hijab-day

« Avant de nous juger, portez un hijab pendant une journée. » Tel est le slogan de la Journée internationale du hijab qui a eu lieu le 1er février dans 116 pays. Cette année, au Canada, un organisme communautaire d’Ottawa a suivi le mouvement en organisant une Journée de solidarité avec le hijab le 25 février.

Des non-musulmanes ont été invitées à porter le foulard islamique pour mieux « comprendre » la réalité des hijabis, leurs « sœurs » voilées. La journée s’est terminée par un événement festif à l’hôtel de ville d’Ottawa.

« Nous vivons dans un pays libre. J’étais contre l’interdiction du port de signes religieux pour les fonctionnaires. […] Il n’y a pas de Journée du crucifix pour permettre aux non-catholiques de voir comment on se sent avec une croix dans le cou. Ou un Jour du turban sikh. Le judaïsme n’organise pas de Jour de la kippa. Pourquoi accorder ce privilège à une religion en particulier ? […] Les femmes ici sont libres de pratiquer leur religion. Si le Canada n’est pas assez accommodant [à leur goût], qu’elles aillent vivre là où la charia est appliquée. », réplique Sima Goel, une femme née en Iran mais qui n’est pas musulmane et qui vit aujourd’hui au Canada.

L’objectif officiel du Hijab Solidarity Day serait d’encourager le respect global et la compréhension entre les religions tout en exprimant de la solidarité avec les musulmanes. En réalité,  c’est surtout une occasion de prosélytisme et une opération pour faire augmenter la charge victimaire des accusations d’islamophobie. Mais il faut rappeler ce qui est arrivé au Canada à des femmes qui ont refusé le hijab.  En 2007, Aqsa Parvez, 16 ans, de Toronto, a été étranglée à mains nues par son père parce qu’elle refusait de porter le hijab. Il y a eu aussi le meurtre des filles Shafia,  assassinées par leurs parents et qui subissaient des pressions pour porter le hijab.

Cette année, en France, la ville de Lyon a interdit la tenue du World Hijab Day. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. « Cette année, en France, la ville de Lyon a interdit la tenue du World Hijab Day. » (C’est bien, mais dans ce sens on aurait bien dû embarquer cette dame vers le commissariat rue de la Charité / rue de Condé.) Ah, le bon vieux Lugudunum, tu étais là bien avant Paris, tu as survécu au décret de la Convention « Lyon fit la guerre à la liberté : Lyon n’est plus » ; du courage, continue dans ton office de capitale des trois Gaules, et bonne chance.

  2. Georges .S says:

    Je croyais le gouvernement canadien et ceux qui le suivent dans ses idées d’islamisation et de soumission moins con. C’est de la folie destructrice pour le peuple canadien, mais ça se passe aussi en Europe. Qui manipule tous ces dirigeants qui veulent tuer leurs peuples?

  3. Qui manipule , peut-être La LIM, (ligue islamiste mondiale ) . Mais le plus évident c’est la collusion des puissants pour la répartition des intérêts communs , nous autres petits peuples nous sommes là pour consommer . nos idéaux , nos manières d vivre et nos attachements ne font pas le poids face à ces groupes de pression religieux adoubés à l’ONU . ; Nous sommes pris entre Mac World et Ben Kebab , le marteau et l’enclume résistons par l’éveil de nos consciences !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com