cardinal-caffarra

« Une insulte d’une incroyable bassesse et d’une perfidie diabolique envers le Christ sur la Croix« . C’est ainsi que le cardinal Carlo Caffarra, archevêque de Bologne, a qualifié l’exposition photographique que le lobby LGBT a organisé dans cette ville italienne, avec le soutien de la municipalité.

Des images grotesques d’homosexuels habillés en apôtres, prêtres et en Jésus sont présentés faisant des actes obscènes avec des croix. Le Cardinal avertit que « lorsque la liberté d’expression est invoquée pour justifier la liberté d’insulter, on peut se demander si la fin de la démocratie n’est pas proche. »

expo venerdi credici

L’événement organisé par l’association Arcigay s’intitule Venerdi credici et a eu lieu la semaine dernière au Cassero de Bologne. « On peut se demander dans quelle mesure l’institution municipale peut accorder l’accès gratuit à des espaces publics à des groupes qui les utilisent pour faire place à l’insulte et la moquerie», a demandé le cardinal dans un communiqué publié le 18 Mars.

L’archevêque a averti que fait que « désacraliser le drame du Calvaire » se produit à une époque où les extrémistes musulmans de l’Etat islamique (ISIS) détruisent toutes les croix et symboles chrétiens des églises qu’ils prennent au Moyen-Orient.

« Je pleure, mais je ne suis pas surpris de constater le déploiement de forces qui cherchent à faire passer l’idée que le christianisme et le catholicisme en particulier, sont les ennemis de la liberté, des justes revendications, du progrès scientifique, de la laïcité, de la démocratie« , a ajouté le cardinal, qui a qualifié les photos « d’images d’une vulgarité abominable« . Il a indiqué que toute idéologie qui ne se considère pas comme un allié de l’Eglise, « la poursuit farouchement, en tuant les chrétiens, les insultant dans ce qu’ils ont de plus cher.« 

expo-cassero-3

L’exposition Venerdi credici a été rejetée par les habitants de Bologne. Avec le cardinal , le journaliste Michele Facci a aussi protesté et a critiqué l’utilisation de l’argent public pour financer l’exposition blasphématoire. Dans un communiqué, Facci a noté que l’administration devrait demander « s’il est approprié de continuer à financer certaines initiatives telles que celle du Cassero LGBT qui a inventé la version photographique du magazine Charlie Hebdo».

«Notre Constitution garantit le droit de professer librement la foi et donc aussi le droit de la voir dénigrer. Tolérance et l’acceptation de la diversité ne signifient pas offenser et écraser la liberté des autres, surtout lorsque vous l’utilisez l’argent public, celui de tous les contribuables »a-t-il dit.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. iL ne fait pas dans la dentelle, il en est couvert

  2. marco says:

    revoila le blaveux,.le genre de trol gogol qui n amuse que lui .comme dans beaucoup de recits ,si par exemple dans l exellent film ,sur les amish un gars n en est pas ca lui permet d « encadrer « un lache tare qui provoque ,je ne suis pas catholique ,je suis croyant ancien testament et suis plutot pour le talion ,,attention a pas trop blaver sur des gens qu on cible « religieux « Dieu peut susciter un vengeur .

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com