avorterc'esttuer

Costa Rica – Au nom de l’Eglise catholique, consultée par l’Assemblée législative du Costa Rica sur l’ajout d’un nouveau chapitre à la loi générale sur la santé concernant « les droits à la santé sexuelle et reproductive », Mgr José Rafael Quirós, archevêque de San José, assure que «le projet établit une tacite approbation de l’avortement par une terminologie ambiguë -comme « interruption thérapeutique » – qui tend à cacher sa vraie nature et à en atténuer la gravité dans l’opinion publique« .

L’archevêque a déclaré : « Parmi ces faibles dont l’Église doit prendre soin avec priorité, l’enfant à naître, est le plus sans défense et innocent de tout, celui à qui on nie toute dignité humaine  ».

Le prélat a noté que l’article 51 du texte législatif, non seulement cache l’avortement par le concept « d’interruption thérapeutique » mais ouvre à interprétation ce qui est considéré comme « risque pour la santé ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com