Les pièces d’or et d’argent ont déjà été confisquées, mais cela a été très peu efficace, dispendieux et compliqué. Pour générer de l’inflation, il a fallu que l’Empire romain se réapproprie les pièces et les refrappent avec moins d’or ou d’argent. Avec la monnaie papier, cela a été plus facile, vu que l’État pouvait en imprimer autant qu’il le voulait, mais ce n’était pas encore parfait. Ce qui est parfait pour les pays souverains, avec la monnaie électronique, est qu’elle n’est plus en votre possession physique et qu’ils peuvent, avec un simple clic, limiter l’accès à cette monnaie. Il y a déjà des limites en place sur les retraits en cash aux guichets automatiques. »

La destruction de l’argent liquide est notamment recommandée par l’économiste allemand Peter Bofiner et les marges des gouvernements sont restreintes, comme nous l’avons vu dans le précédent article. Cependant, comme le dit Dan Popescu : « Il ne tient pas compte de l’ingénuité humaine. La crise indienne démontre à quelle vitesse les gens peuvent réagir et trouver des alternatives », l’or pour les riches et l’argent-métal pour les pauvres. C’est exactement ce qui se passe en Inde.

Cependant, tenu par la haute finance apatride, le gouvernement indien tente d’escroquer les épargnants indiens en leurs faisait déposer leur or dans les banques et dans les temples pour leur faire acquérir en échange un soi-disant « or-papier » qui n’existe pas, qui est « garanti par le gouvernement » (« Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent » disait Charles Pasqua, expert en filouterie) et qui est censé rapporter un intérêt annuel de 2,75 % (c’est-à-dire que récupérez l’équivalent de votre capital en 24 ans…). Expropriation générale : les capitalistes en ont été accusés, les communistes en ont rêvé, les spéculatistes le feront. Tout ce qui est virtuel peut disparaître du jour au lendemain. « Les sots se ruent là où les anges n’osent pas s’aventurer » dit le proverbe. La contrebande d’or, qui représente environ 220 tonnes par an, soit environ un tiers du marché officiel.

En ce qui concerne l’Inde, précisons que les chiffres sur la part des paiements en liquide est en fait une simple estimation. Après croisement des sources, les chiffres oscillent en fait entre 87 et 96 %, dans un pays où 1 % seulement de la population paie un impôt sur le revenu. « Comment ruiner un pays en quelques jours » titrait un site internet économique suisse.  L’économiste Charles Sannat donne cette analyse qui n’est pas valable que pour l’Inde :

« Vous êtes Indien, que préférez-vous ? Des mauvaises roupies avec un gouvernement qui, du jour au lendemain, est dans un autoritarisme monétaire total et qui peut vous ruiner en une seconde par un simple décret ou vous préférez avoir des dollars et accessoirement de l’or qui sont « hors » roupie indienne ? Si les billets indiens ne valent rien, les dollars, eux, vaudront toujours quelque chose. Le gouvernement indien peut interdire les dollars, les euros ou l’or, d’abord ce sera compliqué, mais surtout, il y aura un marché noir !! Même en URSS, même avec les goulags et le KGB, il y avait le marché noir des dollars américains, et de plus les frontières étaient fermées et très surveillées. Vous imaginez aujourd’hui !! Cela nous amène donc à dire que la prudence et l’indépendance vis-à-vis des États nous amènent à considérer qu’avoir une partie de ses actifs dans une monnaie que votre État ne dirige pas est évidemment une bonne idée de diversification prudentielle. Le dollar est bien plus solide que l’euro qui peut exploser à tout moment. Le dollar est la monnaie d’un pays unique et homogène, l’euro une monnaie commune à une Europe à bout de souffle et en pleine déliquescence… Avoir des dollars est-il une bonne idée ? En tous cas, ce n’est pas une mauvaise idée que d’avoir des monnaies autres que la sienne, et aussi des métaux précieux qui, évidemment, vous garantissent d’être épargné un peu plus que les autres en cas de décision brutale et absurde de nos autorités monétaires. »

La Corée du Sud est l’étape suivante dans les pays démonétisés, la Somalie y est déjà ralliée.  En 2020, il n’y aura plus de pièces de monnaies en Corée du Sud, qui a terminé sa « normalisation bancaire », avec 95 % des paiements faits par carte de crédit. La dernière en date, la T Money, est destinée à remplacer les portemonnaies. Le prétexte cette fois est de réaliser une économie de 40 millions $ (coût de la fabrication des pièces de monnaies). Ensuite, viendront le tour de la Norvège et de la Suède (98 % de paiement non-numéraire) dont les banques commencent même à interdire les dépôts en liquide…

Pour la seule semaine du 10 au 18 novembre, les dépôts bancaires dans le monde ont augmenté de 5.100 milliards de $ (en gros, la somme dont a besoin Trump pour financer son programme économique, ce qui prouve que l’argent existe), suite aux incitations diverses et variées. Le but de la suppression de l’argent liquide est évidemment de forcer les gens à avoir des cartes de crédits dans des banques alliées au gouvernement (ou le contrôlant également). Tous vos faits et gestes seront scrutés. Ce sera tout simplement la fin de la liberté, le régime totalitaire universel, le règne de l’antéchrist qui prendra l’aspect d’un régime de libertés factices. L’un des Rothschild sévissant au XVIIIe siècle n’avait-il pas déclaré (et il savait de quoi il parlait…) que celui qui détenait le contrôle de la monnaie tenait le pouvoir réel ?

 « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom » (Apocalypse de Saint Jean, chapitre 13, versets 16-17)… Bon bien sûr, il y a les esprits forts qui vont hurler au complotisme et à la superstition obscurantiste… Prenons alors le chapitre 8, versets 10-11 : « Et le troisième ange sonna de la trompette ; et il tomba du ciel une grande étoile, ardente comme une torche, et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux. Le nom de cette étoile est Absinthe; et le tiers des eaux fût changé en absinthe, et beaucoup d’hommes moururent de ces eaux, parce qu’elles étaient devenues amères ». Absinthe, herbe amère…  Au fait, comment on dit herbe amère en ukrainien ? Tchernobyl…      

Comme le dit l’économiste Charles Sannat dans sa phrase-choc que j’apprécie particulièrement : « Préparez-vous, il est déjà trop tard… »

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 commentaires

  1. Une phrase a sauté en fin de troisième paragraphe : » La contrebande d’or, qui représente environ 220 tonnes par an, soit environ un tiers du marché officiel suppléera aux interdictions de vente ».

  2. Une manière pernicieuse, pour nous enlever le reste de liberté qu’il nous reste. Nous n’aurons plus droit de dire quoi que ce soit, on gérera votre compte, on vous interdira, on vous sanctionnera, on vous volera sans vergogne. L’État et les banques mondialistes auront toute autorité sur nos vies. Ils régneront en maître et feront ce qu’ils veulent. Notre monde vacille, comme un homme ivre !

  3. Chapeau, merci ! (par contre relisez-vous avant de publier)

    • Oui, je suis généralement trop fatigué pour me relire, j’envoie mes articles passés minuit et comme j’ai un style proustien (phrase qui n’en finissent pas), il m’arrive souvent de perdre en route le début de phrase ou l’idée de départ. La rançon du travail dans l’urgence.

      • Euh je dirais plus style proutien que Proutien, c’est proprement illisible

  4. J’ai également remarqué que les avions laissent des chemtrails en forme d’étoile telle un  » * « . Peut-être car c’est plus facile à créer un nuage chemtrailien ?…

  5. tirebouchon says:

    le totalitarisme a amené les Ceaucescu à l’enfer des totalitaires….il en sera de même, un jour ou l’autre, pour nos totalitaires !

  6. Bonsoir,

    J’ai lu ceci à la fin de cet d’article intéressant :

    « Absinthe, herbe amère… Au fait, comment on dit herbe amère en ukrainien ? Tchernobyl…  »

    Sans vouloir être méchant, j’ai l’impression que c’est faux, dommage c’était une bonne chute. Vous pouvez vérifier avec avec google traduction…Même en fouinant dans l’étymologie je ne vois pas.
    « L’herbe » en gros phonétiquement se dit « trava » et « amère » ressemble à  » hirki » , c’est quasiment pareil en russe. Rien à voir à priori avec une « tchèrnobile. »,
    « чернобил » est traduit par google en « Tchernobyl. » ni herbe ni amère.

    Voilà, je suis étonné. Merci quand même pour ce bon article.

    • J’ai trouvé peut être une source wiki à l’article Tchenobyl qui dit pareil que vous, et qui renvoie au petit dico des noms propre de Robert page 2220. Ça me laisse froid.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com