porochenko-minsk

Immédiatement après sa déclaration qui annonçait la signature des nouveaux accords de Minsk, Vladimir Poutine a également fait une déclaration à la presse à propos de l’encerclement des troupes ukrainiennes dans la poche de Debaltsevo que Porochenko a contestée durant le sommet de Minsk, qui a été évoquée ici hier. Le président de Russie a déclaré en substance:

« (…) Le problème ici tient au fait que les représentants des républiques de Donetsk et de Lougansk ont affirmé que, en réponse aux actions agressives des autorités de Kiev, non seulement ils ont freiné les forces Kiev mais ils ont aussi réussi à monter une offensive qui a abouti à encercler un groupe de 6000 à 8000 militaires. Ils partent, bien sûr, de l’idée que ce groupe va déposer les armes et arrêter sa résistance. (…)

Les représentants des autorités ukrainiennes estiment que leurs troupes n’ont pas été encerclées et pensent donc que ce processus se poursuivra relativement en douceur. J’ai eu quelques doutes initiaux que je peux partager avec vous. Si les troupes avaient réellement été entourée, alors, logiquement elles essaieraient de se libérer, tandis que ceux qui sont à l’extérieur essaieraient de prendre des dispositions pour faire un corridor pour évacuer les militaires piégés.

Finalement, nous avons convenu avec le président Porochenko que nous allions demander à nos experts – je suis prêt à le faire – d’établir ce qui se passe réellement là-bas.  (…) »  (Source le  Kremlin)

Établir ce qui se passe réellement là-bas?

Ce qui se passe réellement là-bas, c’est encore un coup tordu de Petro Porochenko. On comprend ainsi ce que cachait ce que les journalistes ont appelé le « clash inexpliqué de Porochenko« , une heure avant la fin des discussions, lorsqu’il a quitté subitement la table de négociations, avant de revenir un peu plus tard…

Petro Porochenko à Minsk
Petro Porochenko à Minsk  

Vous allez comprendre pourquoi tant de reportages des discussions de Minsk montrent Porochenko au téléphone. Un expert militaire, Vladislav Shurygin raconte pourquoi : 

« Mes amis, en résumé la situation est la suivante: de l’aube jusqu’à près de 17 heures il y a eu des combats intenses pour prendre Logvinovo. Les Ukrainiens ont jeté toutes leurs réserves en hommes pour tenter une percée – pas moins de trois bataillons tactiques comptant jusqu’à huit cents personnes, soutenus par au moins quarante chars. Selon la milice, des bataillons frais, bien armés et bien formés sont arrivés sur le front.

Bien qu’ils aient été obligés de progresser en terrain découvert, sous les tirs croisés de la milice qui tient les hauteurs, ils ont avancé rapidement avec une détermination exceptionnelle, sans se préoccuper des pertes, en utilisant habilement les replis du terrain tout en maintenant l’ordre de bataille.

Selon les services secrets, il s’agissait de bataillons de choc que le commandement ukrainien gardait en réserve pour une offensive décisive. Ces bataillons ont effectué un cycle complet d’entraînement sous la direction d’instructeurs américains et polonais à la base de Yavorovsky et ont récemment été secrètement transférés dans la zone de l’ATO [Opération anti-terroriste, NdT].

Mais, en dépit de la surprise et de la puissance de l’attaque, les sections d’assaut ukrainiennes n’ont pas réussi à percer la défense de la milice. A cause des énormes pertes subies pendant leur progression et leur déploiement, les attaquants n’ont pas réussi à entrer dans Logvinovo, et le premier assaut a calé à proximité du village. Leurs deux derniers chars ont brûlé à quelques centaines de mètres des positions de la milice.

L’artillerie ennemie a cependant aussi causé de lourdes pertes aux défenseurs du village. Le deuxième assaut a été repoussé par une contre-attaque de la milice, dont les tanks envoyés au village ont immédiatement rejoint la bataille pour stopper la progression de l’ennemi.

Les lourdes pertes subies par l’infanterie ukrainienne en terrain découvert l’ont forcée à finalement battre en retraite, et ensuite la lutte s’est transformée en un duel d’artillerie. En même temps qu’elles attaquaient Logvinovo, les divisions ukrainiennes ont essayé d’attaquer les positions de la milice dans la région de l’aéroport de Donetsk sous Chernukhino, Redkodub et les hauteurs stratégiques.

Il est évident que le haut commandement des forces armées ukrainiennes a reçu l’ordre strict d’inverser à tout prix la tendance et de remporter des victoires tactiques décisives au cours des deux jours qui les séparent du cessez-le-feu, pour sortir victorieux de cette étape du conflit.

Le fait est que la libération des troupes ukrainiennes encerclées à Debaltsevo est devenue une question d’honneur pour le président de l’Ukraine, Petro Porochenko, qui a annoncé au monde entier qu’il n’y avait aucun chaudron. Il est donc clair que pendant les deux jours qui viennent, le commandement ukrainien, pour prouver que Porochenko a raison, jettera, sans tenir compte des pertes, toutes ses forces disponibles dans la bataille. Une bataille qui deviendra, en quelque sorte, le Verdun de cette guerre en termes de gravité et de pertes ponctuelles, ce qui décidera de l’avenir du commandement ukrainien. »

Source FortRuss 

Source en français: Le Saker francophone

Cette information d’une importante attaque durant les négociations par les troupes de Kiev pour faire sauter l’encerclement de Debaltsevo est confirmée par de nombreux médias des deux parties, même par les plus hostiles aux Russes et Novorusses.

Les Troupes de Kiev « ont avancé rapidement avec une détermination exceptionnelle, sans se préoccuper des pertes«  rapporte Vladislav Shurygin. C’est l’opposé de ce que font les Novorusses, beaucoup moins nombreux sur le terrain et notamment dans cette bataille de Debaltsevo où l’effectif n’est même pas de moitié, mais qui ménagent la vie des troupes et n’agissent qu’avec parcimonie et à coup sûr.

La paix est loin d’être gagnée avec un tyran qui ne craint pas de mentir effrontément à la face du monde et n’a que faire du sang des soldats de l’armée du pays qu’il gouverne! Même les médias du système n’ont pas osé remettre en question la victoire des Novorusses sur le terrain avec l’encerclement des troupes de Kiev dans la poche de Debaltsevo!

Comme on le voit aussi, les Américains attisent le feu autant qu’ils le peuvent!

Voir l’analyse de la déclaration de Minsk  et aussi la typologie des groupes armés appelés à cesser le feu

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. champoiseau says:

    Courage aux pro-russes du Donbass Vous êtes soutenus par une immense majorité qui vomit les usa et l’ue. Porochenko est un assassin qui doit être jugé. COURAGE nos prières vous accompagnent.

    • Courage aux patriotes ukrainiens. Vous êtes soutenus par une immense majorité de français (82%) qui vomit les pseudo patriotes. Courage, les prières des gréco-catholiques qui ont tant versé leur sang, vous accompagnent

      • Mini Baron says:

        Je sais pas d’ou tu tiens tes infos

        Mais j’ai du mal à croire que 82% des français soutiennent une armée ukrainienne qui tue les civils sans faire de distinction, menée par des généraux haineux qui ont provoqués eux-mêmes le conflit dans lequel ils sont.

        J’ai du mal à croire que tant de Français soutiennent un camp qui romps les accords de paix, cherche la guerre, a 10% de néo-nazis dans son gouvernement, fait appel à des mercenaires américains pour livrer l’Europe a une nouvelle guerre.

        Ou alors, c’est que la propagande anti-Russe a été sacrément performante.
        Je ne glorifie pas les russes. Mais en vue des faits, on ne peut pas dire que l’europe incarne le camp des « gentils » et ça aurait même tendance a être le contraire quand on voit qui tue les civils et où se refugient les civils.

  2. Guy de la croix says:

    Oui , il est urgent que les européens se débarrassent d’Obama et ses juifs détracteurs du gouvernement mondial en pleine déconfiture … et s’allier avec Poutine contre Obama

  3. Tchetnik says:

    Des mercenaires soudards qui se battent pour le fric et des soldats envoyés sur un front qu’ils ne connaissent pas, par des oligarques qui s’engraissent sur leur dos, pour massacrer une population qui parle la même langue qu’eux, de l’autre des volontaires qui se battent pour leurs familles, leurs terres, une certaine idée de la dignité humaine comme nationale.

    C’est pour ça que les seconds pas les premiers.

  4. Tchetnik says:

    …que les seconds peuvent gagner…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com