La théorie du genre qui « n’existe pas » – selon les mots des ministres Najat Vallaud-Belkacem et Vincent Peillon – s’enseigne de plus en plus à l’université. Petit florilège des formations proposées à ce sujet :

–          Diplôme interuniversitaire en Etudes sur le genre à l’Université de Rennes 2.

–          Master européen EGALES (Etudes Genre et Actions liées à l’Egalité dans la Société), ainsi que Master en Histoire des femmes et du genre, à l’Université Lumière Lyon 2.

–          Master Genre et développement, à l’Université Paris – Diderot, Paris 7.

–          Master européen en Genre et développement élaboré conjointement par l’Université Paris – Diderot , l’IHEID (Suisse) et l’IED (Louvain, Belgique), en partenariat avec l’IEDES (Paris 1), le Laboratoire de dynamiques morales (Toulouse), l’ISS (La Haye, Pays-Bas) et le KIT (Amsterdam, Pays-Bas).

–          Master professionnel en Genre et politiques sociales, à l’Université de Toulouse.

Cela fait tout de même beaucoup de possibilités de suivre des formations issues dune théorie qui « n’existe pas ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com