Le cardinal français Jean-Louis Tauran est décédé jeudi 5 juillet dans la soirée. Atteint depuis longtemps de la maladie de Parkinson, il se trouvait depuis quelques jours dans une communauté de religieuses franciscaines du Connecticut aux États-Unis pour se soigner.

Âgé de 75 ans, il était un des grands manitous vaticanesques du dialogue interreligieux, mis à la mode par le concile Vatican II. Il était depuis 2007 à la tête du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, nommé à ce poste par le pape Benoît XVI.

Vatican News en fait la nécrologie suivante :

« Ce bordelais licencié en philosophie et en théologie né en 1943 est un des rares cardinaux à avoir étroitement côtoyé et travaillé près des trois derniers papes.  C’est sous Jean-Paul II qu’il fait ses premières armes. Entré en 1975 au service de la diplomatie du Saint-Siège, il est conseiller de la nonciature apostolique au Liban, avant d’etre consacré évêque par le Pape polonais au sortir de la guerre froide, en janvier 1991. Mgr Jean-Louis Tauran est alors de suite nommé Secrétaire pour les relations du Saint-Siège avec les États. Un poste clé qui permet au polyglotte de 47 ans d’appréhender finement les arcanes diplomatiques mondiales. Il y reste treize ans.

En 2003, Saint Jean Paul II le nomme cette fois à la tête de la prestigieuse bibliothèque apostolique, ainsi qu’à celle des Archives secrètes du Vatican. Il est alors crée cardinal. Quatre années se passent, le Souverain pontife change, et c’est Benoît XVI qui le rappelle aux affaires du monde.

Le Pape allemand lui confie la présidence du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Cette mission délicate au centre de l’échiquier géopolitique prend effet le 1er septembre 2007. »

Ecclésiastique bien ancré dans la pensée conciliaire, il a fait du rapprochement entre religions sa mission primordiale. Il a notamment œuvré à l’entente religieuse avec le monde musulman :

« Pakistan, Iran, Jordanie, Azerbaidjan, les voyages s’ensuivent. Reconnu depuis comme un artisan aguerri du dialogue interreligieux, le cardinal Tauran a ainsi organisé le premier sommet catholique-musulman en septembre 2008 dans la Ville éternelle. Il a aussi œuvré pour le rapprochement entre le Vatican et l’université Al-Azar, prestigieuse institution du monde musulman sunnite. Enfin, tout récemment, au mois d’avril 2018, il avait effectué une visite historique en Arabie Saoudite. Un voyage au cours duquel le Vatican et le royaume saoudien avaient signé un accord de coopération. »

Il a participé et organisé bien des rencontres avec les autres religions dans le but de bâtir une paix mondiale fondée sur une autre pierre que la pierre d’angle qu’est le Christ. Il fut malheureusement de ces « bâtisseurs » interreligieux qui ont « rejeté la pierre d’angle ». L’Évangile rapporte cette phrase du Christ :

« Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : ‘La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux !’ Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits. » En entendant les paraboles de Jésus, les grands prêtres et les pharisiens avaient bien compris qu’il parlait d’eux. Tout en cherchant à l’arrêter, ils eurent peur des foules, parce qu’elles le tenaient pour un prophète. » (Saint Matthieu 21, 42-46)

Paix à son âme.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

4 commentaires

  1. Bien entendu personne ne parle de son frère. Député européen FN et franc-maçon, il alimentait Henry Coston dont il était l’imprimeur en documents interne de la secte maçonne.

  2. Il va pouvoir exercer ses talents avec le diable en personne !

  3. DANHOFFRE Olivier says:

    Tant d’études, de diplômes, de voyages, de rencontres et de fonctions prestigieuses sans jamais rien faire pour améliorer l’état de l’église, ni pour les chrétiens d’orient massacrés par ceux à qui il allait faire des politesses et des gracieusetés !
    Le type même de fossoyeur distingué du catholicisme…

  4. DUFIT THIERRY says:

    Paix à son âme ? C’est vite dit.
    On n’en finirait pas de compter tous les propos hérétiques de ce cardinal apostat.
    Les grandes lettres qu’il adressait aux musulmans à l’occasion du ramadan. Les lettres à l’occasion des fêtes bouddhistes. Tout n’était qu’indifférentisme conduisant à l’apostasie.
    Récemment il affirmait que les Etats devaient mettre toutes les religions à égalité ce qui est bien la négation de la divinité et de la royauté du Christ sur les sociétés.
    .« Toutes les religions doivent être traitées de la même manière, sans discrimination, parce que leurs fidèles, tout comme des citoyens qui ne professent aucune religion, doivent être traités de la même manière », Voila le beau langage du cardinal Tauran.
    Le cardinal Tauran était le champion de la religion maçonnique universelle, chantre du laïcisme, destructeur de la Foi Catholique, serviteur de Satan.
    Voilà le vrai visage satanique du cardinal Tauran.
    Il est maintenant allé rejoindre ses idoles Bouddha et Mahomet en compagnie de tous les ennemis de l’Eglise.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com