pape-françois-ciel-mpi

Lors de son voyages au Proche-Orient, le pape François a invité les présidents palestinien, Mahmoud Abbas, et israélien, Shimon Pérès, au Vatican pour une prière pour la paix :

« En ce lieu [de Bethléem], où est né le Prince de la paix, je désire adresser une invitation à vous, monsieur le président Mahmoud Abbas, et à monsieur le président Shimon Peres, pour faire monter ensemble avec moi une prière intense en invoquant de Dieu le don de la paix.

J’offre ma maison, au Vatican, pour accueillir cette rencontre de prière. Tous, nous désirons la paix. Beaucoup de personnes la construisent chaque jour par de petits gestes. Nombreux sont ceux qui souffrent et supportent patiemment les efforts de beaucoup de tentatives pour la construire »

Mais quel est le Dieu qui sera prié lors de cette rencontre ?

Celui de François, de Mahmoud Abbas ou de Shimon Peres ?

La guerre hélas ne date pas d’hier. Depuis que l’homme est blessé par le pêché originel, ses passions l’emmènent au conflit et à la destruction, juste conséquence du pêché.

Si l’initiative du Souverain Pontife peut sembler de bonne foi, elle se perd hélas dans les utopies d’un rêve relativiste, qui plus est condamné maintes et maintes fois par l’Eglise. Jamais comme avant on a voulu et appliqué le dialogue interreligieux, et pour autant, jamais la religion ne fut plus cause de conflit qu’aujourd’hui.

Si le prince de la Paix est né à Bethléem, jamais les peuples de la Terre ne sauraient trouver la paix en le rejetant. C’est le message le plus important, celui qui justifie même de l’existence de la charge de Pape. C’est ce message que n’a pas délivré François. C’est le contraire qu’implique cette nouvelle mascarade interreligieuse.

Xavier Celtillos

A lire sur le relativisme sur www.livres-et-idees.com

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Bernard says:

    Quand donc les plus hautes autorités de l’Église Catholique, à commencer par le « successeur de Pierre », comprendront-ils que la disparition progressive et inéluctable des chrétiens du Moyen-Orient est liée à l’aberration historique qui a consisté en un partage du petit territoire de la Palestine historique pour y créer une entité auto-définie et proclamée « État Juif au nom d’Israël », « fruit » de l’idéologie sioniste et chargée d’administrer la colonisation de peuplement européenne, discriminatoirement de confession juive, entreprise depuis la « déclaration Balfour « …

    Cette entité administrative qui ne s’est définie aucune frontière tant à l’intérieur de la Palestine qu’au-delà, quelque soit la couleur de son arc-en-ciel politicien au pouvoir, n’aura de cesse que de parvenir à sa FIN inscrite dans sa « génétique » idéologique sioniste : « Le Grand Israël » avec son seul Peuple  » élu par Dieu »…

    Dans le contexte actuel d’un « territoire palestinien » morcelé et truffé de colonies « juives », un « état palestinien » désarmé aux côtés d’un « israël » sur-armé, y compris d’armes de destruction massive, non soumis au droit international, ne saurait être autre chose qu’un « bantoustan »…

    La seule « distinction » à opérer au sein de l’administration politicienne « israëlienne » est entre les « brutaux », pressés d’arriver à la « FIN », et les « sournois », pour qui il faut donner « le temps au temps » pour y parvenir…C’est cette dernière faction, avec un « processus de de paix » dont la gouvernance mondiale et les médias nous rabattent les oreilles depuis des décennies, que « le successeur de Pierre » actuel, premier « pape des médias », est venu soutenir en « israël », se recueilliant » aux côtés de ses hôtes sur la tombe du fondateur de l’idéologie sioniste, Herzl, en invitant au Vatican son chef de file, Shimon Peres, et un pseudo « président » de feu l’ « autorité palestinienne  » pour « prier ensemble pour la paix »…

  2. Pingback: Prière neutre à un dieu « polyforme » dans un Vatican syncrétiste

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com