Mgr Charles Morerod est un évêque soit disant conservateur mais surtout caméléon : sa couleur change selon le décor. C’est donc lui, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, qui a été élu début septembre président de la conférence des évêques suisses.

Ce dominicain était donné très conservateur lorsqu’il fut nommé évêque le 3 novembre 2011 par Benoit XVI. Il avait été l’un des 4 experts désignés par le Vatican pour mener les discussions théologiques avec la Fraternité Saint-Pie X.

C’est ce pseudo conservateur qui refuse de parler de péché concernant l’homosexualité :

« Si on regarde les textes de la Bible, c’est effectivement ce qui ressort. Maintenant, comment interpréter ces écrits, ce n’est pas une question à laquelle on peut répondre en quelques instants. C’est un des nombreux objets qui sera discuté au synode des évêques cet automne. »

C’est également lui qui avait refusé de soutenir une votation visant à dérembourser l’avortement en Suisse,  sous prétexte que « cette initiative n’est pas assez claire sur les principes sur lesquels elle s’appuie ».

Cet épiscope caméléon est flanqué de Mgr Félix Gmür, homosexualiste notoire, président de Fastenopfer – une fondation dite catholique – qui a participé au financement d’un documentaire sur les militants homosexuels pseudo-« catholiques » au Ghana, Togo, Bénin, Nigeria et Cameroun.

Les évêques suisses n’ont pas manqué de rappeler dans leur communiqué que « l’Église accueille inconditionnellement chaque personne dans sa dignité intangible aux yeux de Dieu, indépendamment de son orientation sexuelle ».

Qui veut encore une « communion » avec cette Eglise qui n’est plus catholique ?

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Theophile says:

    Être reconnus par ces gens là, ou les reconnaitre comme « l’église catholique « ?Non merci!

  2. Guy de la Croix says:

    Ce pays richissime est pourri par le fric … il n’y a rien qui pourrit plus fort…

    • Christode says:

      Et votre pays, il est pourri par quoi?

      Non, ce n’est pas le fric, comme vous le suggérez, qui a entraîné Mgr Morerod là où il en est, c’est simplement le souci de plaire au plus grand nombre. C’est dire l’intérêt de cet homme pour les Saintes Ecritures!

  3. Plus personne ne croit à Sodome et Gomorrhe. Cet évêque est donc « tendance »!
    Et pourtant…
    « Le patriarche Abraham fut témoin d’une catastrophe provoquée par la colère du Créateur, qui anéantit totalement les villes de Sodome et de Gomorrhe. L’Eternel reprochait à leurs habitants de graves fautes morales, notamment des comportements pervers incluant l’homosexualité. »
    Genèse 19, 24-25 : »Yahweh fit alors pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu d’auprès de Yahweh, des cieux. Il détruisit ces villes et toute la plaine, tous les habitants des villes et la végétation du sol. »

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com