Alors que l’état australien de Victoria est en train de débattre d’une loi sur le suicide assisté et l’euthanasie, l’Association Médicale Mondiale (AMM) enjoint la Chambre Haute de cet état à la rejeter.

S’appuyant sur sa prise de position officielle, l’AMM rappelle que « Le suicide médicalement assisté est, comme l’euthanasie, contraire à l’éthique et doit être condamné par la profession médicale. Le médecin qui, de manière intentionnelle et délibérée, aide un individu à mettre fin à sa propre vie, agit contrairement à l’éthique ».

Elle encourage vivement « toutes les associations médicales nationales et les médecins à refuser de participer à un acte d’euthanasie, même si la loi nationale l’autorise ou la décriminalise dans certaines situations ».

Alors qu’au niveau fédéral, l’Australie a rejeté plusieurs fois les tentatives de légalisation, la loi débattue dans l’état de Victoria est particulièrement extensive. Elle consiste à fournir des doses létales que le patient pourrait s’auto-administrer, aucune surveillance n’étant exigée : pas de témoin, pas même un médecin est tenu d’être présent. Et ces dispositions s’appliqueraient à des personnes dont l’espérance de vie serait évaluée à 12 mois. En cas d’impossibilité de s’administrer lui-même le produit létal, le patient pourrait recourir à l’aide d’un médecin…

(source : alliance Vita)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Cette information m’a choqué. Il est temps que l’on retire aux États fédéraux australiens le pouvoir de légiférer sur de telles choses, comme autrefois on le leur a retiré en ce qui concerne le mariage.

  2. L’hypocrisie dans toute sa splendeur car si le devoir de tout médecin est de sauver leur patient. et non de l’aider à mourir quid de l’I V G ?

  3. Ce que veulent les partisans d’une loi pro-euthanasie, en réalité, ce n’est pas le droit de mourir (tout le monde fait ce qu’il veut à ce sujet depuis que le monde est monde…), ni lutter pour une prétendue dignité dont ils auraient le monopole, mais que des médecins soient obligés, par une loi, de faire le boulot. C’est là que ça devient monstrueux. A une époque d’ultra-individualisme, ce qui apparaît c’est une ultra-exigence envers l’Etat-Nounou. Paradoxal en apparence. J’ai droit à tout, l’Etat me doit ce ‘tout’. Et fissa: changer de sexe mais en exigeant que cela soit hautement proclamé ‘normal’, me marier avec une personne de même sexe mais sans assumer la stérilité qui en découle de fait, mourir quand je le décide mais en toute sécurité et avec une assistance technique médicale…on n’en sortira pas, ce sera toujours la course en avant vers plus de ‘je veux, j’ai droit, j’exige’, envers et contre tous et tout (la nature, la vieillesse, la réalité…)

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com