transgenre-time-mpi

La théorie du genre n’est pas qu’une idéologie farfelue enseignée dans les écoles sélectionnées pour expérimenter les ABCD de l’égalité. Les maîtres du nouvel ordre sexuel mondial ne se contentent pas de légitimer l’homosexualité, ils veulent imposer au monde l’acceptation du modèle transgenre.

Alain Escada, président de Civitas, avait souligné dans son livre Théorie du genre – L’idéologie qui voulait détruire la Création et libérer toutes les perversions humaines comment tous les vecteurs de communication (mode, cinéma, chanson, littérature, publicité, médias, école, université, pornographie,…) étaient appelés à contribuer à la propagation de cette idéologie.

Les faiseurs d’opinion doivent gaver la population planétaire d’informations destinées à banaliser ce qu’ils appellent le transgenre, individu ni homme ni femme.

Le concours Eurovision de la chanson a donc été mis à contribution pour faire de Conchita Wurst l’égérie de toutes les gay pride de cette saison.

C’est maintenant le Time qui prend le relais pour tenter de populariser Laverne Cox, transgenre devenu star de la téléréalité américaine.

transgenre-time-couverture-mpi

Né homme, Laverne Cox est un avocat militant LGBT mais c’est son rôle dans la série Orange is the New Black qui l’a rendu célèbre. Dans ce feuilleton télévisé, Laverne Cox tient le rôle de Sophia, une détenue transgenre qui se lie d’amitié avec Piper, l’héroïne principale.

Grâce à ce vedettariat, Laverne Cox fait désormais office de porte-parole de la communauté LGBT auprès des médias.

Dans une interview accordée à Emertainment Monthly fin 2013, elle expliquait : « Sophia est un personnage à plusieurs dimensions, un personnage qui inspire de l’empathie aux téléspectateurs. Ils se retrouvent donc à ressentir de l’empathie envers une personne transgenre ! Et pour les transgenres à travers le monde, qui ont besoin de voir des représentations de gens comme eux, c’est quelque chose de très important« . Tout est dit. Créer l’empathie pour les LGBT est un axe essentiel de la stratégie des tenants du nouvel ordre sexuel mondial.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

37 commentaires

  1. Mais c’est quoi cet article totalement transphobe! Je suis désolé de vous l’apprendre, mais les personnes transgenres ont le droit d’exister et d’avoir la parole au même titre que les homosexuels, les hétérosexuels, les blancs, les noirs … bref comme tout le monde ! Il ne s’agit pas d’une « idéologie », ni d’une conquête du monde simplement d’une représentation d’une partie de la population. Revoyez un peu la définition d’une personne transsexuelle, avant de balancer de telles inepties et message haineux !

    • Exquisiteur says:

      De quels droits les transgenre sont interdits ? Quels devoirs refusent-ils tout en réclamant des droits ?
      LE RESPECT ET L’HONORABILITE SOCIALE ne sont imposables par la LOI. (voir les commentaires ci dessous « aime ton prochain » de l’ordre du religieux)

      Dites vous que l’on prive du droit de votre les transgenres, du droit de procréer, du droit de s’exprimer ?
      Voulez vous des papiers d’identité disant « genre:(faussement appelé sexe) = transgenre ?

      Dans ce cas les culs de jatte, les handicapés , les blancs, les noirs, les homos, tout le monde va réclamer une carte d’identité spécifiant son handicap, ses préférences sexuelles, ses opinions politiques, ses dimensions parties intimes comme identifiant sociétal.

      Tous ces identifiants singularisants , LA LOI REPUBLICAINE s’en fout, car le principe de la REPUBLIQUE c’est de faire des LOI dont personne n’est au dessus.
      Elle est obligé de dire « masculin – féminin » et « marié célibataire veuf/veuve » pour des raisons d’ordre public pour distinguer ceux qui ont ou non signé un contrat avec l’Etat par leur déclaration de naissance » et « le mariage ». Célibataire ne veut pas dire qui n’a pas de relations sexuelles mais qui n’a pas d’engagement procréateur avec l’Etat en mairie.
      La preuve « pacsé » veut dire « n’a signé aucun engagement de procréation avec l’Etat, le pacsé le refusant ».

      Donc ne faites pas chier le monde en réclamant des droits sans jamais en assurer les obligations. Vivez votre vie et étudiez le droit et la fabrication des lois.

      • Basnylons says:

        Du droit de mettre du rouge à lèvre sans se faire agresser !

        Pourquoi agresser une personne car elle a du rouge à lèvres ?

    • Dart says:

      Oui, bien sûr, cher ami, chacun doit revendiquer son identité sexuelle, ses croyances, ses perversions, ses tares et ses défauts comme autant d’identités sociales et avoir les mêmes droits, l’exception devient la règle.
      Libérons les détraqués, les pédophiles, les schyzophrènes, les meurtriers et les assassins, ils ont les mêmes droits que nous à la liberté, à se marier et à avoir des enfants.
      C n’est pas de leur faute, comprenons les et reconnaissons les, ils sont la norme, eux aussi…
      Il n’y a plus de normes, il y a même inversion des normes, l’hétéro est révolu, poursuivons le, aéantissons le, éradiquons le, ce pervers contre culture qui ose se réproduire sous pretexte qu’il y parvient « naturellement ».!!!
      Mais qu’est ce que la nature? La création? Cette utopie que l’industrie et la technologie vont supplanter, démontrant la supériorité de l’homme sur Dieu (Dieu est mort comme chacun le sait).
      Commandons nos bébés transgéniques avec sentiments artificiels reprogrammables…
      Nous sommes des dieux, nous sommes libres, faisons ce qui nous plaît, le bien, le mal, tout cela n’existe pas, nous vivons un rêve (ou un cauchemard) ou tout est permis.
      Il n’y a pas de genre, ni d’homme, ni de femme, aujourd’hui je suis l’un, demain l’autre, je fais ce que je veux avec mes cheveux bleus, les petites filles à la mécanique et les garçons à la couture, entre 2 films prno et trois verres d’alcool, de toute façon, celui qui trouve à y redire est un antisémite

      • Exquisiteur says:

        « jouissons sans entraves » c’est la boisson du garde néo-libéral (reagan, tasdechair,….). L’adulation du caprice au dessus de la loi du vivre ensemble.
        La dictature DU CAPRICARIAT est la nouvelle idéologie. Mon plaisir est supérieur à la loi du vivre ensemble , appelé pacte de paix civile négociée (la constitution ordre public)

        300 députés traitres à la laîcité et à la république, ont scandé « Egalité Egalité » comme des idiots lors du vote Meme mariage/salaire pour tous.

        Ils ont voté pour dire « IL n’Y A PLUS DE DIFFERENCE ENTRE UN HOMME ET UNE FEMME » Meme les gynécologues et proctologues sont obligés désormais de le confirmer, puisqu’il s’agit du MEME MARIAGE A OBLIGATION PROCREATIVE (article 215 du code civil)

        Comme il n’y a plus de différence entre un homme et une femme, il n’y a donc plus de différence entre la gauche et la droite.
        Voter FN c’est voter socialiste ou UMP, puisque tout est identique.

        C’est ce que disent les dernières élections. La perte de sens et de la raison au profit d’idéologie. Les idiots de députés complétement ignares ne savent pas la puissance des systèmes symboliques. On peut regretter la guillotine pour ces lâches.

        ON NIE LA SHOA = prison ou amende

        ON NIE L’EXISTENCE DIFFERENCE HOMME FEMME = Applaudissement du SOCIALISME MARAISIEN et légions d’honneur pour tous les zoophiles de la pensée.

        cherchez l’erreur

      • Basnylons says:

        Oui, tous ces gens peuvent se marier.

        Alors pourquoi pas les trans ?

        • « Libérons les détraqués, les pédophiles, les schyzophrènes, les meurtriers et les assassins, ils ont les mêmes droits que nous à la liberté, à se marier et à avoir des enfants. »

          C’est de l’ironie c ça ? ces hommes portent des robes… c tout !
          Vous êtes tous fous

  2. nico says:

    « A force de tout voir l’on finit par tout supporter… A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! ».
    Saint Augustin d’Hippone (+ 430)

    Maintenant dés que je vois ce genre de saloperies à la télé, je pense à Saint Augustin qui avait tout compris au lavage de cerveaux médiatiques! Comme quoi on a rien inventé. C’est pas pour rien que dans toutes les séries, films, pubs on voit toujours des couples métissés, des gay sympatiques, etc… On a des visions complétement déformées et idéalisés de nos sociétés, et le pire c’est que ca fonctionne, au début on est choqué, puis on s’y habitue, et on fini par trouver ca normal. Enfin Saint Augustin en parle mieux que moi 🙂

    • Struyven says:

      Je suis avec toi Nico et avec saint Augustin. Il n’y a presque plus de films, de séries ou autres qui nous épargnent ce genre de visions déformées. Effectivement, le but est clair. En faisant passer cela en suscitant l’empathie, au début cela choque……et puis je pense à nos enfants qui petit à petit né de ce siècle finiront par trouver cela rigolo ou normal. Si le film est triste, c’est l’empathie qui prendra le pas car il en seront touchés. De là, il n’y a plus qu’un pas à franchir…….tout est devenu normal.
      Et la décadence continue……..

      • Dart says:

        Boycottons la tv et les programmes de merdes qui sont de la propagande continue.

        Ne parlons pas des séries abrutissantes, des émissions débilisantes, du mensonge institutionnalisé, ni des productions cinématographiques holly woodienne orwelliennes…

  3. Maria says:

    Quelle tristesse de voir tant d’intolérance et de haine dans vos propos.
    J’aimerais bien être là lorsque vous vous retrouverez devant Dieu.
    L’un des premier préceptes n’est il pas « aime ton prochain comme toi même »
    Certains d’entre vous semblent malheureusement l’avoir oublié.
    J’ai de la pitié pour vous, vraiment.

    • Philippe B. says:

      Aimer son prochain s’est aussi lui dire lorsqu’il marche sur la mauvaise voie. Ne rien lui dire, l’encourager, au nom de la tolérance, c’est la pire forme de haine qui soit. Sachant que notre frère marche sur un chemin de mort, nous l’y encourageons davantage. C’est nous qui aurons dans ce cas des comptes à rendre à Dieu pour la chute de notre frère.

    • Struyven says:

      C’est de l’intolérance vis-à-vis de l’intolérable. Faire un lavage de cerveaux à de jeunes enfants est une honte. Les parents sont là pour expliquer les différences et inculquer le respect pour tous.
      De la haine dont vous nous accusez, il n’y a aucune haine vis-à-vis de ces personnes.
      Et si vous parlez de Dieu, lisez ou relisez votre Bible et alors vous pourrez parler à la place de Dieu !
      Il y a une différence entre aimer notre prochain qui est toujours le sens de tout chrétien et refuser le fait par lui-même qui est un péché. Nous rejetons le péché mais pas la personne. Est de mauvaise foi celui qui dit ne pas comprendre la différence, elle est claire et limpide.

    • Le Phare says:

      La haine ? l’intolérance ?
      Maria, je crois que vous inversez totalement les caractéristiques des uns et des autres.

      Après tout cela ne m’étonnes guère.

      Nous sommes informés tant par la Sainte Bible que par les nombreuses prophéties Mariales de cette « évolution » et de ces inversions dogmatiques.

      Avant la Parousie, le Bien sera considéré comme mauvais et le mal sera considéré comme bon. Et bien nous y voici !

      Les valeurs justes et morales seront immolées et remplacées par les vices et la décadence, comme la vie l’est déjà par la mort (euthanasie, avortement, destruction de la cellule familiale…).

      Entre un Dieu de vie et l’ange de la mort, les hommes d’aujourd’hui sont enclins à suivre les idoles de mort (pourquoi ? parce qu’elles séduisent !).

      Mais qu’est-ce que la séduction sinon le fait d’ériger un masque de beauté sur un esprit hideux !
      Tout n’est que tromperie !

      Il n’y a qu’à regarder. Levez le voile qui obscurci votre perception, Maria.

      La haine que vous évoquez n’est qu’une déformation erronée de la réalité.

      Aimer son prochain n’est pas légitimer l’anarchie, l’individualisme ou l’hédonisme.
      Aimer son prochain, c’est au contraire : le conseiller, le raisonner, le soigner, l’épauler, lui tendre la main pour le redresser de ses erreurs et pour le mener sur le chemin qui mène à la rédemption et à la lumière.

      Aimer son prochain ne revient donc pas à le conforter ou à l’encourager à sombrer dans les ténèbres.

      L’orgueil, la vanité, l’autosatisfaction, le narcissisme, l’injustice, l’égoïsme, la division sont ces valeurs anti-civilisationnelles et anti-humaines que nous subissons aujourd’hui de plein fouet et qui sont l’apanage du progressisme dont vous semblez louer les mérites à travers vos propos.

      Alors par pitié, n’inversez pas les rôles. La démagogie des lobbys que vous vous réappropriez implicitement dans votre propos n’est qu’une arme vieille comme le monde : se proclamer victime pour légitimer la destruction de son adversaire.

      Or, une seule pièce d’un puzzle n’a jamais reflété la réalité du portrait. Il faut parfois savoir reculer et voir les choses dans leur ensemble pour les comprendre.

      Malheureusement je crois que comme beaucoup d’autres victimes des nouveaux dogmes, vous ne vous contentez que d’une seule pièce… et me semble-t-il, certainement pas de la plus fidèle.

  4. Cyane says:

    Aux amateurs de complots, avez vous la moindre idée de ce que, nous, personnes transidentitaires vivront au quotidien ? Croyez vous vraiment que nous voulons conquérir le monde à grand renfort de théories fumeuses ? Être Trans n’est jamais un choix et devant l’assumer nous devons aussi faire face à votre ignorance en la matière, aux violences gratuites que vous générez, chaque jour l’une d’entre nous est assassinée et cela semble vous satisfaire… Et c’est nous qui devrions avoir honte de ne pas avoir choisi ce que nous sommes ? C’est d’un cynisme et d’une cruauté sans nom. La théorie du genre nous nous en fichons totalement nous ne voulons que vivre avec les mêmes droits que n’importe quelle citoyenne française. De grâce cesser de nous pourrir la vie avec vos insultes,votre haine, votre mépris, vos préjugés et vos analyses à l’emporte pièce.

    • Exquisiteur says:

      « nous ne voulons que vivre avec les mêmes droits que n’importe quelle citoyenne française »

      Pouvez vous me citer l’article de la loi qui interdit aux transgenres de voter, de parler, de s’exprimer, etc…
      Ceux qui naissent sans bras et jambes , moches ou nains, etc font ils chier le monde en réclamant des droits sans devoirs ?
      Un nain peut il revendiquer que la loi oblige les clubs de basket à les intégrer dans leurs équipes sous pretexte que la Nature leur a défendu d’être grand ?
      QUELS DROITS RECLAMEZ VOUS ? l’honorabilité sociale, l’empathie sociale, le respect.
      Ceci la loi ne peut rien sauf si la loi se confond avec la religion.
      AVEZ VOUS ETE LAPIDE par ordre de la loi ?

      La république n’est pas une société de Talibans, bien que c’est le chemin que nous suivons depuis 20 ans.

    • C.B. says:

      « nous ne voulons que vivre avec les mêmes droits que n’importe quelle citoyenne française »
      Pourriez-vous nous préciser quel est (ou quels sont) le (les) droit(s) dont vous êtes privés du fait de votre spécificité (que personne ne devrait avoir à connaître, et qui a priori n’est sans doute pas « identifiable au premier coup d’œil »)?
      De quel droit réclamer le droit ou s’offusquer (on finit par ne plus savoir) de faire la une d’un magazine?
      Je crains que Coquillette Saucisse ait rendu un bien mauvais service à certaines personnes, déjà suffisamment mal dans leur peau sans avoir besoin de se regarder davantage le nombril.

  5. Dominique says:

    Le nouvel ordre mondial sexuel n’a aucune prise sur la Russie de Poutine ni sur les pays où l’islam est religion d’état.
    Ces gens-là orthodoxes et musulmans restent propres alors que l’Occident s’appelle plus que Sodome,un cloaque.

    • C.B. says:

      Relisez « Le meilleur des Mondes ».
      Ce roman de l’entre-deux-guerres met clairement en évidence l’utilisation du sexe-à-tout-va comme moyen d’asservissement des peuples.
      Il est vrai que « l’éducation nationale », qui a la prétention « d’éduquer » alors qu’elle n’assume même plus sa mission d’instruire, laisse bien des élèves sortir non seulement sans diplôme mais aussi sans savoir lire.

      • Exquisiteur says:

         » Jouir sans entraves »  » amasser des montagnes de fric sans entraves » même religion NARCISSIQUE.
        « Je suis tellement beau et unique que tout autour de moi est insignifiant. Je me meurs de voir l’insignifiance  » dit Narcisse en entrainant tous avec lui dans son suicide.

        Désormais, selon les députés francais, tout suicidé réussi sera traduit en justice et condamné à mort. Voilà comment la raison est perdue.

      • Struyven says:

        Oh ! Combien vous avez raison.

    • Struyven says:

      Avez-vous lu Sodome et Gomorrhe ? C’est de la sorte que les civilisations disparaissent. Lorsqu’elles rejettent les lois naturelles. Un jour vous vous rendrez compte qu’on est TOUS pris au piège.
      Je ne rejette pas la personne et la respecte qu’elle quelle soit, je rejette seulement ce que je considère comme un péché, son mode de vie. Je ne pourrais accepter que l’on s’en prenne à l’intégrité physique d’une personne qu’elle quelle soit. Mais arrêtez ce lavage de cerveaux que nos édiles veulent à tout prix faire passer. Nous en reparlerons plus tard…..

  6. chambssy says:

    Tout ce qui est excessif est insignifiant (cela, c’est Talleyrand qui s’y connaissait en enfumages, mais y mettait les formes) ; nous allons voir sortir du bois une bande d’hommes armés de gourdins et cela fera la mesure ; peut être seront-ils barbus (aussi) ? peut-être sont-ils là déjà ?

  7. Pingback: Théorie du genre | Pearltrees

  8. Pingback: De la théorie du genre à l’agender…

  9. Pingback: Laverne Cox après Conchita Wurst : le nouvel ordre sexuel mondial veut imposer le modèle transgenre » LMPT Collectif Oise

  10. Carlito says:

    Cher Kevin, le PDG de Mozilla Brendan Eich démissionne sous la pression du lobby gay pour avoir dit sa conviction que le mariage était valable qu’ entre un homme et une femme.

    Trouves-tu cela normale?

    Comme quoi ce n’est pas forcément là où l’on croit qu’est l’intolérance.
    Que les trans en tout genre veulent s’exprimer c’est une bonne chose mais qu’ils nous imposent cela à travers tous les pouvoirs et l’éducation de nos enfants, cela est parfaitement intolérable! Et j’ose dire que c’est à cause de ce comportement autoritaire et irresponsable des promoteurs du lobby homosexualiste qu’ils font grandir l’homophobie en tout genre.
    Sous prétexte de revendication identitaire des homos, il ne faudrait pas inventer une nouvelle forme de totalitarisme.

    • Exquisiteur says:

      l’invention juridique qu’est le mariage, ne stipule pas le genre féminin et masculin. C’est un contrat entre l’ETAT (cérémonie officielle en mairie) entre 2 géniteurs qui acceptent de courir le risque procréatif.
      Donc marier deux personnes de meme genre, ne produisant pas de risque procréatif abouti (risque= autorisation avortement et contraception) est UNE IMBECILITE JURIDIQUE QUI DETRUIT TOUT LE DROIT FRANCAIS

      LE MEME MARIAGE POUR TOUS, est donc une abominable atteinte à l’Edifice juridique français, qui introduit le droit de gérer les relations sexuelles dans le droit, qui confond CONJUGALITE PARENTALITE GENRE etc…
      UN BORDEL JURIDIQUE anticonstitutionnel, antirépublicain, anti-laïque, anti-fraternel, anti égalitaire, anti liberté.
      Il confond, comme la LGBT, Egalité avec Equité.
      Seul LA FRANCE se revendique de l’EGALITE pour tous.

      Sauf que LE MEME SALAIRE, LE MEME JOB, LA MEME MAISON POUR TOUS elle ne le vote pas . Bonjour la schizophrénie du conseil constitutionel.

  11. Bernard says:

    Baphomet (le diable) aller voir sa photo dans google, il me fait penser à Conchita,
    Il a une barbe et des seins et un sexe d’homme, en fait il veut que l’humanité lui ressemble.

  12. Pingback: De la théorie du genre à l’agender… | nosvaleurs.eu

  13. Pingback: L’Inde et les transgenres : illustration d’une offensive du nouvel ordre sexuel mondial

  14. Pingback: 21 Juin 2014 | conflitmondial

  15. Bonjour, je suis une jeune transgenre en « début de parcours », c’est-à-dire que je commence à peine le processus médical visant à changer de sexe. Avant de commencer je souhaiterais préciser que j’ai été assignée avec le sexe masculin à la naissance.
    J’aimerais intervenir ici en ayant un échange respectueux en laissant de côté le discours militant et les invectives. Je veux donc vous apporter ici mon expérience ainsi que ce que m’ont rapporté les psychiatres, cela dans un esprit de conciliation et de discussion.

    Tout d’abord, mon avis sur cet article est qu’il nous prête de fausses intentions, ce qui résulte, je le pense, sûrement d’une profonde incompréhension de la vie et des problèmes quotidiens rencontrés par les personnes transgenres. En effet, lorsque vous parlez de « l’acceptation du modèle transgenre » et de « diffusion de l’idéologie », vous semblez sous entendre qu’il existe une « volonté trans* », à travers les médias, de « convertir » et de convaincre une partie de la population de changer de sexe. Cependant, aucun de nous n’a cette intention et ceci pour plusieurs raisons :

    1/
    Tout d’abord, la « transidentité », ou « transsexualisme » pour ce qui est du terme psychiatrique, résulte d’un malaise identitaire profond qui se manifeste pour la plupart d’entre nous très tôt dans l’enfance. Nous nous rendons compte qu’il existe un décalage de plus en plus grand à mesure où l’on grandit entre la représentation que nous avons de notre genre et notre corps et entre le genre que nous prête la société et notre corps biologique. Dans la très grande majorité des cas, ceci entraîne un mal-être psychologique grave qui se manifeste par des dépressions très tôt dans l’enfance. Le résultat est qu’il y a un très fort tôt de suicide chez les personnes transgenres, surtout chez les jeunes et très jeunes (de l’ordre de 40% aux USA). Chez certaines personnes, à cause de facteurs sociaux ou psychologiques, ces symptômes se manifestent plus tard dans la vie, mais cela reste très dur psychologiquement à vivre.
    Nous ne pouvons donc pas « convertir » les gens à un « mode de vie », car celui-ci est, généralement, la résultante d’un mal-être identitaire, fondamental, qu’il soit inné ou construit.

    2/
    Ensuite, une fois que nous prenons conscience de l’origine de notre mal-être, nous pouvons faire le choix de ne pas y remédier et prendre le risque de continuer à enchaîner les dépressions ou nous pouvons entamer un processus de « transition », c’est à dire d’apporter des changements dans notre corps, notre vie et nos rapports sociaux pour « changer de sexe » ou du moins nous détacher de notre genre de naissance pour accorder notre image sociale à notre identité.
    Il y a autant de parcours possibles pour cette transition qu’il existe de personnes l’entamant donc je vais prendre pour exemple mon propre parcours : Cette fameuse « transition » est divisée en 4 formes :
    _ Une transition « personnelle » où l’on doit accepter notre état de personne transgenre et se préparer psychologiquement à notre nouveau genre social, celui qui sera en adéquation avec notre identité.
    _ Une transition « sociale » pendant laquelle on doit faire accepter notre changement de sexe à notre entourage, nos familles, nos amis, nos collègues. Elle peut être très difficile et mène souvent à perdre certaines personnes qui paraissaient chères à nos yeux. C’est un moment très délicat et complexe émotionnellement et socialement. Certaines personnes perdent ainsi leurs amis, leur famille et leur boulot.
    _ Une transition « physique » : Il y a mille et une façons de la faire. Pour ma part, je passe par une équipe hospitalière, dans un hôpital psychiatrique, où je dois passer des tests psychiatriques et psychologiques poussés avant de pouvoir avoir un traitement médical. Ce traitement médical consistant par la suite en un traitement hormonal de substitution, qui devrai atténuer mes caractères sexuels secondaires (mon apparence), de la rééducation et, à terme, une opération chirurgicale. Ce traitement est lourd, s’étale sur la vie entière et comporte de nombreux risques. De plus le protocole auquel je me soumets en ce moment débouche sur une stérilisation et la loi ne nous permettant pas de conserver nos matériaux reproducteurs,
    _ Une transition « juridique ». Je ne vais pas m’étaler là dessus car ces revendications sont portées et expliquées, bien mieux que je ne pourrais le faire, par d’autres.

    Pour conclure, votre article laisse sous-entendre que nous cherchons à « convertir » grâce à des personnalités comme Lavern Cox alors que nous voulons avant tout nous faire accepter par la société comme des personnes « normales » si possible, dans le genre pour lequel nous effectuons toutes ces démarches médicales, sociales et juridiques contraignantes. Nous cherchons avant tout du respect, dans une société où la majorité des gens n’a aucune idée de ce qu’implique la transsexualité et où notre image souffre de nombreux stéréotypes.

    Gardez simplement à l’esprit que je ne souhaite pas faire de militantisme, simplement avoir un échange respectueux des convictions de chacun mais également des êtres concernés par cet échange.

    • Pourriez-vous s’il vous plait préciser ce qui distingue les termes transsexuel et transgenre ? Merci.

      • Basnylons says:

        Transsexuelle : dans un système à 2 genres, personne convaincue d’être de l’autre genre et essayant la plupart du temps d’adopter les normes de ce genre

        Transgenre : 2 sens :

        – tous les gens ayant un comportement de genre ou une idée de leur genre non conforme au modèle bi genre donc les gays peuvent y entrer car ils ont un comportement sexuel non conforme au comportement que la société impose à leur genre

        – les gens désirant vivre dans l’autre genre sans en adopter tous les codes, notamment génitaux

        • Personne ne dit que les trans veulent convertir les autres et veulent infiltrer les médias etc…
          Mais qu’un lobby organisé, dont une des façades officielle se nomme LGBT, une autre le PS(on va très vite vers des réseaux internationaux plus ou moins souterrains…) ont pour objectif à long terme, d’éloigner l’Homme de Dieu.
          L’adoption Homosexuelle ou autres questions de genre ne sont que des exemples parmi de nombreux portant sur ce sujet. Ces reseaux sont protéiformes et sans frontières Ils porteront une étiquette ou une autre pour défendre de nouveau combats sensément humanistes(avortement, euthanasie…).
          Les débat n’est pas de dire: » les trans veulent nous imposer leur conneries. »
          mais
          les trans sont instrumentalisés comme les jeunes filles de 14ans enceintes ou les personnes maintenues en vie artificiellement
          trop longtemps…
          Votre souffrance sera de plus en plus diffusée et connue de tous, vous passerez du statut de bete curieuse à personne banal avec son originalité, puis, le fait de nommer cette originalité n’aura plus le droit de citer dans la propagande officielle. Conchita wurst est l’equivalent de josephine becker.
          Ce n’est pas le temps qui pousse les générations à finir par accepter de se détourner de leur propre nature.
          Ce n’est pas l’effort des militant qui parviennent un jour à faire entendre leur voix par petits acquis grignoter en gagnant du terrain dans le peuple et dans le jeu politique(ils ne sont que des employés sans le savoir, d’ailleurs ceux qui ne le savent pas sont des bénévoles.).
          C’est plus haut que ça se passe, ou plutot, plus bas.
          Je n’ai pas de preuve, pas de nom, mais je crois que ceux qui laissent des traces ou leur noms, ne sont que la face visible.
          Encore une fois les complotistes s’en foutent des trans pour ce qu’ils représentent en eux meme.
          Les croyants eux pensent juste que vous vous etes perdus loin de jésus et que ce qui est qualifié transexualisme par un jargon psy est une force spirituelle néfaste qui est à l’oeuvre en vous, que vous pouvez vous en prémunir en vous rapprochant de Jésus, peu importe ou vous en etes de votre processus de transformation. Il partent du principe que les trans meme si vous ne faites rien d’illégal ou d’immoral selon vous dans votre vie, vous etes sur le chemin de la mort physique et spirituelle. que votre esprit serat perdu avant et apres votre mort loin de la lumiere de jesus christ notre sauveur qui sais comment aimer et pourvoir aux besoins les plus profonds meme quand on ne sait pas poser les mots dessus.
          Toutes les choses que semblent colporter les protrans à propos de dieu sur ce site en le critiquant parfois ou en vous servant de sa parole contre lui
          me fait penser à ceux qui parlent des trans et ne connaissent que ce que les médias ou les « on-dits » leur en on fait connaitre. pleins aprioris ou de bienveillances maladroites. Pour vous aimer je vous aimes, et, comme vous etes, mais vous etes comme dieu vous a fait et vous a voulu, vous avez fait des choix(oui) qui vous ont détournés petit à petit ou tout d’un coup. mais en tout cas de cette position, il est tant de se réconcilier avec Dieu qui pardonne montre et ouvre le chemin. Maintenant je suis pecheur et, il n’y a pas une case spéciale pour les trans ou je sais pas qui encore, tous ceux qui ont écrit dans cette conversation le sont.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com