Laurent Louis est un député fédéral belge qui avait créé son propre parti le MLD (Mouvement pour la Liberté et la Démocratie). Il a dissous son parti en janvier 2013. Son but est de supprimer les partis politiques et désigner par un tirage au sort les élus. Pour les élections fédérales de 2014, il a annoncé lors d’une conférence de presse qu’il serait tête de liste d’une liste Islam à Bruxelles.

Le parti Islam a déjà deux élus depuis les élections communales en octobre 2012 : Redouane Ahrouch et Lhoucine Aït Jeddig. Redouane Ahrouch ne s’était pas caché : « Il faut d’abord sensibiliser les gens en douceur et leur faire comprendre l’avantage d’avoir des dirigeants et des lois islamiques, pour aboutir pourquoi pas, tout naturellement à un état islamique en Belgique ». Il s’était présenté en 2009 sur la liste d’un autre parti islamique Noor qui incluait dans son programme l’interdiction de la mixité dans certains endroits mais aussi le mariage des adolescentes.  En janvier, il avait écrit une lettre au Roi des Belges pour lui demander de se convertir à l’Islam. Le parti entretient la confusion sur son but réel.

Depuis cette annonce, le député Laurent Louis a bien l’attention de siéger au Parlement sous l’étiquette Islam. Mais surprise, sur son compte twitter, le député s’insurge que le président de la Chambre André Flahaut (PS) ne l’autorise pas à siéger sous sa nouvelle étiquette. Le député parle d’islamophobie et d’un mauvais signal envoyé aux musulmans de Belgique. Il explique que le président n’a avancé aucun argument. Pourtant Laurent Louis compte bien faire entrer le  parti Islam.


Dans sa conférence de presse, il avait tenu à rassurer : «  il n’est nullement question d’islamiser la Belgique, ni d’appliquer la charia au sens de couper des mains ou de lapider des femmes. » Ce n’est pourtant pas ce que dit totalement le parti.

La présence de Laurent Louis a surpris plus d’un et déçu certains. Il est souvent représenté comme un anti-système ou un anti-sioniste. Il est proche de Dieudonné.  Surprise pas tellement…si on fouille un peu. Il est pour «  la laïcisation tout en garantissant la liberté de culte sur base du modèle anglo-saxon. Au lieu de stigmatiser les différentes religions/communautés, il est impératif d’apprendre aux citoyens le bien-vivre ensemble. Il faut donc multiplier les évènements qui permettent aux différentes cultures qui forment la Belgique d’aujourd’hui de mieux se connaître. C’est ainsi que nous dépasserons les préjugés et que nous garantirons une bonne intégration des différentes communautés du pays sans pour autant leur imposer l’assimilation » La question est maintenant : que va donner cette collaboration ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Darantière says:

    Je n’ai pas pu lire l’article qui m’intéressait. A défaut, je veux bien vous adresser mon commentaire sur l’attitude totalement utopique de M. Laurent Louis.
    Il n’a pas encore compris, le malheureux, que l’Islam n’est pas une religion, mais une politique, un art de vivre, un tout parfaitement autoritaire et extrêmement prosélyte hors duquel point de salut !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com