Pape-François-endormi-mpiDevant la fronde qui gronde au sein du Vatican et de la curie romaine par rapport aux décisions révolutionnaires du pape François dans le domaine de la morale catholique et du sacrement de mariage, la communication vaticane rameute ses amis pour défendre les nouveautés bergogliennes.

Après les nombreuses interviews du pape François à différents organes de presse laïque et religieux où il se justifie et justifie, au nom de la miséricorde divine, ses choix pastoraux qui détruisent la doctrine, c’est au tour de l’Osservatore Romano (L’Observateur Romain), quotidien du soir en italien, daté du lendemain de sa publication, publié par le service officiel d’information du Vatican, de venir à la rescousse d’un pape chahuté.

Le quotidien a ouvert ses colonnes au cardinal émérite de Barcelone Martinez Sistach pour une louange dithyrambique d’Amoris Laetitia et de ses propectives pastorales :

« l’exhortation recommande au prêtre d’accompagner les divorcés et ceux qui sont mariés seulement civilement ou simplement unis par un processus de discernement intérieur, pour pouvoir ainsi réussir à connaître en conscience quelle est leur situation devant Dieu, en vue de leur plus grande intégration dans la communauté chrétienne ; enfin, en présence de circonstances atténuantes ou d’exonération, pour leur permettre de recevoir l’aide des sacrements. (…) L’axe, ou la finalité pour ainsi dire, du chapitre VIII d’Amoris Laetitia consiste à chercher une meilleure intégration de tous dans la communauté chrétienne, même de ceux qui vivent des situations irrégulières. »

Et il conclut son plaidoyer pour l’ouverture de la communion aux divorcés-remariés par une note culpabilisante envers les opposants, non pas à une plus grande intégration des brebis pécheresses comme il veut le faire croire, mais à ce changement de doctrine sacramentelle :

« Cette plus grande intégration peut ne pas être comprise ou ne pas être acceptée par certains membres de la communauté. Je rappelle que nous tous chrétiens sommes des pécheurs, comme l’étaient le fils mineur et le fils majeur de la parabole évangélique, et que tous nous devons nous convertir et être plus miséricordieux. »

Il est étonnant de voir combien ces tenants du progressisme moral et doctrinal, vu comme une miséricorde divine, ont facilement la parole sévère envers les catholiques accrochés à la doctrine traditionnelle du mariage et s’empressent constamment de leur rappeler leur condition de pécheurs qu’ils ont pourtant beaucoup de faciliter à oublier quand elle concerne les pécheurs vivant dans des situations d’adultère ou de concubinage objectivement scandaleuses et contraires à la loi divine afin que ces derniers puissent s’approcher des sacrements !

Par la voix du cardinal émérite de Barcelone, le Vatican confirme donc la possibilité pour les divorcés-remariés de recevoir les sacrements comme cela est indiqué dans l’exhortation au chapitre VIII :

« Par conséquent, il n’est plus possible de dire que tous ceux qui se trouvent dans une certaine situation dite ‘‘irrégulière’’ vivent dans une situation de péché mortel, privés de la grâce sanctifiante. (…) À cause des conditionnements ou des facteurs atténuants, il est possible que, dans une situation objective de péché – qui n’est pas subjectivement imputable ou qui ne l’est pas pleinement – l’on puisse vivre dans la grâce de Dieu, qu’on puisse aimer, et qu’on puisse également grandir dans la vie de la grâce et dans la charité, en recevant à cet effet l’aide de l’Église. »

C’est une réponse détournée du pape François aux dubia des cardinaux !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Un des « fruits » de Vatican II, fut cette inquiétante nouveauté de distribuer des friandises aux jeunes enfants au moment où les parents communiaient. Comme les églises se sont vidées, la coutume a cessé par manque d’enfants è la Messe… ils préfèrent courir l’Halloween et stocker pour l’année.

    Voici la nouvelle vague de gens heureux qui reviennent à l’Église, après s’être « unis par un processus de discernement intérieur » (sic, dixit Monsieur le cardinal émérite). Et la novlangue de l’Église lui fait aussi bafouiller que ceux qui vivent en état de péché mortel vivent en réalité « des situations irrégulières ».

    Ici, attaché bien vos ceintures, car nous allons faire un peu d’acrobatie spirituelle et lourde… Alors, s’il n’y a plus que des petites « situations irrégulières », il n’y a donc plus de pécheurs…! C’est là que nous tombons à la renverse, car les nouveaux méchants pécheurs c’est maintenant vous et moi qui osons lever l’index pour le pointer vers les 6e et 9e Commandements de Dieu – que nous nous efforçons de respecter à la lettre. Nous devons, en bon chrétiens que nous sommes, permettre l’intégration (dixit toujours le cardinal émérite) des loups au cœur de la bergerie. C’est très grave car il est certain qu’ils vont prêcher par l’exemple et le silence… si ce n’est pas par leur venimeux discours au sein même des communautés. Autant de pommes pourrîtes offertes par le serpent d’Éden.

    Ressortez les assiettes de bonbons pour ces malheureux et leurs prêtes accompagnateurs pour qu’ils n’aillent pas jusqu’au sacrilège.

    Et tout cela est bénit et approuvé par le Vicaire du Christ en personne, sa sainteté François. Je me demande bien jusqu’où l’Église va tomber avant d’entendre un tonnerre hurler : « C’est assez ! »

    • Jean-Yves says:

      Quel discours de peur et de haine… Rappelons nous  » je suis venu pour les pécheurs et non pour les biens portants!…  » comment maintenir les divorcés remariés loin de la tendresse et de la miséricorde de Dieu… qu’avec un accompagnement ils puissent avoir accès à l’eucharistie et à la réconciliation cela me semble selon ce que ce Dieu d’amour et le Christ vient proposer à l’homme… « Et vous malheur à vous, scribes et pharisiens vous faites porter de lourds fardeaux que vous mêmes ne portez pas du bout des doigts »… Enfin concernant la loi… communément appelé les 10 commandements… et nommée dans la bible le décalogue… qui se traduit plus justement par les dix paroles!… Et quelle parole du Christ nous érige en juge de nos frères en humanité??? Et ce que vous appelez Morale Chrétienne n’est-elle pas plutôt du moralisme… ce qui ne peut avoir la même justesse… Ensuite le pape François comme ses prédécesseurs, ont pris en compte la synodalité et la collégialité, c’est donc au regard de celle ci que ces choix ont été posé et de l’annonce de la Bonne Nouvelle aux femmes et aux hommes de ce temps… fraternellement en Christ

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com