Au sein de la planète hollywoodienne, Nicole Kidman rompt le consensus haineux contre Donald Trump.

Au cours d’un entretien à la BBC pour promouvoir son nouveau film, Lion, elle a pris la tangente par rapport à la croisade anti-Trump des stars à paillettes :

« Trump a été élu président. Cela suffit avec les polémiques. »

Une attaque à peine voilée contre le discours enflammé, lors de la remise de son Golden Globe, de Meryl Streep, fervente admiratrice de Hillary Clinton, sur l’Amérique multi-ethnique.

Nicole Kidman retient inopportune la résistance contre Trump. :

« Ce qui est arrivé, est arrivé. Maintenant il faut aller de l’avant » a-t-elle affirmé.

Certains bobos, les mêmes qui ont toujours le mot tolérance à la bouche, se sont déchaînés sur le web :

« Pour Nicole, il est temps de déménager en Russie. » écrit l’un d’eux.

Tandis qu’un autre use de la réductio ad Hitlerum de circonstance :

« Suivrais-tu Hitler seulement parce qu’il a un titre ? »

Avec de tels commentaires, le débat est clos avant même d’avoir commencé. Mais n’est-il pas connu qu’il n’y a pas pire sectateur que le libéral-tolérant : « pas de liberté pour les ennemis de la liberté » est leur adage, non ?

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. La pauvre est Australienne, et les Australiens ont l’habitude d’avaler assez servilement tout ce que les Américains leur servent. Mais ils sont pragmatiques aussi, comme elle se montre ici.

  2. Renard066 says:

    Réveil Américain Bravo Trump à bientôt et pays libre de la caste de cette pensèe unique .Vivement un trés grand changement pour la FRANCE en 2017.

    • Ah, Renard, ou plutôt Fox, je vois avec surprise que votre phrase est polyvalente.

  3. Va-t-yon réellement mettre les bobos au travail ?
    Depuis des années ils se nourrissent de bonnes idées jamais mises en pratique.
    Au moins, il y a des chances qu’avec Trump, cela changera !

  4. C’est un péché mortel de diffuser des images aussi indécentes.

  5. ‹  « Trump a été élu président. Cela suffit avec les polémiques. »

    ‹ Une attaque à peine voilée contre le discours enflammé, lors de la remise de son Golden Globe, de Meryl Streep, fervente admiratrice de Hillary Clinton, sur l’Amérique multi-ethnique. ›

    Je répète : non, rien de la sorte, du moins pas en premier lieu. Dans le pays fou de sport où elle a été élevée, sa réaction est automatique : Trumpius vicit, causa finita, basta, passons. Sinon, on est mauvais sportsman, ce qui est presque le plus grand crime qu’on puisse commettre.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com