le-ble-de-ste-barbe-MPI 

La Provence, qui comme chacun sait, est une région très riche en traditions nous apporte aujourd’hui une ancienne coutume que certains font remonter aux romains.

« Quand lou blad vèn ben, tout vèn bèn ! Quand le blé vient bien, tout vient bien : si le blé de la sainte Barbe est beau et vigoureux à Noël, la récolte sera bonne.

C’est avec cette formule que se définit cette tradition du blé que les Provençaux n’oublient pas de semer le 4 décembre, commémoration du jour du martyre de sainte Barbe.

Ce jour-là, ils forment un tapis de coton dans 3 petites soucoupes (en hommage à la sainte Trinité) sur lesquels ils parsèment des grains de blé ou, à défaut, des lentilles. Puis, ils les arrosent tous les jours de l’Avent.

Certains les déposent dans la crèche ; d’autres les gardent pour décorer la table, le soir de Noël.

Les enfants (mais pas que…) se prêtent volontiers à cette coutume qui leur permet -au-delà de la tradition qu’elle perpétue-, de voir toutes les phases de la germination qui est à tout âge sujet d’émerveillement !

Après la Noël, on le plantait en terre en guise de protection.

Certains le conservaient desséché et lorsque de gros orages menaçaient, ils en jetaient une pincée dans l’âtre pour écarter la foudre en récitant une prière à Sainte Barbe.

Alors, pensez à acheter votre blé ou vos lentilles pour les semer le 4 décembre : la date inéluctable arrive à grands pas !

 

(Attention de ne pas faire pourrir le blé en l’arrosant trop : il faut que le coton reste simplement humide : au besoin, évacuez le surplus d’eau.)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com