dieudonné-petiFION-ananassurance

Dieudonné a du talent. Comme comédien c’est certain, mais comme chef d’entreprise également. Et ce chef d’entreprise a une grande expérience en marketing. Dieudonné a décidé de taper le système au porte-monnaie, il va donc lancer l’offensive contre les assureurs et les banquiers, grands escrocs selon lui devant l’éternel.

L’ananassurance est le doux nom donné à la nouvelle compagnie d’assurances dieudonnesque, car, dit le comique, l’assurance est une activité très lucrative. Là s’arrête le comique, et j’ose parier que l’ananassurance ne verra jamais le jour comme compagnie indépendante, ou que, du moins, elle ne durera que quelques mois. Pour la simple et bonne raison que si l’assurance fut un temps une activité très rentable, ces temps sont révolus, car l’assurance est un secteur étouffé entre une concurrence de plus en plus rude et une législation de plus en plus stricte.

Auto et habitation : ce sont sur ces segments que Dieudonné croit pouvoir gagner de l’argent. Pourtant, quelques chiffres objectifs lui montreront vite que son activité de comique est bien plus rentable.

Un indice est très révélateur : c’est le ratio combiné. Ce ratio correspond aux sinistres payés par l’assurance auxquels on ajoute les frais de gestion (le personnel notamment), le tout comparé au montant des primes encaissées. Or, ces dernières années, ce ratio variait entre 96 et 98. Ce qui veut dire que quand une compagnie encaisse 100 € de prime, elle paye environ 20 € de charge de gestion et 76 € de sinistre, soit un gain de 4 € ! La rentabilité au niveau exploitation dans cet exemple est donc de 4% seulement.

Et ce n’est pas tout : il faut savoir que si ce ratio combiné reste malgré tout positif, c’est grâce à l’assurance des professionnels, car le ratio combiné relatif à l’assurance non vie des particuliers s’avère régulièrement négatif au niveau national. Par exemple, en 2012, le ratio combiné des assurances habitation fut de 101, ce qui veut dire que les compagnies, pour chaque prime encaissée de 100 €, ont perdu 1 €. Elles ont donc globalement perdu de l’argent cette année là sur les assurances maisons. Et c’est la même chose pour la branche automobile dont le ratio combiné est repassé légèrement en dessous de 100 depuis 2013 seulement.

Aujourd’hui les compagnie d’assurances licencient, le nombre de salariés chez Groupama, par exemple, est passé de 24000 à 17000, soit une diminution de près de 30 % de l’effectif ! De grandes manœuvres sont en cours pour regrouper certaines compagnies dont les tailles ne sont plus assez importantes pour pouvoir survivre dans ce marché trop concurrentiel. Les bénéfices des compagnies sont aujourd’hui très faibles, et leurs gains essentiels proviennent de leurs investissements financiers.

Dieudonné s’apercevra vite que le théâtre de la Main d’Or ou les tournées dans les Zénith sont bien plus rentables proportionnellement.

Reste le deuxième hochet de Dieudonné : celui de la banque. Notre artiste semble ignorer la différence entre les banques de dépôt et les banques d’investissement. Car si certains gagnent beaucoup d’argent sur une spéculation fictive et inacceptable via les banques d’investissements, ce n’est pas avec les comptes bien souvent à découvert du français particulier de base que Dieudonné parviendra à gagner de l’argent.

Les paris sont ouverts !

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

52 commentaires

  1. Obnubilé que vous êtes par l’argent, il ne vous est même pas venu à l’idée qu’il pouvait faire cela à d’autres fins que les gains financiers… Pauvre de vous…

    • JeanJean says:

      Bien vu! A aucun moment cet article ne parle d’idéologie et de l’émancipation vis à vis de ces géants de la finance! Seulement de ratio et de bénéfs… Sans doute ne souhaite t’il pas monter une boîte qui perd de l’argent, mais l’intérêt ici n’est pas forcément d’en gagner mais de savoir pourquoi de projet existe!

    • Heu…il est tout de même question d’envoyer des centaines de milliers d’euros aux palestiniens. Donc le cœur de son projet, c’est autant l’argent que d’emmerder le système.

    • Europreneur says:

      Il est vrai que Jésus lui-même dit : »l’amour de l’argent est dangereux ». En effet nos responsables politiques et économiques sont embourbés dans cet amour de l’argent avec tous les problèmes qui en découlent. D’où leurs craintes car Dieudonné se moque non pas de l’argent mais de l’amour de l’argent. Je vais donc m’assurer chez lui. Bye bye la GMF.

    • MArcAurele says:

      L’endoctrinement de masse fait aussi son effet sur les « journalistes » apparemment… Ce ne peut être qu’un horrible personnage avide d’investissement rentable et haineux… le seul à oser penser que le secteur des assurances et de la banque puissent se comporter comme de grands escrocs.. ^^
      Continuez comme ça M Celtillos, un emploi sur bfm vous tend les bras !

      En attendant, il est évident que M Dieudonné n’a pas besoin de 14 000 commerciaux pour développer son projet populaire dont le but est avant tout de permettre notre émancipation des coupables du dernier krach boursier (les sub-primes, quel hold-up) à travers un équilibre de gestion sur le long-terme. Presque comme un service public en fait… Il parait même que ça a existé en France aussi !

      Mais imaginer tout cela venant de ce personnage doit certainement suffire à faire de moi une espèce de fanatique propagandiste utopiste-communiste et haineux à vos yeux… Ce n’est pas grave car à mon sens, ce papier est de la propagande également.

      • Xavier Celtillos says:

        Calmez-vous ! Je n’ai pas dit, car je ne le pense pas, que Dieudonné soit haineux. Calmez-vous ! Je dis simplement que son projet, même si je lui souhaite de réussir, ne tiendra pas. C’est tout. L’avenir le dira. Mais commencez par lire ce que j’ai écrit plutôt que d’imaginer n’importe quoi.

    • condition général

      4-1 Rémunération du Mandataire

      En contrepartie de ses services le Mandataire perçoit un honoraire forfaitaire égal à 30% de l’économie réalisée avec un minimum de € 130 pour un contrat Automobile, € 50 pour un contrat Habitation et sans minimum pour les autres contrats. Cet honoraire est payé par le mandant au moment de la souscription du contrat choisi.

      Cette rémunération est non récurrente.

      Le Mandataire percevra également une rémunération forfaitaire de € 4,99 / mois, en cas de souscription par le Mandant de l’offre de Protection Juridique proposée par le Mandataire. Cette rémunération sera prélevée mensuellement sur le compte bancaire du mandant.
      ARTICLE 5 Durée du contrat

  2. mais bien sur, on va vous croire !
    si les banques font de l’assurance, c’est que c’est très rentable ! et que ça rapporte gros ! sinon ils ne s’embêteraient pas à travailler pour si peu.

    • Xavier Celtillos says:

      C’est un problème de masse et de cashflow. La système fonctionne d’une telle façon que ce n’est pas l’activité d’assurance qui rapporte, mais les masses d’argents récupérées par ce moyen et qui sont placées. Et c’est tellement vrai que ceux qui ont refusé de rentrer dans le système de la spéculation ont aujourd’hui tous disparu, n’ayant pu résister.

      Le problème du système c’est la spéculation. C’est uniquement là-dessus ces instituts gagnent de l’argent. Et vous verrez que cette initiative de Dieudonné ne verra pas le jour pour cette simple raison.

      • Xavier Celtillos says:

        Juste un exemple pour compléter : quand vous placez 100 € en assurances viesur le fond monnaitaire, on vous donne aujourd’hui environ 2%. Et encore on vous impose dessus avec un peu de chance.

        C’est 100 € servent à acheter des obligations par exemple, émises par l’Etat, qui emprunte – et donc qui paye – à 3%. Vos 100 € ont rapporté 3 € sur 1 an, 2 vous sont redistribués et 1 € vont dans la poche de la banque.

        En d’autres termes, on génère une dette publique pour servir de marge aux banques, en gros, on endette le contribuable à 3% pour ne lui en reverser que 2%, l’écart allant dans la poche des financiers.

        Et ce n’est qu’un des aspects de ce système pervers.

        • Très instructif, merci pour l’éclairage.

          Ce système étant pervers, l’ananassurance a donc sa place, comme contre-pouvoir non-lucrafif; comme preuve qu’il est possible de faire mieux que de simplement manifester ou de voter extrême.

          Le pari en vaut largement la chandelle.

        • Mr Marcel says:

          l’assurance vie est un placement, est n’est donc pas obligatoire, contrairement à une assurance auto (par exemple) pour ceux qui en possèdent, vôtre commentaire est donc hors sujet et vous pouvez donc gardé vôtre maîtrise des mathématiques pour vos placement personnel est continuer à entretenir « ce système pervers » maintenant sachez qu’il y à peut être des gens prêt à payer plus cher leur assurance pour ne pas entretenir la spéculation financière qui pour vous est le seul moyen viable de faire fonctionner une société d’assurance.

        • Mc Bolan says:

          Les assurances travaillent à perte…
          Ha..!!ha!! ha!!
          Trop drôle…
          Assurance OBLIGATOIRE pour habitations,véhicules et tout le reste ce qui en fait des mines d’or,n’en déplaise au Sieur xavier (qui travail peut être pour l’une d’entre elles… )

      • Cathy says:

        Alors X.C, que l conseil donnerais-tu à Dieudonné ?

        • Xavier Celtillos says:

          Quelle gentillesse !

          Il y a 3 branches qui permette de grosses marges dans les assurances :
          – assurances professionnelles
          – placements
          – prévoyance

          Au niveau bancaire, les banques de dépôt ne sont pas très rentables : c’est sur la branche spéculative que l’argent se gagne.

          Qui vivra verra !

    • Exactement largo, moi je me demande vraiment si l’auteur du texte se fout de nous ou s’il y connait quelque chose. Parce que oui l’assurance est l’une des activités les plus rentables tous secteurs confondus avec des taux de reversement de primes ultra faibles… Et épargnés par la crise… Et c’est bien pour cela que les assureurs font parti des seuls qui peuvent sponsoriser des événements tels que la course du rhum etc…

  3. Je lui souhaite de réussir à glisser cette quenelle !

  4. Pingback: L’ananassurance ou les utopies de Dieudonné | raimanet

  5. news-assurances du jour: « Jackpot : pour 100 euros de contrat vendu, les agents d’assurance conservent 20 euros de bénéfices, quand la moyenne nationale est de 8 dans les entreprises. »

    • Xavier Celtillos says:

      Ceux que vous appelez les « pro » sont dans l’intox, et leur seul but est de dénigrer une profession indépendante qui constitue certes une classe moyenne sans être riche pour autant.

      Tout d’abord, premier mensonge, sur 100 € de prime encaissée pour des contrats de particulier, vous avez une moyenne de 20 % de taxes, taxes qui varient selon les garanties.

      Deuxième mensonge, sur le restant, l’agent général reçoit une commission qui est plutôt d’une moyenne de 15 % et non de 20 %, ce qui représente environ 12% de la prime totale, ce qui n’est pas tout à fait pareil vous l’admettrez.

      Avec ces 12%, il faut que l’agent général qui est progression libérale, paye son local, son personnel, et ses propres charges sociales, et elles sont élevée ! En gros vous pouvez encore enlever la moitié… On arrive en moyenne à 6 % de revenu de la prime de départ.

      Pas mal les « pro » !

      On est bien loin du gavage prétendu du rapport Attali, qui ne vise qu’à détruire la classe moyenne de ce pays. Le premier à se gaver c’est l’Etat, mais ce n’est pas assez pour lui, il lui faut jeter l’opprobre sur des professions aisées, et parce qu’elles sont aisées, elle échappent encore à son système d’assistanat. Et par l’assistanat, l’Etat contrôle la population.

      CQFD.

  6. sylvarem says:

    (Boursier.com) — Groupama indique avoir réalisé au premier semestre 2013 un bénéfice net de 187 Millions d’euros…

  7. Bonjour Xavier,

    Dans votre cas, comment expliquer que les réseaux bancaires, simplement prescripteurs de contrats, puissent se voir reverser 20, 30 ou 40% des primes en rémunération sans porter le risque?

    Comment expliquer que les compagnies puisse verser 15% par contrat à l’agent général et qu’elle puisse encore marger?

    Comment est ce possible si les marges dont on parle n’existent pas?

    Pour connaître plusieurs agents, c’est effectivement une profession rentable mais je ne vois pas comment on peut parler de monopole vu la concurrence, même locale.

    Enfin , assez d’accord avec vous, l’ananassurance, ce sera difficile à porter, surtout pour un humoriste.

    • Xavier Celtillos says:

      Bonsoir Vincent,

      Tout d’abord, les commissions doivent être entendues hors taxes. Et les taxes représentent toute de même 20% minimum.

      Ensuite, que 15% soit reversé à l’agent n’est pas anormal, car c’est la force de vente. Pas d’agent, pas de vente. Et surtout, pas de clientèle professionnelle, car ce que souhaitent les chefs d’entreprise, c’est un conseil, et ce conseil a un coût. Il peut être trouvé cher au départ, mais quand vous avez un sinistre et que vous êtes bien couvert, et d’autant plus quand vous êtes chef d’entreprise et que vous avez de la perte d’exploitation, alors ce conseil tout de suite vous est bien rentable.

      Donc 15% ce n’est pas énorme, regardez les marges des commerçants, elles sont plus importantes, mais sans récurrence il est vrai.

      Pour la réversion des réseaux bancaires, c’est assez simple : les réseaux bancaires payent à coups de lances-pierre des salariés pressurisés et matraqués d’objectifs. Ils sont peu ou pas qualifiés, et vendent des produits pas forcément de bonne qualité. Donc toute la force de vente est assurée par l’établissement financier, force de vente qui de toute façon est déjà financer par l’activité bancaire.
      Dans ce cas là, il ne reste donc à la compagnie prenante que la gestion des sinistres via des plateformes. Des conseils, vous n’en n’avez pas, dans ces configurations le client se bat contre une plateforme et un répondeur et c’est tout. Donc il est vrai qu’à ce stade les frais sont plus que réduit, ce qui laisse plus de marge.

      J’espère avoir répondu.
      Cordialement.

  8. Olivier M says:

    Bah. Peu importe, Dieudonné nous fait rire et cela seul compte.

  9. « les comptes bien souvent à découvert du français particulier de base » mais pour qui tu te prend Xavier Celtillos, donc en France les français n’ont pas un rond, mais alors qui à l’argent? des étrangers? Pitoyable! Les assurances sont des voleurs comme les banques et la majorités des politiciens dans le monde. Et dans vos chiffres il manque de toute façon tous les parachutes dorés et l’argent que se met le patronat dans la poche, car même quand de sociétés ou des banques manque de couler, les seuls perdants sont les clients et le contribuable, et souvent l’employé de base. Les trou du cul en costard à 100000$ n’ont pas à s’inquiéter.

    Et sinon au passage, une compagnie d’assurance c’est pas censé faire de bénéfice, juste de quoi payer les employés, mais non il faut que ce soit lucratif.

  10. Bien sûr vous avez omis (oui omis bien sur, c’est ce que font les journalistes aujourd’hui) de dire qu’il s’engageait à ne pas avoir de salaire sur ce projet, et qu’il faisait ça pour changer la donne.

    On reste encore une fois dans la désinformation primaire, peu importe vos calculs, cher Xavier arrêtez d’être obsédé par le gain.

    • Xavier Celtillos says:

      Cher Mozo,

      On ne fait pas une compagnie sans salariés. Les contrat ne se vendent pas tout seuls et ne se gèrent pas tout seuls. Cela a un coût. Je ne suis pas obsédé par le gain, j’écris gratuitement pour MPI !

      Je ne fais que constater que cette idée d’ananassurance, que l’on peut trouver plaisante et drôle, part d’une connaissance biaisée du secteur et de son fonctionnement économique.

      Mais si vous pensez que l’on engage en créant une compagnie d’assurance plusieurs millions d’euro sans en espérer un retour, libre à vous. Vos ne mettriez pas toutes vos écnonmies dans un projet à perte. Dieudonné non plus. mon constat s’arrête là.

  11. choukrov says:

    Bonjour Xavier,

    Tout d’abord, je ne comprend pas du tout le but final de votre article.
    Dieudonné, n’est pas obligé de créer dès le départ une structure monstrueuse avec 2000 ou 3000 salariés et des centaines de bureaux à travers toute la France.
    Quelques bureaux physiques dans 2 ou 3 villes stratégiques par exemple et un site internet sont suffisants au départ avec un dizaine de salariés.
    Au départ, il doit faire très attention aux coûts ( les réduire au maximum).
    S’il s’entoure de professionnels très motivés et compétents qui démarrent avec lui avec un salaire raisonnable au départ cela reste jouable.
    Comme Dieudonné l’a indiqué, il ne cherche pas forcément
    à faire des bénéfices importants ( certes, il réalisera de faibles marges au départ).
    S’il fait des tarifs un peu plus intéressants que les concurrents avec des marges suffisantes pour couvrir les frais de fonctionnement pourquoi pas!).
    L’activité dans l’assurance n’a pas un coût extrêmement élevé: pour schématiser l’assureur collecte des primes et essaient de bien les placer et ensuite il n’indemnisera que lorsqu’il y a des dommages en calculant les risques).
    Après, là ou je vous rejoint c’est que le projet doit être
    bien mûri et cela demande au 1 à 2 années de préparations intenses et potentiellement de très nombreux clients ( selon mois en dessous de 3000000 clients cela devient assez risqué et donc il devrait plutôt attendre encore au moins un an pour bien préparer les choses et faire encore plus de publicité pour expliquer les tarifs possibles et qu’ils montrent avec des exemples que c’est vraiment intéressant).
    Je le répète, si le projet est bien pensé et qu’il n’y a
    pas de précipitation, cela reste dans le domaine du réalisable.

    Au lieu d’étouffer le projet dans l’oeuf en décourageant les gens , que proposez_vous d’intelligent pour que l’ananassurance devienne viable?
    La critique constructive avec des pistes oui, mais la critique débile qui n’apporte pas de réelle valeur ajoutée non.

  12. MOUSSDIOUF says:

    Penser que la rentabilité d’une assurance se fait seulement à partir de son ratio de cotisation / le remboursement des sinistres effectués, est une supercherie!
    Dans le secteur de l’assurance, le profit se cache partout, mais partout! Vous n’imaginez même pas comme c’est sale. Et il n’y en a pas un pour rattraper l’autre (Mutuelle ou non!). Baser son article sur le fait que l’assurance ça ne rapporte pas ou tout au mieux du 4% sur investissement, c’est nous prendre pour des ânes! Demandez à Henri de Castries si il trouve que les assurances ce n’est pas très rentable! Demandez à votre assurance pourquoi elle préfère que vous alliez dans tel ou tel garage, que vous choisissiez tel ou tel intervenant pour les réparations de votre maison?
    Certes, la spéculation permet aux assurances de gagner plus, mais pas que, l’activité qu’ils préfèrent c’est de taxer discrètement et se faire du fric sur le dos de la misère de leurs clients…

  13. Bertrand says:

    On oublie aussi que la publicité est un vecteur essentiel pour les assurances. Dieudonné ne raquera pas 70.000 € par spot publicitaire sur TF1. Il jouit déjà d’une certaine popularité. Il n’aura ni besoin de Cerise, ni de Chevalier & Laspalès, « c’est pas la MAAF qu’il préfère ».

    • Excellent commentaire! Ah! L’image! Voir grand TRÈS GRAND! Mais non… on peut faire ça entre nous , et même utiliser une monnaie « à nous » si on veut.
      Enfin je ne doute pas que de très nombreuses lois feront surface pour contrer cela et mettre des bâtons dans les feuilles de l’ananassurance.
      On a le droit d’y croire.
      C’est un choix personnel.
      On ne nique pas le système en l’amélioration mais en construisant sans lui.

  14. Julien says:

    Bonjour,

    Je suis tombé sur ce site en tapant ananassurance sur google pour savoir en quoi consistait le projet de Dieudonné plus précisément. Je n’ai pas trouvé la réponse sur ce site mais je remercie tout de même l’auteur, Xavier Celtillos, pour les précisions qu’il apporte sur le fonctionnement des assurances.

  15. Darkent says:

    Excellent Article, et certains commentaires mettent l’accent sur des données importante à prendre en compte :

    – Dieudonné a son public, et si il arrive à ramener 3 millions de spectateur sur des simples vidéo youtube, alors il est tout à fait capable de ramener des client dans son Ananassurance.
    – Dieudonné n’a pas besoin d’une structure monstrueuse comme les autres assurance. Par contre, il va certainement avoir besoin de personnel, et je pense qu’il va pas devoir faire appelle qu’à ses 10 meilleurs pote.

    Je ne pense pas que ce projet soit réalisable, mais je demande à voir quand meme !

  16. Je doute qu’il ne s’agisse que d’un soucis de rentabilité, ici 🙂

    D’autant plus qu’il peut faire une assurance minimaliste au possible, qui du coup reviendrait à très peu et ne rembourserait pas grand-chose.

    Ce que le plupart des gens cherchent, la quasi-totalité des gens honnêtes n’ayant jamais eu de remboursement auto/maison/sinistre ne serait-ce qu’une fois dans leur vie, mais étant obligés de payer des sommes aberrantes.

  17. Lyvian says:

    Bonsoir,
    Imaginer un instant qu’une société d’assurance perd de l’argent est une hérésie. Le dire est un mensonge, le croire serait une preuve de naïveté ou de stupidité. Le monde dans lequel nous vivons est contrôlé par l’argent au détriment de l’humanité. Si satan devait exister, et s’il n’avait inventé qu’une chose, se serait l’argent. Regardez le comportement de l’homme pour cela, de quoi il est capable… houla je m’égare, revenons à nos moutons, nous donc, n’imaginez pas un instant que l’assureur est votre ami, il est là pour faire de l’argent comme tout société, avec un unique but, plus de profits…

  18. Gorsy says:

    Je viens d’apprendre que la MAAF (le maafpower !!!) me vire de son assurance auto a la fin de l’année après avoir eu un accident responsable (du plastic casser fasse a une bétonneuse, réponse de la MAAF, « Nous ne somme pas tenu par la lois de donner une raison a votre renvoie ». Et opla ! La NANANASSURANCE viens de gagner un client … Merci Dieudo … et a bientôt pour la banque …

  19. pierre says:

    c’est faux: j’ai travaillé pour un assureur : 30% de marge net. Tout dépend de la pub effectuée… et dieudo n’en aura pas à faire.

  20. Pingback: L’ananassurance poursuit son ascension vers les sommets ! – Nicolas Bourgoin

  21. Segreto says:

    Alors deja il n’a jamais dit gagner de l’argent avec l’annasurence.
    Il reinvestit l’argent du spectacle le mur et si il y a du profit il aiderais la Palestine avec mais en aucun cas gagner 1 euro avec ..

  22. super cette ananassurance j’ai 2 véhicules je pense déjà en assuré un pour commencé quitte a payé un peu plus ! j’aimerai qu’ils nous donne des pti cadeaux de bienvenu du style un ananas-porte-clef ou un calendrier ananas2015
    cool il faut construire un autre système parallèle

  23. robert says:

    et oui!
    Les assurances sont des société qui fixent un chiffre d’affaire. Si ce chiffre n’est pas fait, ils licencient.
    Faut savoir qu’ils font quand même des bénéfices de malade…
    honte aux grosses boites. et honte à cet article peu travaillé.
    J’aime pas dieudo, et je doute que son assurance voit le jour. Mais arretez de dire des betises. Il suffit que dieudonné veuille un chiffre étal (société qui s’auto finance sans gains) et ça marchera très bien.

  24. TAHITI says:

    Chez moi, (paradis pour certain et trou du cul du monde pour d’autres), on signe tous la pétifion de Dieudo…Pourquoi? Tout bonnement pour dire MERDE AU SYSTEME qui transforme le naturel de nos belles îles et la mentalité de communauté de partage en UTOPIE…NOUS NE PAIERONS PAS CE QUI NOUS EST DONNé GRATOS PAR LA NATURE!!!

  25. MdR Je cherchais des nouvelles du délire assurancesque de Dieudonné pour savoir ou cela en était, vu que comme je l’avais prévu, il n’en parle plus et qu’il va passer a autre chose en loucedé, une actualité en chassant l’autre
    et je tombe ici ou je partage 100% du point de vue de l’auteur depuis le début de cette histoire

    J’ai plaidé l’ignorance de Dieudonné au début, mais depuis février environ, ce n’est plus crédible, et le coup porté par Louis a été fatal, bref Dieudo doit travailler actuellement sur son assurance ,mais surtout la recherche et l’invention d’une raison un peu près crédible de son échec

    de toutes façons il est en fin de carrière, il va passer caisse et surement laisser tomber tout ça

    j’attend

    • @ Emile

      je constate que Dieudo n’a pas attendu lui , pourquoi ne pas laisser sa chance à une gestion alternative .

  26. Jobanero says:

    Moi je m’y inscrit direct !!

  27. Et qu’est ce qu’un rédacteur de piges de la rubrique people connait au secteur de l’assurance ? Ridicule.

  28. Elle est bien bonne ! M.Celtillos, avec votre sujet sur l’ananassurance,va voir les réponses des lecteurs vous avez sans aucun doute  » Frappé le Gros LOt ». Ah ! Ah !
    Cécilien

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com