Un certain nombre de journalistes en France ont affirmé sans avoir froid aux yeux que la victoire de Trump était celle du peuple contre une caste imaginaire. Une caste imaginaire ? Une impudeur incroyable de ceux qui nous ont menti sans vergogne et se sont vus écrasés par l’élection de Trump. On y trouve d’abord les forces occultes comme la franc-maçonnerie qui s’accaparent un peu partout les postes de responsabilités pour en faire profiter les copains, les mettre en place, les décorer.  Elle manœuvre avec la politique de gauche et ne vise qu’à une seule chose : détruire notre civilisation chrétienne qui a assuré le développement de la société sur le plan naturel et surnaturel. Nos pires ennemis sont la très grande majorité des médias qui tant en France qu’en Amérique s’est lamentablement trompée sur le résultat des élections présidentielles. J’avais été un des rares à annoncer le succès de Trump en envoyant à Médias Presse Infos la prédiction d’une Intelligence artificielle, qui elle, ne s’était jamais trompée sur les douze dernières années. Quand on pense que Trump avait 300 journaux contre lui et seulement 6 en sa faveur. Mais aussi le monde scientifique, économique, artistique, politique, voire religieux.

En France le politiquement correct écrase ceux qui ne sont pas dans son flux totalitaire (mainstream comme disent les médias ignorant la langue française). Les résistants doivent disparaître. C’est le cas pour ceux qui sont opposés à l’avortement, au « mariage » homo, au socialisme destructeurs des libertés. Une minorité veut régner sur un gigantesque troupeau de moutons. La destruction systématique de l’éducation nationale en est un des aspects essentiel ; le sport, véritable addiction neurologique, évite au peuple de penser. De penser qu’il y a devant notre pays des gouffres qui vont l’engloutir : l’islam, la société de consommation, l’insécurité, la perte de tout repères moraux ou historiques, la disparition des valeurs du passé, le mondialisme future arène aux esclaves. La France d’en haut qui décide et profite. La France d’en bas qui subit sans se révolter les matraquages médiatiques et fiscaux. Cette raffarinade vient de 2002 où brutalement le pouvoir avait subi un désaveu du même type que celui qu’a connu l’establishment en Amérique : le refus de la pensée unique et clonée. La France d’en bas se rebellait et votait pour Jean-Marie Le Pen. Mais Raffarin d’un seul coup comprenait cette « France d’en bas » et la voyait avec une sympathie vite envolée, simple vibration de l’air venant de ses cordes vocales.

 Le plus étonnant est que tant sur le plan national qu’international, Trump avait été insulté de toutes parts. Le lendemain de son élection brutalement, les mêmes se mettaient à revendiquer l’esprit de résistance qui s’était manifesté lors de ce vote mémorable. Or nous voyons en quelques heures toute la classe politique essayer de la récupérer, Hollande compris, avec un culot monstrueux. Le temps des actes viendra-t-il après le mea culpa ? Il y a lieu d’en douter : ça trompe énormément.

La bien-pensance a oublié un élément fondamental : les enjeux dits sociétaux. Quelles raisons principales ont fait voter en faveur de Trump ? Le premier souci est celui de l’immigration faisant perdre l’identité du pays. Le second est la dénatalité liée à l’avortement (une majorité des Américains y est opposé) et la question du mariage homosexuel adopté par quelques États américains. Trump rebat les cartes car il s’est positionné avec courage contre ces atteintes à l’ordre naturel. Marine Le Pen les a « sanctuarisés » selon les mots d’une Sylvie Montel lors du repas organisé par le FN à la place du défilé de Jeanne d’Arc. À force de « dédiaboliser », on en vient à perdre son âme…et les élections.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Les médias NE se sont pas trompés sur Trump , les médias ont menti sur Trump !
    Les pôles étaient falsifiés !!!!!
    Ils appelaient 2 fois plus de démocrates que des républicains ou indépendants !
    Chercher l’erreur !

    Le monde de la résistance ici ,contrairement à la France , a protégé et défendu Donald Trump férocement , ils sont glorieux , ce sont des Titans !
    Bravo A Alex Jones et son équipe qui ont été EXTRA ordinaire et Trump a appellé en personne Alex Jones , pour le remercier .
    Alex Jones de Infowars .

    • Boutté says:

      La « bulle des médias » a du plomb dans l’aile depuis que l’on peut s’informer sur Internet.
      La Presse de moins en moins crue, de plus en plus subventionnée, vit de nos impôts !
      Les Gouvernements ne peuvent plus se reposer sur les médias pour diffuser leurs mensonges (la plupart par omission) aux électeurs. S’en suivent les victoires des peuples Anglais et Américains. Espérons que ce soit à bon escient !

  2. « le sport, véritable addiction neurologique, évite au peuple de penser. »
    Je suis ravi de voir la conviction personnelle du laïc que je suis conformée ainsi par un professionnel. Peut-on y ajouter la musique yé-yé, docteur ?

  3. Jean-Pierre Dickes says:

    Panino,
    D’abord je n’ai rien contre le Yé-yé. Ce fut un temp. Le RAP est le summum de la décadence : les « chanteurs  » parlent accompagné d’un rythme. Ce n’est plus de la musique. On ne peut pas tomber plus bas.
    Pendant que la France entière, Hollande le premier, se payait pendant des heures le Mondial, puis leTour de France puis Roland Garros, des terroristes prenaient d’équivalent d’un pays, tuaient, crucifiaient décapitaient des populations entières. Cela n’intéressait personne car tout ne monde n’avait des yeux que pour le sport. Nous payons maintenant cette addiction . Champion, Europe I : 4 heures non stop de 8 heures du soir à minuit.
    Panem et circenses était la devise des empereurs romains. Du pain.et des jeux…Comme cela le peuple ans est transformé en moutons. Le quotient intellectuel des enfants de 4 à ans 18 ans a baissé de 4 points (sur cent). Il s’agit de créer des abrutis bien docile, des moutons que l’on tondra ou égorgera pendant qu’ils regardent la télé.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com