La Turquie a abattu un avion de combat russe SU-24 à la frontière turco-syrienne, qui selon elle, a violé l’espace aérien turc. La Russie dément et affirme que son bombardier a été abattu sur le territoire syrien.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Cela fera un bon sujet de conversation entre François Hollande et Poutine jeudi prochain. La France répétant à l’envi que la Turquie est une alliée qui fait partie de la coalition contre l’Etat islamique.

    Les revendication allah akbar en disent long! La coalition occidentale ment, ment, ment! Les attentats de Paris ne sont qu’un prétexte pour faire remonter ce vendu d’Hollande dans les sondages. Nos ennemis sont au pouvoir.

    Qu’est devenu le pilote russe ?

    • Vieux Jo says:

      Cet évènement est gravissime dans l’état actuel des choses. D’autant que les USA viennent dire qu’il n’y a aucune implication de leur part, alors que personne n’a songé à les incriminer en premier lieu (si, moi mais je suis complotiste …, j’avoue avoir eu l’idée dès l’annonce qu’ils étaient certainement de connivence avec la Turquie).

      Je pense que cet incident diplomatique va gangréner la situation contre la Russie, car Poutine, c’est pas le mou de l’Elysée : après enquête sérieuse il va prendre les mesures qui s’imposent. Et il aura raison.

  2. Tchetnik says:

    Comme çà, on sait clairement de quel côté est la Turquie…

  3. rolalalalala says:

    petit test de L’OTAN pour voir à quel point la Russie est prête à s’engager dans la guerre de Syrie.

    • Vieux Jo says:

      Je voyais cela sous un autre angle : les USA ne veulent pas lâcher leur proie, la Syrie qui est au coeur même de toutes les sources géostratégiques intéressant tous ceux qui sont autour. Israël compris.

      Le fait que la Turquie abatte un avion russe va forcément la mettre au coeur du conflit, ce que cherchent les USA afin d’amplifier la guerre, les belligérants ne savent plus à qui se fier, (pas Poutine, il sait qui fait quoi et comment). Les USA depuis des années ne font que diviser partout dans le monde en semant le chaos, les famines, les assassinats de populations civiles dans le seul but de pouvoir retirer, si je puis dire, les marrons du feu. Jusqu’à présent, Poutine a su déjouer très adroitement et par beaucoup de patience toutes les manoeuvres étasuniennes et européennes. Il faut donc amplifier le jeu pour que ça saute à la figure de quelques-uns.

      Dernièrement, la Corée du Nord a menacé les USA d’un bombardement nucléaire.

  4. LANKOUDU says:

    Et si c’était un « rafale » qui se faisait descendre par les turcs islamisant , que ferait le « mou » et son valet « fabius » ???

    • Fabius, c’est une ombre chinoise. Il ne ferait rien d’autre que disparaître dans l’ombre de sa propre lâcheté.

  5. Etienne says:

    Test de l’OTAN ? Peu probable.
    Test de la Turquie, sûrement.

    Elle descend un avion qui ne la menace aucunement et dans la foulée, elle convoque une réunion de l’OTAN.
    Quel aide lui doit-on comme membre ? Aucune : elle est l’agresseur évident.
    Après avoir frappé son ennemi dans le dos, elle court demander l’aide de ses « amis »…
    Comme si les membres de l’OTAN étaient aussi pigeons que les électeurs turcs ou l’angélique Mme Merkel.

    Que peut souhaiter M. le président Merdogan ?
    – Le contrôle d’une zone frontière taillée en Syrie d’où exclure les Kurdes.
    – L’écrasement de ces Kurdes.
    – Le maintien du statuquo sur le pétrole de contrebande et les autres trafics pour faire un maximum de profit sur le dos de la Syrie.
    – Des sous pour se faire un maximum de beurre sur le dos des réfugiés.

    Parions que la vengeance russe sera sévère.
    La Turquie peut renforcer (vite fait) sa surveillance des dépôts de carburants : ça brûle bien ces machins et il n’y a pas besoin d’avion pour que ça s’enflamme.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com