Le rêve américain (et sa variante à partir des années 50, le rêve californien), qui a été en réalité pour beaucoup un cauchemar (et qu’on me pardonne de citer Jean-Jacques Goldman, qui a justement composé une chanson à ce sujet où il dit notamment : « dix trains de loosers pour un Rockefeller »), semble désormais s’estomper et entrer en concurrence avec un nouvel Eldorado : la Suisse.

– Le rêve américain est celui des Brésiliens, des Sud-Soudanais, des Kenyans, des Mexicains, des Sud-Africains, des Turcs, des Espagnols, des Indiens, des Polonais, des Italiens et des Vietnamiens.

– Le rêve suisse est celui des Russes, des Chinois, des Algériens, des Thaïlandais, des Ukrainiens et des Allemands.

– Le rêve australien est celui des Canadiens, des Suédois, des Finlandais, des Indonésiens, des Japonais et des Sud-Coréens.

– Le rêve saoudien est celui des Marocains, des Afghans, des Pakistanais et des Bangladeshis.

– Le rêve émirati est celui des Saoudiens et des Irakiens.

– Le rêve canadien est celui des Français, des Colombiens… et des Etats-uniens.

– Le rêve espagnol est celui des Péruviens… et des Australiens.

– Le rêve allemand est celui des Roumains et des Bulgares.

– Le rêve brésilien est celui des Argentins.

Notons que dans les pays mentionnés, la France ne fait rêver personne. Il est vrai que la plupart des pays d’Afrique ne sont pas sur la liste. Notons que l’Algérie, qui compte 5 millions d’émigrés en France, préfère la Suisse. La France ne fait pas rêver les Algériens et c’est réciproque, croyez-le bien… Il ne faut pas confondre pays qui fait rêver et pays où on immigre. Pour le premier, on rêve prospérité économique et opportunité de carrière, qualité de vie aussi. Pour la France, on immigre pour la CME, l’AME, le RSA. A l’opposé, le retraité français peut rêver d’Amérique mais s’il s’exile, ce sera au Portugal ou au Maroc…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

8 commentaires

  1. Philibert says:

    N’importe quoi cet article. La France fait rêver nombre d’Américains, de Chinois, de gens du monde entier. Vous n’avez jamais dû ouvrir des pages de commentaires du NYT concernant la France où ils ne peuvent s’empêcher d’envier les Français sur leur pays et de rappeler toute la chance que nous avons à quasiment chaque article, et le journal de proposer quasiment un article par semaine sur la France et ses différents intérêts… De même, les Chinois qui ne peuvent pas posséder de terres chez eux et qui, contrairement à un grand nombre de Français abêtis par l’Education Nationale, sont conscients du potentiel de ce pays. Tout comme les Allemands dont la moitié du pays est moche et qui ont toujours rêvé de conquérir leur voisin. Sans oublier le nombre d’Anglais qui viennent vivre en France pour la vie qu’elle offre. De même pour les Européens du Nord, même si l’Italie les encore davantage, et l’inverse n’étant pas vrai.

    Il faudrait voir à donner des sources aussi car il y a trop d’erreurs. Les Roumains préfèrent largement l’Espagne. http://www.jeuneafrique.com/134894/politique/espagne-les-travailleurs-immigr-s-peu-effray-s-par-la-crise/

    Quant à la Suisse, elle ne fait même plus rêver les Suisses qui ne peuvent pas se payer d’habitation : https://www.letemps.ch/suisse/2014/11/12/suisses-france-voisine-entrent-clandestinite

    Et il y aurait encore beaucoup à dire. La France jouit de qualités qui n’existent nulle part ailleurs, notamment au niveau des longues soirées d’été qui sont exceptionnelles quand nombre des pays cités ont des jours fixes ou des nuits infiniment longues. Bref, article particulièrement insultant, à se demander si vous avez voyagé et où.

    • patrick says:

      Pour la Suisse je suis bien d’accord. La suisse comme les suisses ne font rêver personne, d’ailleurs les suisses n’ont pas un très bon comportement avec tout ce qui est étranger à leur égo… Par contre aimant énormément les aides européennes…

      • Geneviève says:

        N’importe quoi !
        Expliquez-moi pourquoi presque tous les peuples de la planète se ruent au portillon !
        Depuis 1960, notre population a passé de 4 millons à plus de 8 millons actuellement, malgré une baisse importante du taux de natalité (moins de 2%).

        Et notre qualité de vie en a pris un bon coup. La confiance, l’honnêteté, la propreté et l’ordre qui caractérisait la Suisse ont été bien égratignés, voire plus selon les endroits !
        Le nombre de français, d’italiens, d’allemands, et d’autres pays européens qui cherchent à s’installer chez nous pour des raisons économiques est impressionnant. Et les migrants extra-européens ne sont pas de reste !
        Nous suffoquons sur un petit territoire avec l’arrivée de plus de 200’000 personnes par année en ce moment ! Certes ça arrange le grand patronat, mais pas le peuple.

        « les suisses n’ont pas un très bon comportement avec tout ce qui est étranger à leur égo »
        Vous délirez complètement !

        « Par contre aimant énormément les aides européennes… »
        Au contraire c’est nous qui nous faisons rançonner par Bruxelles !
        Combien de conducteurs français passent par les autoroutes suisses entre Bâle et Genève ou par Pontarlier pour éviter de payer les péages chez eux ! Y compris les 40 tonnes dont le peuple suisse avait refusé la mise en circulation sur notre territoire, mais non respectée par nos dirigeants politiques qui s’alignent tout le temps sur Bruxelles !
        Et des histoires du genre, je pourrai en raconter plein !

        • Geneviève says:

          « du taux de natalité (moins de 2%). »
          Je voulais dire moins de 2 enfants par femme !

          • La Suisse, une nouvelle petite Yougoslavie ? Pourrait-elle éclater étant donné le facteur langue ?

            • Geneviève says:

              Absolument pas !
              Les Suisses même de langues diverses (4 officielles) se sentent une unité dans leur pratique de la démocratie locale, cantonale et fédérale.
              L’unité de la Suisse a des solides bases historiques, ce ne fut pas l’oeuvre des sociétés secrètes; les cantons ont tous une origine historique et leur première alliance remonte à 1291. (Même la ville de Mulhouse faisait partie à une époque de la Confédération helvétique). Rien à voire avec un découpage abstrait comme les départements ou régions françaises. Chaque nouveau canton qui entrait dans la Confédération helvétique devait être accepté par tous les autres.

              Et j’ai bien vu la carte des Verts européens qui veulent découper la Suisse en quatre. Mais je crois qu’ils peuvent toujours rêver ! Je n’ai jamais rencontré en Suisse une personne désireuse d’en sortir, sauf les gauchistes extrémistes qui veulent abolir toutes les frontières du monde et qui s’empresse de faire rentrer le maximum de clandestins !

              Les différences de langue sont très respectées en Suisse, et beaucoup de personnes sont bilingues, voire trilingues.
              Il y a même plusieurs villes bilingues, et chaque famille choisit pour ses enfants l’école qui lui convient. Il n’y a jamais eu de contrainte au niveau de la langue ! Comme les gens se sentent respectées dans leur tradition linguistique, alors il n’y a pas de problème de ce côté là !

  2. pamino says:

    « dix trains de loosers pour un Rockefeller »
    Savez-vous qu’il y a une différence entre ‹loser› et ‹looser›, et qu’elle n’est pas que phonétique mais aussi – multiplement – phonématique ? J’en doute.

  3. Boutté says:

    Goldman chante ce texte pour vanter son ethnie . Il dit la vérité cependant : le rêve n’est pas pour tous . Les retraités français sont tentés par le soleil et les impôts revus à la baisse .Nous aimerions savoir de quelle étude Xiep tire ses résultats.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com