Le cardinal Reinhard Marx, président de la Conférence épiscopale allemande, prend position pour l’invasion migratoire et la lutte contre les nationalismes qui défendent les identités des peuples.

Dans un entretien au journal allemand Die Zeit, il parle d’immigration, du futur de l’Europe, du populisme et du diable.

« On ne peut être en même temps nationaliste et catholique. »

« Comme chrétiens, nous sommes et patriotes et citoyens du monde » affirme-t-il.

« C’est vrai, en politique les tendances sont pour la nation, l’auto-affirmation. Mais c’est une façon de regarder les choses qui n’est pas la nôtre : maintenir la prospérité que l’on suppose menacée d’en-dehors. L’Europe ne peut devenir une forteresse, cela a toujours été notre conviction. Je pense comme Jean Monnet : l’Europe devrait être une contribution pour un monde meilleur. Créatif, ouvert et curieux. »

Le cardinal a un regard bien mesquin sur le nationalisme en croyant qu’il n’est mu que par un souci de prospérité économique. C’est méconnaître la finalité des doctrines nationalistes : la sauvegarde de biens transcendants tels la suivie des nations, leur culture, leur civilisation, leur religion. Tout au contraire, ce sont les financiers apatrides qui souhaitent en Europe une main d’œuvre à bas coût pour leur prospérité propre, réalité totalement occultée par ce discours immigrationniste.

Tout à sa vision d’un ‘vivre-ensemble’ idyllique, le cardinal continue son plaidoyer pour une Europe plurielle :

« Depuis trop longtemps nous ne nous rendons pas compte que nous sommes un pays d’immigration. »

Lors de son entretien, il s’en est pris également au ministre de l’Intérieur allemand Horst Seehofer, qui a parlé de « tourisme du droit d’asile » et aurait déclaré que pour son 69e anniversaire il ferait expulser 69 migrants. « Faire un tel lien est fortement inapproprié et cela a fort justement indigné de nombreuses personnes » a considéré le cardinal avant d’ajouter, mélo-dramatique, que « repousser qui n’a pas droit à l’asile peut être nécessaire mais avec eux-aussi nous avons une responsabilité, qui commence avec le langage. Nous parlons de personnes qui ont la même dignité que nous. Dans ce débat complexe, je note un manque d’empathie. On en parle comme s’ils étaient uniquement des numéros ou une menace diffuse. »

Le prélat allemand conclut son entretien en comparant l’action du ‘diable’ à celle du ‘populisme’, manière malhonnête de clore tout débat nationaliste par la réduction ad Hitlerum :

« L’ennemi du genre humain est le diable affirme saint Ignace de Loyola, parce qu’il nous fait voir l’autre comme un ennemi. Ceci est aussi l’effet du populisme. Avant il essaye de nous épouvanter, ensuite survient la méfiance, l’envie, l’inimitié et la haine et, enfin, il est possible qu’arrivent aussi la violence et la guerre. »

Au contraire « l’être humain est par nature solidaire et prêt à aider les autres. Mais quand il est vulnérable, la peur offusque ses sens. Ce n’est pas par hasard que la Bible dit : ‘N’ayez pas peur’. C’est un message que l’on peut adopter aussi en politique. »

L’impératif de l’accueil, toujours. La culpabilisation des hôtes, toujours. Chez le pape François comme chez les prélats de haut rang…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

24 commentaires

  1. balaninu says:

    Dieu premier servi ! cela ne lui dit rien ? non ? parce que c’est Ste Jeanne d’Arc qui elle s’est battue pour la patrie et refoulant hors de France l’anglais !!!!!

    • En ce qui concerne ceux qu’elle a refoulés : du moins leurs officiers auront été des Normands francophones. La langue anglaise est pleine de mots empruntés au français : demandez-vous pourquoi.

    • ce cardinal nous prouve que l’on peut être cardinal et stupide…

      • Il avait déjà démontré la possibilité d’être cardinal et luthérien !

  2. La Torah en etendar je suis volontaire le jour ou pour executer ce traitre ainsi que ses semblables .

  3. Accepte chez toi l’étranger et il t’entrainera dans le désordre. Il fera de toi un étranger dans ta propre maison.

    Ecclésiastique de Jésus 11:36

  4. Etienne says:

    Quelle définition donne-t-il pour ce qu’il condamne ? Une pirouette pour le populisme…
    Autrement dit, ce prélat prend le bon peuple pour des demeurés.

    Plus ils travailleront de cette manière, moins ils seront écoutés.
    En supposant que ce M. soit encore membre de l’Eglise catholique, c’est mauvais pour Elle.

    • On ne peut être Marx et catholique

      • Etienne says:

        Par contre, si on en croit le clergé, peut-on être gauchiste et catho. ?
        Là, c’est portes ouvertes en permanence.

  5. Hannibal says:

    Analysons le texte de ce cardinal :

    « L’ennemi du genre humain est le diable affirme saint Ignace de Loyola, parce qu’il nous fait voir l’autre comme un ennemi. Ceci est aussi l’effet du populisme. Avant il essaye de nous épouvanter, ensuite survient la méfiance, l’envie, l’inimitié et la haine et, enfin, il est possible qu’arrivent aussi la violence et la guerre. »

    « L’ennemi (du genre humain) est celui qui nous fait voir l’autre comme ennemi. »
    Pure rhétorique révolutionnaire : « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté ! ». De plus, cela ne tient pas. Qui est l’autre ? Le mot ne contient aucun contenu précis et n’offre donc aucune prise à un lien logique, parce qu’on est jamais « autre » dans l’absolu. D’autre part, notre cardinal pose comme autre celui qui nous fait voir l’autre comme ennemi, c’est donc qu’il se range dans la catégorie qu’il critique.

    « Ceci est aussi l’effet du populisme. » Le populiste, c’est « l’autre », c’est « l’ennemi »n’est-ce pas ?
    Grand bien vous fasse, mais je peux déclarer aussi, avec la folie gratuite qui m’anime, que la crise actuelle du Monde est l’effet du « charentulisme » ( mot que vous ne trouverez pas dans le dictionnaire!), il se trouvera bien quelques imbéciles crédules pour hocher la tête.

    Dans la dernière phrase nous trouvons les mots : épouvanter, méfiance, envie, inimitié, haine, violence, guerre. Avec un peu de recherche, il aurait pu ajouter les mots : exécration, abomination, aversion, horreur, carnage, trucidage, décervelage, déboyautage, son étalage rabelaisien aurait eu plus de relief et aurait enfin convaincu son auditoire.

    Ce discours, c’est de la nouille pour universaliste républicain attardé, voilà une citation qui sonne juste :

    Cet Amour universel est le manteau de la plus odieuse hypocrisie.
    Il ne prétend aimer tous les hommes également que pour se dispenser d’en aimer un seul véritablement.
    Il déteste l’Amour national et patriotique parce qu’il hait les lois des nations et celles de sa patrie.
    Il déteste jusqu’à l’amour de la famille et il y substitue l’Amour universel.
    Il nous dit aimer tout d’un pôle à l’autre pour n’aimer rien autour de lui.
    Voilà ce que c’est que nos Cosmopolites.

    [Augustin Barruel. Mémoires pour servir à l'Histoire du Jacobinisme]

    Notre gentil cardinal, pétri des Droits de l’Homme, est donc un Cosmopolite !

    • En tant qu’archevêque de Freising avec Munich il est salarié par le gouvernement de l’Allemagne fédérale au niveau d’un secrétaire d’État, ce qui non seulement lui vaut le titre d’Excellence dont il est si friand, mais aussi lui permet de bien manger tous les jours dans son palais épiscopal non bourré de réfugiés.

  6. MA Guillermont says:

    Le vent a tourné , la colère des Nationaux gronde …et ce faux ministre du Christ se retranche derrière un dogme qu’il transforme de manière implacable à savoir l’ouverture au monde pour légitimer l’invasion migratoire …
    Ceci prouve que ses idées comme Bergoglio and Co sont dictatoriales et que ces idées sont issues d’idéologie MAÇONNIQUES – L’Église de Satan – SONT DÉSASTREUSES POUR LES PEUPLES …!
    Jusqu’à nos libertés de pensées bafouées … étayées par LA RÉALITÉ sordides de milliers d’ exactions et de crimes par un très grand nombre d’ individus qui refusent de s’intégrer et nous haïssent jusqu’à nous assassiner !
    Que tous ces faux religieux soient défroqués et retournent à la vie civile …ils pourront être utiles en essayant de leur donner quelques bases éducatives dans leurs pays d’origine !

  7. Gauvain says:

    La LICRA Paris en flagrant délit de racisme !

     » Nous devons détruire tous les patriotes de toutes les patries, les seuls patriotes autorisés sur la planète doivent être exclusivement les patriotes de la patrie d’Israël, c’est à dire les 15 millions de juifs  » .

    https://www.egaliteetreconciliation.fr/La-LICRA-Paris-en-flagrant-delit-de-racisme-51632.html

  8. Que faisait il en 39/45 en Allemagne?

  9. Avec un nom comme le sien on ne peut pas être chrétien mais bien crétin!

  10. ‘N’ayez pas peur’ n’est pas une invitation à accueillir « l’ennemi », mais, au contraire, à n’avoir pas peur de le combattre, car Dieu donnera la victoire !

  11. Si on ne peut être catholique et nationaliste alors on sera nationaliste et la parole de Marx on s’en tape.

  12. liliane says:

    Hier soir j’ai revu le dîner de cons ,lui il a une belle tronche !

  13. Cadoudal says:

    on ne peut être chrétien et marxiste

  14. « l’Europe devrait être une contribution pour un monde meilleur. »

    Bien sûr, cela fait partie de son histoire… mais pour cela il faudrait qu’elle existe.

  15. Cadoudal says:

     » on ne peut être chrétien et nationaliste »

    le cardinal Marx va donc dé canoniser Jeanne d’ Arc, catholique, nationaliste, légitimiste, hostile aux Anglais.

  16. Mgr Marx a peut-être raison mais ce qui est sûr c’est qu’on peut être cardinal, apostat et parfait imbécile.
    Louis SAINT MART6IN

  17. Cadoudal says:

    le camarade cardinal Marx condamne aussi les Croisades

    qui avaient aussi pour but de prévenir l ‘invasion de la Chrétienté par les Musulmans

    un vrai Cauchon

  18. Marchand says:

    Un vulgaire imbécile. Nous n’en sommes pas à un près avec cette église de Vatican II. Le pape n’a plus aucune légitimité aux yeux de ceux qui conservent la foi chrétienne la plus authentique et sentent que foi et nation ne font qu’un, le christianisme ayant servi de socle aux nations d’Europe.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com