BNP Paribas a subi une perte nette de 4,3 milliards d’euros au deuxième trimestre, sa première depuis la fin 2008, après les lourdes sanctions infligées à la banque aux Etats-Unis fin juin.La banque française a enregistré dans ses comptes trimestriels une charge exceptionnelle de 5,95 milliards d’euros liée au règlement de l’amende américaine.

Au total, BNP Paribas a accepté de payer 6,6 milliards d’euros pour éviter un procès mais la banque avait déjà provisionné 798 millions d’euros dans ce dossier. Hors éléments exceptionnels, le groupe se targue d’avoir réussi à dégager un bénéfice net de 1,9 milliard d’euros, en hausse de 23,2% par rapport à la même période de 2013, un bond lié notamment aux performances de sa banque de financement et d’investissement.Mais la bonne santé de ses activités opérationnelles a été plombée par ses ennuis judiciaires aux Etats-Unis, dont la législation s’est appliquée puisque les opérations incriminées, du négoce de gaz et de pétrole avec le Soudan, l’Iran et Cuba, étaient libellées en dollars.

Dans le détail, BNP Paribas, qui avait plaidé coupable fin juin, a enregistré une charge de 5,75 milliards d’euros pour payer son amende et une autre de 200 millions d’euros dans le cadre des mesures qu’elle doit mettre en place pour éviter de reproduire les faits qui lui étaient reprochés. Il s’agit notamment de la création d’un département chargé de s’assurer que la banque respecte les lois américaines à New York, où seront dorénavant traités tous ses flux en dollars.

En revanche, BNP Paribas continue d’afficher une structure financière solide. Si les sanctions américaines ont ramené son ratio de fonds propres « dur » (fonds propres mis en réserve rapportés aux crédits consentis) à 10%, contre 10,6% fin mars, celui-ci reste nettement au-dessus des exigences des régulateurs.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Dominique says:

    Il ne s’agit pas d’une amende mais d’un tribut qu’un vassal verse à son suzerain.

  2. chambssy says:

    Pas bon pour l’image ; vous n’arriverez pas à le faire avouer à un « Bnpiste » proche, même de la famille….très amusant

  3. LEBRETON says:

    On ne va pas tout de même ,plaindre les banques (et les banquiers)
    S’autres banques ,en FRANCE , méritent le même sort S/G , COURTOIS , CREDIT du NORD et les autres ….
    Et ,il faudrait même augmenter les amendes !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com