Alors que, pour la première fois, le cours du bitcoin, célèbre monnaie virtuelle, a passé brièvement, il y a quelques jours en Asie, le seuil des 14.000 dollars, un journaliste travaillant pour le média en ligne américain Quartz a pu visiter le bunker creusé dans une montagne suisse et qui sert à sécuriser le stockage de cette monnaie virtuelle.

Le journaliste raconte cette visite dans un article, photos et vidéos à l’appui.
Ce bunker a été construit par l’armée suisse pendant la guerre froide et avait initialement pour rôle de servir de quartier général secret de l’état-major helvétique.
Il a été racheté par Xapo, une société basée à Hong-Kong, qui vend des bitcoin et a installé au creux de la montagne un stockage ultra-sécurisé.

Au pied de la montagne, il faut d’abord franchir une barrière de trois mètres de haut puis rejoindre un auvent en béton au fond duquel une porte s’ouvre dans le flanc de la montagne. Derrière cette porte, vous voici dans un long couloir creusé dans la roche où se succèdent les portes blindées.

Dans ce bunker, la société Xapo conserve précieusement les clés informatiques cryptées qui permettent d’effectuer des transactions en bitcoin.

Car la particularité d’une monnaie virtuelle, c’est qu’elle est la cible de cambriolages virtuels par le piratage d’ordinateurs pour prendre possession de ces clés cryptées et voler de la sorte les bitcoins.

Au fond du bunker utilisé par la société Xapo, les clés informatiques cryptées sont reliées à des ordinateurs qui ne sont pas connectés à internet pour éviter tout piratage. Tout fonctionne par un système de câblage physique.

Comme l’explique le journaliste qui a pu visiter ce lieu ultra-secret, le paradoxe est de constater que cette monnaie virtuelle qu’est le bitcoin a pour objectif de permettre des transactions sans passer par les banques ni par la moindre unité centrale physique mais a besoin au final d’un dispositif ultra sécurisé bien physique lui, et assez semblable à Fort Knox, à ceci près que les lingots d’or sont remplacés par des ordinateurs.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,

4 commentaires

  1. Tant qu’à faire, je préfère le lingot d’or comme monnaie virtuelle.
    Bit-con, attrappe-con

  2. C’est franchement hallucinant…
    Une monnaie virtuelle devient notre… Dieu, et « nous » l’adorons dans un temple/bunker.
    Les cathédrales ne sont plus ce qu’elles étaient, dans le temps.

  3. Correction : bien sûr, nous ne l’adorons pas dans le bunker, parce que le bitcoin ressemble à Yahvé… au coeur du temple, dans un lieu intime dont l’accès est restreint au seul grand prêtre, une fois l’an…

  4. Toto,en etes-vous sûr ?

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com