pédophilie-oxford-mpiLe monde immoral, et en particulier médiatique, celui qui n’hésite pas à promouvoir la pornographie ou l’homosexualité, s’est trouvé une nouvelle vertu en se faisant inquisiteur de pédophiles. Mais de quoi parle-t-on au juste ?

Ceux qui clouent au pilori telle ou telle personne ont-ils des éléments concrets ? Car hélas, bien souvent dans ces affaires, il n’y a ni trace, ni preuve, ni témoignages extérieurs. Seule la parole de la présumée victime compte tandis que celle de l’accusé ne peut se faire entendre, étant en réalité considéré par ses interlocuteurs bien souvent présumé coupable. Dans toutes les présumées affaires qui sortent ces dernières semaines, on se retrouve face à des accusations pour des « attouchements » remontant à des dizaines d’années. ce qui veut dire concrètement que par nature il n’y a pas de trace matérielle ni de preuve physique, et que personne ne pourra jamais savoir avec certitude la vérité.

Le nom de plusieurs personnes sont ainsi jetés en pâture sous la pression médiatique : les accusés sont présumés coupables, mis au banc de la société, démis de toutes leurs fonctions, et deviennent des pestiférés. Et quand c’est un prêtre s’y trouve mêlé ressurgit la haine à l’état pur de l’Église.

Je connais personnellement un père de famille qui avait été accusé par ses deux filles d’attouchements. Sur ces seules déclarations, cet homme a été reconnu coupable et enfermé en prison durant plusieurs années. Sauf qu’arrivées à l’âge adulte, ces deux « idiotes » ont avoué avoir menti car un copine de classe leur avait affirmé qu’en portant de telles accusations, elles toucheraient de grosses sommes d’argent pour être indemnisées. Voici comment un délire malsain a détruit la vie de cet homme, innocenté une fois qu’il fut détruit.

Que les pédophiles soient lourdement condamnés quand les faits sont prouvés et avérés n’est que justice, mais il faut bien reconnaitre, et d’Outreau aurait dû être une leçon, que beaucoup de ces affaires ressemblemt en réalité à des grandes campagnes de diffamation et un moyen facile de régler des comptes personnels.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Chouanne says:

    Exact et souvent les accusations, avec ou sans preuves, d’affaires prescrites ou non par la Justice, sont accompagnées de commentaires moralisateurs des journalistes homosexualistes, selon lesquels, heureusement qu’un régime (a)moral s’est enfin mis en place qui explique la multiplicité des affaires de viols parce qu’avant ils étaient accomplis dans le silence et la dissimulation etc…, etc… S’il y en avait moins ce n’était bien sûr pas, selon eux, parce qu’auparavant les gens avaient un sens moral bien plus développé, mais seulement parce que la société était complice… Et pourtant c’est évident qu’à cause des médias lubriques et de la politique des obsédés sexuels qui nous gouvernent, les cas d’agressions sexuels se multiplient en quantité. Plus aucun sens du péché ne retient les gens et on leur distribue en quantité de quoi les exciter.

    Bref, nous sommes dans une société de menteurs et de manipulateurs de l’opinion. Nous pouvons être certains pourtant, que ce qui est considéré comme mal aujourd’hui, sera considéré comme bien demain par les mêmes qui font la morale aujourd’hui. On sent bien la dérive venir vers l’abaissement de l’âge de protection des mineurs et vers la dépénalisation de l’inceste par exemple.

  2. Mr Soubirous, père de « la voyante », avait été accusé de vol et jeté en prison, jusqu’à ce qu’on ait reconnu son innocence.

  3. Innocence en Danger (l’association) a prouvé par inadvertance que les enfants mentent (ou se trompent)
    Mais nous vivons en France et tout est à charge à tel point que la présomption d’innocence est compromise.
    Qui parmi les lecteurs n’ont pas menti quand ils étaient gamin???

  4. MCH says:

    Les mensonges existent dans ces affaires comme dans d’autres mais dites-vous bien que seul une petite minorité des victimes portent plainte, précisément parce qu’il est tellement dur de prouver les faits. Et ça n’est qu’un aspect de la difficulté de porter plainte quand on a été victime de pédophilie.

    Je ne vais pas m’appuyer sur un certain blog maintenant célèbre dans le tradiland mais plutôt sur le Forum Catholique, plus digeste pour vous: http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=800177

    Oui, les révélations semblent ne jamais devoir s’arrêter, oui ça devient « barbant », sauf pour les concernés. Ca prendra le temps que ça doit prendre, c’est tout

    • Bernard says:

      Je suis d’accord avec vous. C’est éprouvant pour tout le monde ces affaires qui n’en finissent pas mais c’est surtout dur pour les victimes et il faut que justice soit faite. De quel blog parlez-vous?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com