foetus-1-mois-MPI

Le nouveau code civil et commercial de l’Argentine reconnaitra que la vie humaine commence dès la conception.

Le projet de réforme et d’unification du Code Civil et Commercial a pris hier un tournant inattendu. Ses promoteurs ont accepté une des demandes de l’Eglise catholique et des associations pro-vie : reconnaître que la vie humaine commence à la conception. A cela, s’ajoute l’interdiction de « la location d’utérus ».

Ces concessions, introduites par le président de la chambre des députés Julian Dominguez, ont provoqué un certain malaise dans l’aile progressiste du gouvernement. Les législateurs de l’UCR n’ont pas dissimulé leur désaccord avec la proposition de reconnaître que la vie humaine commence dès la conception.

Le débat parlementaire a donné lieu à une série de rebondissements.  Au final, l’article 19 a été réduit à la phrase « l’existence de la personne humaine commence dès la conception », de sorte qu’un embryon non implanté – conçu dans une éprouvette– sera pour le nouveau Code civil argentin une personne.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com