Dirigée sans discontinuer par l’excellent Jacques Bompard depuis 1995 (premier maire d’Orange a avoir été réélu depuis 1965), la ville d’Orange va faire honneur au devoir de mémoire en érigeant un monument aux victimes des crimes républicains sous la Révolution, décision prise le 24 mai. Un monument de ce genre avait été érigé en 1825 à l’emplacement du martyr des religieuses, mais il fut endommagé en 1830 et démoli en 1848, le théâtre de la ville étant construit à sa place en 1882.

Dans un entretien du 30 mai au site internet Le Rouge & le noir, le député-maire de l’ancienne principauté rappelle des faits historiques indéniables :

« L’éducation nationale masque les horreurs de la Terreur. L’historiographie est pourtant claire : les jacobins et les radicaux voulurent expurger la France du catholicisme et créer un homme nouveau. Leurs héritiers nazis ne firent pas autre chose… Plus de 800 personnes enfermées dans les prisons d’Orange. En juillet 1794, sur l’actuelle place et théâtre municipal, 332 têtes furent tranchées. Trente-deux religieuses perdirent la vie sous le joug révolutionnaire. Ces femmes, toutes martyres, laissent à la ville un témoignage de foi, d’espérance et de courage. La région et particulièrement la ville ont connu une période instable, des meurtres, menaces et autres atrocités. Les rêves de régénérescence maculent encore notre monde contemporain : il est de notre devoir d’alerter sur les conséquences sanglantes de la poursuite de fausses valeurs et des conceptions purement idéelles des rapports humains (…)Se souvenir de la violence que le Comité de Salut Public et sa loi des suspects imposèrent en France est une question d’hygiène intellectuelle et morale. Comment accepter l’instrumentalisation de l’Histoire ? La mémoire historique est cruciale et il est important de la rappeler quand le prêt-à-penser l’instrumentalise. La chapelle de Gabet à Orange nous évoque constamment les crimes commis au nom du Dieu Raison ; mais un monument doit commémorer le sang qui coula à la suite des décisions du tribunal installé en la chapelle saint Louis. Aujourd’hui face à l’inversion des valeurs et des principes, il nous a semblé important de proposer aux Orangeois un lieu où chacun peut s’arrêter et rendre honneur à ceux qui sont tombés. De nombreuses associations à Orange travaillent pour faire connaître la richesse et l’histoire de la France, de la région… Ces associations participeront à la commission qui choisira le projet final (…)Il appartient de rappeler que crier « La République ! » comme un antidote absolu est inutile et dangereux. La Terreur a commis un génocide en Vendée et a persécuté les catholiques de Vaucluse en raison de leur religion. La Terreur a assassiné Sœur de l’Annonciation, une sacramentine de 24 ans. La Terreur a assassiné Sœur Madeleine de la Mère de Dieu, 25 ans, sacramentine à Bollène. Mais aussi sœur Saint-Augustin, âgée de 75 ans. Elle voulait effrayer les croyants pour imposer le culte d’un régime. Libre à chacun de trouver qu’il est risible de s’en souvenir. Je trouve au contraire qu’il est urgent de se souvenir que les idéologies sont toujours mortifères et que la haine des catholiques est morbide.  Vous évoquez mes collègues et leurs moqueries. Ils sont majoritairement anti-chrétiens, doctrinaires du laïcisme, insultant vis-à-vis de tout ce qui précède leur chère révolution, ils veulent créer une nouvelle anthropologie déliée de la nature.  Je pense qu’il est important de leur rappeler que leurs inspirateurs profanaient les tombeaux et décapitaient des innocents. »

Il faudra noter très soigneusement les noms de ceux qui nieront ou relativiseront les crimes de la Terreur en s’opposant à l’érection de ce monument alors qu’ils sont intarissables sur la mémorialisation d’autres faits. Rappelons les propos de cet icône de la République que fut Clemenceau sur la Révolution :

« J’approuve tout de la Révolution. J’approuve les massacres de Septembre où pour s’éclairer, la nuit venue, les travailleurs plantaient des chandelles dans les yeux des morts. J’approuve les noyades de Nantes, les mariages républicains où les vierges accouplées à des hommes, par une imagination néronnienne, avant d’être jetées dans la Loire, avaient à la foi l’angoisse de la mort et la souffrance de la pudeur outragée. J’approuve les horreurs de Lyon où on attachait des enfants à la gueule des canons, et les égorgements de vieillards de quatre-vingt-dix ans et de jeunes filles à peine nubiles. Tout cela forme un bloc glorieux et je défends qu’on y touche. Je défends que, sur un théâtre qui dépend de l’État, un dramaturge illustre vienne après plus de cent ans révolus, prononcer une parole de pitié qui serait un outrage aux mânes augustes de Robespierre et de Marat. » .

Voilà ce qu’est la République et ce que défendent ceux qui, à Calais comme ailleurs, se disent républicains. La survie de la France passe par l’éradication de la République et la mise hors d’état de nuire de ses zélotes.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

22 commentaires

  1. pamino says:

    « les crimes commis au nom du Dieu Raison »
    C’était une déesse, à ce qu’il me semble.

  2. Gauthier says:

    Les tanneries de peaux humaines en 1793 !

    « Afin que les gens comprennent mieux les atrocités de cette guerre civile qui a coûté plus de 600 000 morts dans tout l’ouest de la France , au nom de la liberté et de la fraternité .
    Tout ce qui a été occulté des manuels d’histoire nous nous chargeons de le faire resurgir en nous nous basant sur des recherches historiques ! »

    https://vimeo.com/85262888

  3. pamino says:

    « […] ‹ […] J’approuve les noyades de Nantes, les mariages républicains où les vierges accouplées à des hommes, par une imagination néronnienne, avant d’être jetées dans la Loire, avaient à la foi l’angoisse de la mort et la souffrance de la pudeur outragée. […] › […] »
    ‹ avaient à la fois ›, évidemment.
    Je voudrais traduire toutes ces paroles terribles, incroyables, en anglais et les envoyer au secrétaire de l’association de la 15e brigade de l’armée australienne de ’14, brigade qui dans la nuit du 24 au 25 avril 1918 a repris Villers-Bretonneux devant Amiens en criant « nous voilà enfin vengés de Fleurbaix ! » (en Flandre française, où ils avaient été massacrés en 1916 par la faute d’un général incompétent anglais). Des lettres des soldats soulignent le plaisir qu’ils avaient éprouvé de se couvrir de sang en tuant à la baïonette sans merci des centaines d’Allemands fuyards qui ne voulaient que se rendre (ils avaient pris la ville seulement la veille). C’était la fin de la dernière grande offensive allemande de la guerre et c’est pour cela que Clemenceau est venu en personne les féliciter en anglais, mais maintenant je vois une possible raison centrale du degré de son enthousiasme. Le véritable tigre ne tue pourtant que pour manger.
    Quelle est la source de cette citation ? Est-elle impeccable ?

  4. sergio says:

    La Ripoublique franc-maçonne a sur les mains , le sang de centaines de milliers de Français , ne l’oublions pas !
    Merci J. Bompard de nous le rappeler , face à la l’oubli forcé de l’ Education Nationale et franc-maçonne , elle aussi …

  5. Geneviève says:

    Dommage que vous vous décrédibilisiez en publiant une fausse citation de Clémenceau, inventés par Drumont à partir d’une autre citation où Clémenceau disait qu’il fallait prendre la révolution en un bloc. a fausse citation en est évidemment inspirée. « Elle se présente même comme son prolongement, mais on ne peut imputer à Clemenceau d’avoir seulement pensé tout bas son contenu particulièrement sadique, en l’absence de toute autre indication ».
    Et je ne cherche pas le moins du monde à réhabiliter Clémenceau, franc-maçon notoire. Le service à la vérité est essentiel pour le bon combat !

    http://www.laboratoire-archives.vendee.fr/Jugez-sur-piece/Les-suspects/2012-05-Clemenceau-solidaire-de-la-Terreur

    • Geneviève says:

      « inventée » et « La fausse citation » à la place de « inventés » et « a fausse citation » évidemment.

      • pamino says:

        Merci, Geneviève, j’avais déjà un petit soupçon, et il faut être juste envers les francs-maçons aussi. Je n’écrirai donc pas la lettre.
        En ce qui concerne les anti-cléricaux, le feu Professeur Latarjet de Lyon m’a raconté que Herriot a bien toléré la présence du Primat des Gaules à son chevet de mourant.

        • Xiep says:

          Connaissant Clemenceau, il aurait parfaitement pu tenir ces propos. Et Drumont n’est pas moins fiable qu’un Mathiez. Avez-vous la preuve que la citation soit fausse ? Le fait qu’elle ne soit pas au JO ne prouve pas qu’elle ne soit pas vraie.

          • MCF68 says:

            Vous avez connu Clemenceau ?. Finalement vous êtes plus âgé que je ne le pensai. Dans ce cas là vous auriez du dire : dans mon imagination Clemenceau aurait pu dire. Quand on affirme sans preuves, on peut réfuter sans preuves. Il est vrai que vous n’en n’êtes pas à votre première erreur

            • Je me demandai si vous n’auriez pas dû écrire : « Finalement vous eûmes été plus âgé que je ne le pensai. », mais je ne pus me donner ni raison nie tort. Alors je me donnai Torte, vous en voulez ? Allez-y, je vous en prie.

  6. MCF68 says:

    J’espère que Mr Bompard pensera à un monument pour les victimes de l’Inquisition ou à celle de la Saint Barthélémy, aux victimes du sac de Marmande. La liste est longue. je lui laisse le choix. Mais j’ai dansl’idée qu’il n’en fera rien. Toujours l’indignation à géométrie variable.

    • Raiford says:

      Non, c’est seulement un rétablissement de l’équilibre.
      Équilibre qui était jusqu’ici faussé en faveur d’une république criminelle et intouchable.

      • MCF68 says:

        Pas plus criminelle que la royauté en tout cas.

        • cadoudal says:

          vous défendez une cause impossible , et sans argument.

          plaidoirie méprisable.

    • Le maire s’occupe de sa ville, c’est évident !

    • Il faudrait songer à élever un monument en mémoire des milliers de morts dus à l’idéologie folle et criminelle du communisme (Cf. « Le livre noir du communisme).
      Mais les adorateurs des assassins Staline, Mao, Pau Pot, Lénine et autres « bouchers rouges » ont une mémoire très sélective….et surtout une mauvaise foi (sans jeu de mots) à toute épreuve!

  7. Gillic says:

    Merci à Mr Bompard de rappeller aux cerveaux incultes les massacres commis sous la Terreur par le front républicain que certains aujourd’hui tentent de donner en exemple !!!! En fait, Staline, Hitler, Pol Pot, Mao etc…. n’ ont fait que copier la Terreur issue de la révolution française !

    • MCF68 says:

      Qui elle même n’a fait que copier les massacres perpétrés par la période précédente.

      • Charles Martel says:

        MCF 68, vous êtes un sale c .n

      • Y a-t-il des choses pareilles qui se sont passées à Orange sous l’ancien régime ? Vous opposez de vagues allégations à une spécificité bien documentée, ce que je trouve malhonnête.

    • cadoudal says:

      les guerres civiles et étrangères engendrées par la Révolution des Lumières ont fait 6 millions de morts en Europe , du 14 juillet 1789 à Waterloo.

      du travail de Maçons.

  8. cadoudal says:

    à Bollène , ville dont Madame Bompard est le maire, la République a fait guillotiner 84 personnes.

    ville maintenant consacrée au Sacré Cœur

    Motif : l’ arbre de la Liberté ( maçonnique) planté par le Conventionnel en mission avait été abattu pendant une nuit.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com