Le cardinal Robert Sarah

Cardinal Robert Sarah
Le cardinal Sarah lors de sa messe du 13 août à Luçon en Vendée a fait l’éloge du sacrifice héroïque des Vendéens face aux colonnes infernales de la Révolution, dans son sermon.  Texte intégrale.

« Mes frères,

Nous offrons ce soir le sacrifice de la messe pour le repos de l’âme de tous les bénévoles du Puy-du-Fou décédés depuis le début de cette belle œuvre, il ya quarante ans.

Par votre travail, vous tous qui êtes ici rassemblés, vous réveillez chaque soir la mémoire de ce lieu. Le château du Puy-du-Fou, ruine douloureuse, abandonnée des hommes, s’élève come un cri vers le Ciel. Entrailles ouvertes, il rappelle au monde que, face à la haine de la foi, un peuple s’est levé : le peuple de Vendée !

Mes chers amis, en donnant vie à cette ruine, tous les soirs, vous rendez la vie aux morts ! Vous rendez la vie à tous les vendéens, morts pour leur foi, pour leurs églises et pour leurs prêtres. Votre œuvre s’élève sur cette terre comme un chant portant le souvenir des martyrs de la Vendée ! Vous faites vivre ces trois cent mille hommes, femmes et enfants, victimes de la Terreur ! Vous donnez une voix à tous ceux que l’on a voulu faire taire, parce qu’ils refusaient de se laisser arracher la liberté de croire et de célébrer la messe ! Je vous le dis solennellement : votre œuvre est juste et nécessaire. Par votre art, par vos chants, par vos prouesses techniques, vous offrez enfin une digne sépulture à tous ces martyrs que la haine révolutionnaire avait voulu laisser sans tombeau, abandonnés aux chiens et aux corbeaux !

Votre œuvre est donc bien plus qu’une œuvre simplement humaine. Elle est comme une œuvre d’Eglise. Votre œuvre est nécessaire ! Car nos temps semblent assoupis ! Face à la dictature du relativisme, face au terrorisme de la pensée qui, à nouveau, veut arracher Dieu du cœur des enfants, nous avons besoin de retrouver la fraîcheur d’esprit, la simplicité joyeuse et ardente de ces saints et de ces martyrs.

Face à la haine des colonnes terroristes

Quand la Révolution voulut priver les Vendéens de leurs prêtres, tout un peuple s’est levé. Face aux canons, ces pauvres n’avaient que leurs bâtons ! Face aux fusils, ils n’avaient que leurs faux ! Face à la haine des colonnes terroristes, ils n’avaient que leur chapelet, leur prière et le Sacré-Cœur cousu sur leur poitrine !

Mes frères, les Vendéens ont simplement mis en pratique ce que nous enseignent les lectures de ce jour. Dieu n’est pas dans le tonnerre et les éclairs, il n’est pas dans la puissance et le bruit des armes. Il se cache dans la brise légère ! Face au déferlement planifié et méthodique de la Terreur, les Vendéens savaient bien qu’ils seraient écrasés. Ils ont pourtant offert leur sacrifice au Seigneur en chantant. Ils ont été cette brise légère, brise en apparence balayée par la puissante tempête des colonnes infernales. Mais Dieu était là. Sa puissance s’est révélée dans leur faiblesse ! L’histoire – la véritable histoire – sait qu’au fond, les paysans vendéens ont triomphé. Par leur sacrifice, ils ont empêché que le mensonge de l’idéologie ne règne en maître. Grâce aux Vendéens, les prêtres ne sont pas devenus les esclaves serviles d’un Etat totalitaire, ils ont pu demeurer les libres serviteurs du Christ et de l’Eglise. Les Vendéens ont entendu l’appel que le Christ nous lance dans l’Evangile de ce jour : « Confiance ! C’est moi, n’ayez pas peur ! ». Alors que grondait la tempête, alors que la barque prenait l’eau de toute part, ils n’ont pas eu peur, tant ils étaient certains que, par delà la mort, le Cœur de Jésus serait leur unique patrie !

Qui donc se lèvera aujourd’hui pour Dieu ? Qui osera affronter les persécuteurs modernes de l’Eglise ?

Mes frères, nous chrétiens, nous avons besoin de cet esprit des Vendéens ! Nous avons besoin de cet exemple ! Comme eux, il nous faut quitter nos semailles et nos moissons, laisser là nos sillons, pour combattre, non pour des intérêts humains, mais pour Dieu !

Qui donc se lèvera aujourd’hui pour Dieu ? Qui osera affronter les persécuteurs modernes de l’Eglise ? Qui aura le courage de se lever sans autres armes que le chapelet et le Sacré-Cœur, pour affronter les colonnes de la mort de notre temps que sont le relativisme, l’indifférentisme et le mépris de Dieu ? Qui dira à ce monde que la seule liberté qui vaille la peine qu’on meurt pour elle est la liberté de croire ?

Mes frères, comme nos frères Vendéens d’autrefois, nous sommes aujourd’hui appelés au témoignage, c’est-à-dire au martyre ! Aujourd’hui en Orient, au Pakistan, en Afrique, nos frères chrétiens meurent pour leur foi, écrasés par les colonnes de l’Islamisme persécuteur. Et toi, Peuple de France, toi, Peuple de Vendée, quand donc te lèveras-tu avec les armes pacifiques de la prière et de la charité pour défendre ta foi ? Mes amis, le sang des martyrs coule dans vos veines, soyez-y fidèles ! Nous sommes tous spirituellement des fils de la Vendée martyre ! Même nous, Africains, qui avons reçu de tant de missionnaires vendéens venus mourir chez nous pour annoncer le Christ. Nous nous devons d’être fidèles à leur héritage !

L’âme de ces martyrs nous entoure en ce lieu. Que nous disent-ils ? Que veulent-ils nous transmettre ? D’abord le courage ! Quand il s’agit de Dieu, aucune compromission n’est possible ! L’honneur de Dieu ne se discute pas ! Et cela doit commencer par notre vie personnelle, de prière et d’adoration. Il est temps, les frères, de nous révolter contre l’athéisme pratique qui asphyxie nos vies ! Prions en famille, laissons à Dieu la première place ! Une famille qui prie est une famille qui vit ! Un chrétien qui ne prie pas, qui ne sait pas laisser de place à Dieu par le silence et l’adoration, finit par mourir !

De l’exemple des Vendéens, nous devons aussi apprendre l’amour du Sacerdoce. C’est parce que leurs « bons prêtres » étaient menacés qu’ils se sont révoltés. Vous, les plus jeunes, si vous voulez être fidèles à l’exemple de vos aînés, aimez vos prêtres, aimez le sacerdoce ! Vous devez vous poser la question : et moi, suis-je appelé aussi à être prêtre à la suite de tous ces prêtres martyrisés par la Révolution ? Aurai-je moi aussi le courage de donner toute ma vie pour le Christ et mes frères ?

Les familles sont devenues comme autant de Vendée à exterminer

Les martyrs de Vendée nous apprennent encore le sens du Pardon et de la miséricorde. Face à la persécution, face à la haine, ils o nt gardé au cœur le souci de la paix et du pardon. Souvenez-vous comment le chef Bonchamp fit relâcher cinq mille prisonniers quelques minutes avant de mourir. Sachons affronter la haine sans ressentiment et sans aigreur. Nous sommes l’armée du Cœur de Jésus, comme Lui nous voulons être plein de douceur !

Enfin, des martyrs vendéens, il nous faut apprendre le sens de la générosité et du don gratuit. Vos ancêtres ne se sont pas battus pour leurs intérêts, ils n’avaient rien à gagner. Ils nous donnent aujourd’hui une leçon d’humanité. Nous vivons dans un monde marqué par la dictature de l’argent, de l’intérêt, de la richesse. La joie du don gratuit est partout méprisée et bafouée.

Or, seul l’amour généreux, le don désintéressé de sa vie peut vaincre la haine de Dieu et des hommes, qui est la matrice de toute révolution. Les Vendéens nous ont appris à résister à toutes ces révolutions. Ils nous ont montré que face aux colonnes infernales, comme face aux camps d’extermination nazis, face aux goulags communistes, comme face à la barbarie islamiste, il n’est qu’une seule réponse : le don de soi, de toute sa vie. Seul l’amour est vainqueur des puissances de mort !

Aujourd’hui encore, plus que jamais peut-être, les idéologues de la révolution veulent anéantir le lieu naturel du don de soi, de la générosité joyeuse et de l’amour. Je veux parler de la famille ! L’idéologie du genre, le mépris de la fécondité et de la fidélité sont les nombreux slogans de cette révolution. Les familles sont devenues comme autant de Vendée à exterminer. On planifie méthodiquement leur disparition, comme autrefois celle de la Vendée. Ces nouveaux révolutionnaires s’inquiètent devant la générosité des familles nombreuses. Ils raillent les familles chrétiennes, car elles s’incarnent tout ce qu’ils haïssent. Ils sont prêts à lancer sur l’Afrique de nouvelles colonnes infernales pour faire pression sur les familles et imposer stérilisation, avortement et contraception. L’Afrique, comme la Vendée, résistera ! Partout, les familles chrétiennes doivent être les joyeux fers-de-lance d’une révolte contre cette nouvelle dictature de l’égoïsme !

C’est désormais dans le cœur de chaque famille, de chaque chrétien, de tout homme de bonne volonté, que doit se lever une Vendée intérieure ! Tout chrétien est spirituellement un Vendéen ! Ne laissons pas étouffer en nous le don généreux et gratuit. Sachons comme les martyrs de Vendée puiser ce don à sa source : dans le Cœur de Jésus.

Prions pour qu’une puissante et joyeuse Vendée intérieure se lève dans l’Eglise et dans le monde !

Cardinal Robert Sarah  Source: Famille chrétienne

Emilie Defresne     emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

57 commentaires

  1. DUFIT THIERRY says:

    Magnifique sermon du cardinal Sarah qui compare l’époque que nous vivons aux temps de la révolution ou tout ce qui était catholique subissait la violence et la fureur sanguinaire des révolutionnaires.
    Comme quoi il y a encore des cardinaux qui tiennent un langage catholique.
    Merci M le cardinal Sarah pour ce beau sermon authentiquement catholique.

    • Raiford says:

      Ah, si nous pouvions avoir un pape de cette trempe…

  2. Gabrielle says:

    C’est très beau cet éloge, le Cardinal SARAH a osé depuis quelques mois, se lever et dénoncer la lâcheté du Pape et de son entourage., malgré la colère du pape Nous l’applaudissons et le remercions pour son courage., car, OUI il y a qu’une seule religion , la religion catholique établie par Notre Seigneur avant sa Passion et sa Mort cruelle sur la Croix., qui mène à DIEU.; Il faut convertir les infidèles et les apostats et les protestants, c’était la mission confiée aux apôtres, puis ceux qui ont suivi, les apôtres étant tous morts martys, sauf Saint Jean. Merci Cardinal pour votre éloge.

  3. François says:

    Le cardinal Sarah, malgré son patronyme, est guinéen. S’il continue de réfléchir de la sorte il va finir par condamner le concile Vatican II qui est la Révolution de « 89 dans l’Eglise » ainsi que le déclara avec enthousiasme le cardinal Suenens. Quel rapport peut-il y avoir entre un cardinal Sarah et un cardinal Suenens ? Il faudrait qu’ils se rendent à l’évidence qu’ils n’ont pas la même foi ni la même Eglise.

    • MA Guillermont says:

      Le bon grain et l’ivraie .
      Parabole du Nouveau Testament

    • DUFIT THIERRY says:

      Mgr Schneider n’hésite plus à dire publiquement que les textes du concile contiennent des erreurs doctrinales. Prions pour que d’autres évêques et cardinaux ouvrent les yeux sur la nocivité des textes du concile. Liberté religieuse, collégialité, œcuménisme, les maitres mots du concile (liberté, égalité, fraternité) sont à l’origine de la destruction de la Foi Catholique.

      • pamino says:

        Non, il a hésité parce qu’il ne voulait pas être le premier. Si Mgr Lefebvre avait été comme Mgr Schneider on n’aurait plus la messe traditionnelle.

        • DUFIT THIERRY says:

          Je suis d’accord avec vous. Mgr Lefebvre a sauvé la Foi Catholique et la Messe traditionnelle. Sans Mgr Lefebvre la Messe de toujours aurait disparu. Toutefois il ne faut pas oublier que Mgr Lefebvre était né en 1905 – il a vigoureusement défendu la Tradition au concile auquel il a participé- et Mgr Schneider est né en 1960. Avec la meilleure volonté du monde Mgr Schneider ne pouvait pas être le premier.

          • pamino says:

            C’est de ma faute pour n’avoir pas pensé et écrit plus clairement. J’aurais dû dire qu’il me semblait que Mgr Schneider ne voulait pas être le premier de la nouvelle (encore petite) génération d’évêques résistants. Et en passant, il ne faut pas oublier Mgr Williamson, celui des quatre qui après tout ce temps me semble ressembler au plus à celui qui l’a sacré.

  4. jules brayotte says:

    Sarah, on t’embrasse !

  5. Daniel Daflon says:

    Enfin un prince se lève.
    C’est lui qui mérite de porter la tiare.

    • pamino says:

      Il y en a d’autres, plus prudents, qui vont prochainement sortir du placard eux aussi.

  6. un  » prince =  » décoré  » commandeur de la légion d’honneur  » par la république maçonnique …

  7. Gabrielle says:

    ce n’est certainement pas lui qui a demandé à être décoré,…. ces histoires de décorations sont demandées par des tiers, l’intéressé ne demande rien, on a déjà vu certaine personne refuser cette décoration qu’il n’avait pas demandée; en tous les cas, pour le moment c’est sa déclaration qui nous intéresse et cela fait plusieurs mois qu’il a commencé à défendre la religion telle que Jésus Christ l’a institué la veille de la trahison de Judas qui l’a vendu pour trente deniers , puisque le pape l’avait menacé de lui enlevé son titre pontifical. Ce pape ne pourra pas combattre DIEU longtemps encore, vu les événements qui se passent, il sera obligé de mettre genoux à terre ou de s’en aller. .

    • pamino says:

      « […] cela fait plusieurs mois qu’il a commencé à défendre la religion telle que Jésus Christ l’a institué […], puisque le pape l’avait menacé de lui enlevé son titre pontifical. »
      Je ne connais pas ces détails-ci. Il s’agit de quel titre ? Le pape peut le décardinaliser, puisque tout comme pape, cardinal n’est pas un ordre mais une dignité. Par contre, personne ne peut le priver de ses ordres (probablement évêque, certainement de prêtre).

      • DUFIT THIERRY says:

        Du point de vue historique les cas de « décardinalisation « ( je ne sais si ce terme existe) sont très rares. En 1927 il y a eu le cas du cardinal Billot qui a renoncé à sa dignité de cardinal en désaccord avec le pape Pie XI sur l’Action Française. J’ignore s’il existe d’autres précédents dans l’histoire.

        • pamino says:

          Merci, entretemps quelqu’un m’a bien mentionné le cas du card. Billot (j’ai eu malheureusement des ennuis d’ordinateur). Si l’on peut se désister comme cardinal, on peut certainement être renvoyé par le pape. Quant à la forme, je vous sais gré de m’avoir honoré en l’employant vous-même ; nous devrions peut-être la recommander à la très-catholique Académie. Je vous assure que je suis méticuleux en ce qui concerne la bonne formation de néologismes savants et que je préfére toujours le grec et le latin à l’ngls mr*cn et même à l’ngl**s tout court. Ici, bien entendu, c’est ‹cardo -inis› m. ‘gond’ qui est sous-jacent ; on rapproche le mot latin à κραδαίνω ‘oscille’ et κράδη ‘escarpolette’, alors peut-être que la forme en question n’est pas si mal trouvée dans notre cas donné.

          • pamino says:

            (mes astérisques étaient bons ; la machine à osé en censurer quelques-uns)

  8. Sandrine says:
    • Chouanne says:

      Deux très beaux discours de la part de deux étrangers qui nous font l’honneur de bien connaître notre Histoire. Beaucoup mieux que la plupart de nos compatriotes. Et qui dénoncent les méfaits de cette révolution vieille de plus de deux siècles et qui continue de nous empoisonner la vie.
      Merci à eux!
      Et Il faudra bien que l’Eglise conciliaire finisse par rendre sa place à la vraie Eglise.

  9. Sancenay says:

    En bien des terroirs de France sommeille une « petite vendée », en Bourgogne en particulier, du côté de Lyon, de la Provence …etc soit autant qui ont été enfouies par la Rééducation nationale et la propagande systémique.Il suffit de les réveiller peu à peu ne serait-ce qu’en opposant le beau à la laideur si savamment répandue,
    Car « la beauté », langage universel de la Vérité « sauvera le monde.  » Que son son Excellence Révérendissime soit chaleureusement remerciée de le rappeler avec force à la « fille aînée de l’ Eglise » qui a tant de mal à faire honneur à son rang.

    • Serviteur says:

      Il semble que l’on assiste en ce moment, à quelques « levées de têtes » au-dessus de la mêlée chez les épiscopaux conciliaires.

      Un vrai catholique ne peut que rendre grâce, mais le travail va être long pour ces évêques pour se réapproprier la tradition qu’ils n’ont souvent même pas reçue.

      Ce qui est dommageable par-contre, c’est que, des évêques authentiquement catholiques comme l’était Mgr Fellay, donne à ses conciliaires un exemple de porosité morale et dogmatique, qui participe à une révolution que le cardinal Sarah dénonce dans ce discours.

      Si ces « jeunes » évêques conciliaires commencent à se rendre compte de la plaie béante de Vatican II et de son danger intrinsèque, ils vont avoir besoin, pour persévérer, d’une incarnation permanente du combat contrerévolutionnaire qui doit aller plus loin que le Puy du Fou.

      Je ne vois malheureusement pas trente-six évêques qui, aujourd’hui, applaudissent tout en restant prudents, aux réactions et à la pensées de ces évêques conciliaires.

      Mgr W, Mgr Faure certainement, et tout évêque qui se réjouit de voir ses confrères se tourner vers le Saint-Esprit.

      Que Dieu bénisse ce cardinal, mais nous protège aussi d’un ralliement prématuré.

    • Serviteur says:

      Saint Rémi, dans une allocution paternelle, résuma pour la dernière fois les instructions évangéliques des jours précédents. Pendant qu’il parlait, une lumière céleste apparut éclata soudain dans l’église, effaçant la lumière des cierges allumés, une voix se fit entendre :

      La Paix soit avec vous ! C’est Moi, ne craignez point, persévérez dans Mon Amour.

      Après ces paroles, la lumière surnaturelle disparut, et un parfum d’une suavité céleste se répandit dans l’enceinte. Le roi et la reine se précipitèrent aux pieds du pontife en versant des larmes de joie. L’homme de Dieu, illuminé par l’esprit prophétique s’adressant à Clovis, chef du nouveau peuple de Dieu, lui tint le langage de l’ancien Moïse à l’ancien peuple de Dieu :

      Votre postérité gouvernera noblement ce royaume ; elle glorifiera la Sainte Église et héritera de l’empire des Romains. Elle ne cessera de prospérer, tant qu’elle suivra la voie de la vérité et de la vertu. Mais la décadence viendra par l’invasion des vices et des mauvaises mœurs. C’est là en effet, ce qui précipite la ruine des royaumes et des nations.

      En parlant ainsi, le visage de l’évêque resplendissait de gloire, comme autrefois celui de Moïse ; le législateur des Francs avait une auréole semblable au chef des Hébreux.

      Apprenez mon fils, que le royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense de l’Église Romaine, qui est la seule véritable Église du Christ. Ce royaume sera un jour grand entre tous les royaumes. Et il soumettra tous les autres peuples à son sceptre. Il durera jusqu’à la fin des temps. Il sera victorieux et prospère tant qu’il sera fidèle à la foi romaine. Mais il sera rudement châtié toutes les fois où il sera infidèle à sa vocation.

      Nouveau Constantin, Clovis s’approcha de la fontaine baptismale non pour y être purifié de la lèpre matérielle, mais de la lèpre du péché. Il demanda au pontife le sacrement de la régénération. Rémi, avec cet à propos qui le caractérisait, lui dit:

      Courbe doucement la tête, fier Sicambre; adore ce que tu as brulé et brule ce que tu as adoré !

      Le pontife, après avoir béni l’eau régénératrice, demanda le Chrême pour l’y mêler, selon l’usage.

      Il ne s’en trouva point. L’affluence était telle qu’il était impossible de fendre les flots serrés du peuple. Rémi les yeux levés au ciel, se mit en prière.

      Soudain, une colombe au plumage blanc comme la neige s’approcha de lui; elle tenait dans son bec une petite ampoule pleine de Saint Chrême. Le pontife l’ouvrit: il s’en exhala une odeur délicieuse.
      La colombe disparut au même instant et le vénérable évêque répandit l’huile sainte dans la piscine baptismale.

      Après avoir confessé sa foi en la Sainte Trinité, Clovis fut baptisé au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et reçut l’onction en forme de croix. Le baptême de Clovis et de la Nation Franque marque dans notre histoire un point de départ et une destinée :

      La Vocation de la France, devenue à Noël 496, la fille aînée de l’Église, la première nation baptisée dans la religion catholique…

      • François says:

        Gros anachronisme: à Noël 496, la nation franque est devenir chrétienne et non catholique. La notion de catholicisme n’existait pas encore. Pas avant le Schisme…

        • Cadoudal says:

          Clovis est devenu en 496 le premier roi européen de confession catholique.

          L’ Empire romain d’ Occident était détruit depuis depuis la bataille de Pavie , août 476.

          les autres princes d’ Europe étaient ariens , des quasi païens.

          les chefs francs , païens , ont suivi Clovis au baptistère de Reims.

          la France catholique a surgi comme première nation catholique sur les ruines de l’ Empire romain.

          fille aînée de l’ Eglise.

          • Charbot says:

            Pouvez-vous me donner des références de cette France catholique en 476 ? Avez-vous trouvé ce terme quelque part dans quelque document d’époque, dans le sens où vous l’employez, avant le Schisme avec l’Orient ? Même demande aux amateurs pour orthodoxie avant le Schisme Orient-Occident ? Merci d’avance.

            Quant on affirme, il faut pouvoir démontrer.

            • MA Guillermont says:

              A nous de savoir lire entre les lignes … pour le futur à notre porte
              Comme habituel , pas de messes pour la Fête du Grand Roi Saint Louis au pied des Cévennes sur un rayon de quarante km en ce jour béni .
              Mais la Providence veille et me dirige sur la Chapelle Ste Eugénie à Nîmes …avec chapelet des défunts , Sainte -Messe avec le Célébrant tourné vers l’autel puis chemin de Croix !
              Historiquement cette Chapelle est la plus ancienne de Nîmes , elle fut construite en 946 (496 en vrac) .
              Sise dans une toute petite et très ancienne ruelle piétonne , c’est un vrai bijou , un trésor architectural !
              Et devinez , attenant à cette splendeur , un magasin appelé Majesthé !
              N’ayant pu finir mon chapelet , en moins de 5mn à pied je me retrouvais devant une autre Église imposante celle – ci !
              Levant les yeux je compris que j’étais devant la Cathédrale de Nîmes , surprise , je n’ai jamais su où elle était !
              Je rentrais sur le côté d’une très belle porte pleine de lumière et là encore je vis une Eglise est belle plus ostentatoire mais belle quand même .
              Sur les côtés de part et d’autres , des chapelles avec de grands et beaux tableaux permettent de savoir quel est le Saint auquel le priant adresse son intercession …
              Et à mi – chemin , une chapelle avec un immense tableau représentant St Louis de France sur son lit de mort remettant ses pouvoirs à son fils Philippe entouré par d’autres personnages …
              Incroyable !
              Et j’ai pu réciter la suite et fin du chapelet Marial dans une chapelle derrière le Choeur du Maitre-Autel dédiée à … Notre Dame du Rosaire , très , très jolie chapelle à l’écart des touristes .
              Je tiens à souligner le respect et la discrétion des passants dans la Maison de Dieu .
              Merci à eux .
              Voilà bien des signes prometteurs d’un renversement soudain et bon de la part de notre Créateur .
              Saint Louis de France priez pour nous
              Saints et saintes de Dieu priez pour nous
              Notre Dame du Rosaire priez pour nous

            • Serviteur says:

              Il n’y a rien à prouver, Charbot, ouvrez un livre d’histoire, et regardez les dates.

              Regardez aussi ce que l’on vous écrit. On ne parle pas 476, mais de 496 comme date de la fondation de la France Catholique.

              • Chouanne says:

                Que ce soit en 476 ou en 496, il n’y a pas d’Eglise catholique par opposition à Eglise orthodoxe avant le schisme Orient-Occident au XIIIème siècle.

                Un terme est un terme, ou bien il est historique ou non. En l’employant rétroactivement vous faites fi de la réalité. Les orthodoxes font exactement la même chose au profit de la thèse inverse sans plus de motifs. Avant 1206 il n’y avait qu’une seule Eglise du Christ qui englobait l’Orient et l’Occident, y compris d’ailleurs aussi les actuels pays protestants.

            • Cadoudal says:

              en 476 , la France n ‘existe pas ; il y a des provinces romaines administrées par des gouverneurs romains.

              l ‘effondrement de l’ Empire entraîne une situation d’ anarchie en Gaule;

              des chefs locaux essaieront de mettre de l ‘ordre et d’ imposer leur autorité.

              ce fut le cas du païen Clovis ;

              Tolbiac et st Rémy en firent le premier roi catholique d’ Europe ;

              il faut attendre 5 siècles pour voir le schisme orthodoxe.

              • Gabrielle says:

                exact, Cadoudal, c’est vers 496 que fut baptisé Clovis, après qu’il eût promis au  » DIEU de Clothilde » de de faire baptiser avec son armée » voyant que l’invocation à ses dieux paëns , allaient lui faire perdre ce qui deviendra France, car en gagnant il gagna toutes nos terres, puisque les provinces romaines s’écroulaient les unes après les autres, lui clovis n’avait que le nord et la belgique comme terres a peu près ».

                En ce qui concerne le Schisme on donne la date de 1054, mais 2 ou 3 siècles auparavant il y avait des zizanies car une fois Jésus disparu, les apôtres continuèrent d’enseigner et d’autres apôtres choisi par Sain Pierre, etc; mais il vint un moment où il y eut un mouton noir dans le troupeau qui ne voulait plus obéir au « descendant » de Saint Pierre, et voulut nommer son propre pope, cela empira ver 1204 au moment des croisades; je crois qu’il vaut mieux se contenter du simple, car il y a en orthodoxis une vingtaine de division, et quand je vois cela ; c’est pourquoi un prêtre a dit, il y a les catholiques d’Orient et ceux d’Occident, Orthodoxes, je ne connais pas, sauf que c’était le pouvoir soviètique qui les consacrait. D’ailleurs en Russie, il y a une petite communauté catholique russe, qui a du mal à essaimé à cause de ce mal, et à ceux qui critiquent le catholicisme, il faut voir la richesse des ornements des Popes en Russie.
                Pour les autres, nous n’avons pas le droit de porter un jugement sur un prêtre, cela est blasphématoire et beaucoup ne savent pas que l’excommunication peut suivre………..

              • Gabrielle says:

                exact Cadoudal, Clovis le fils de Chilpéric étaient des païens, ils n’avaient comme royaume que le nord de la France soit la Belgique et le Pas de Calais et un peu plus, Puis c’est l’écroulement des Provinces Romaines dans celle qui devint notre France, qui permit à Clovis d’envahir notre futur pays, et comme il invoquait ses dieux païens voyant qu’il allait perdre la bataille, il cria  » DIEU de Clothilde  » si je gagne, je jure de me faire baptiser ainsi que toute mon armée; Il gagna, et l’épouse qui priait pour qu’il se convertisse remercia le ciel, on situe ce baptême vers 496

        • Serviteur says:

          Bon, eh, François. Il faut vraiment arrêter de se faire des nœuds au cerveau l’ami.
          Ils étaient appelés chrétiens, tout simplement parce qu’ils se sont convertis à « la religion de Clothilde », la femme de Clovis.

          Or la religion de Clothilde était celle que certains appellent la « religion papiste », qui aujourd’hui est la religion catholique.

          Alors pour l’anachronisme vous repasserez, pardonnez-moi.

          Avant de parler, il faut réfléchir.

          • François says:

            Il n’y avait pas plus de religion papiste à l’époque de Clovis, que que de religion catholique. Il n’y avait qu’une religion chrétienne.

            • Serviteur says:

              C’est ce que je m’évertue à vous dire… Allô ?

              • François says:

                Eh bien si nous sommes d’accord tant mieux.
                Mais à vous lire plus haut on ne le dirait pas. Pour votre gouverne je répondais à Cadoudal pour l’anachronisme.

                • Serviteur says:

                  En ce cas, sur un forum, il vaut mieux dire à qui vous parlez..

            • Cadoudal says:

              et l’ hérésie arienne ?

          • Gabrielle says:

            Ah non,pas du tout, le mot papiste est arrivé avec le protestantisme, Luther et compagnie qui refusait l’obéissance au Saint Père (en ce temps là) donc au descendant de Saint Pierre; longtemps nous allions à une fromagère au marché de campagne, et la connaissant, quand elle nous voyait, dans ses yeux , on lisait « ah voilà les papistes » enfin 20 après, elle s’est convertie..Evidemment , elle n’avait rien à faire d’autre que son fromage et traire, pas de prières et pas de statues pieuses qui lui donnerait un peu de joie.

    • pamino says:

      ‹Son Excellence› dans ce contexte me semble être un germanisme (la loi du Saint Empire Romain de 1803 prévoit l’assimilation protocolaire des évêques aux secrétaires d’État, qui y sont théoriquement des Excellences) ; à ‹Monseigneur› devrait correspondre dans le style poussé ‹Sa Seigneurie› ou selon le cas ‹Votre Seigneurie›. En plus, ‹Révérendissime› s’applique à l’archevêque, ‹très réverend› à l’évêque, ‹bien réverend› à un prélat domestique (monsignore) et ‹révérend› à un simple prêtre. Le concerné, n’étant qu’un évêque titulaire (= in partibus infidelium) et auxiliaire là où il est, n’a certainement pas droit au titre dont on l’affuble dans le commentaire précédent.

      • pamino says:

        (Ce commentaire répond à celui de Sancenay bien plus haut.)

        • gabrielle says:

          Beaucoup de prêtres, religieux et même cardinaux, ayant été dans le courant moderniste, se sont rendus compte que leur messe était vide de tous sens aucune ardeur pour dire la Messe, leurs prières encore pllus puisque celles qui ne peuvent se chanter seulement latin ( très anciennes 5 decennies certaines) ont été tentés d’aller voir chez ceux qu’ils appellent traditionalistes, moi, je dis, »Messe de Saint Pie V, Messe de toujours » et ont été émus.
          Je vous invite pour parfaire vos avis , d’assister aux Journées Chouannes les 2 et 3 septembre, ou le 2 ou le 3 septembre à Chiré, là vous aurez des foisons de livres et des foison d’écrivains ainsi vous trouverez le livre écrit par le Cardinal SARAH « La Force du Silence » et celle d’un « Evêque luthérienn, Franc Maçon et converti au catholicisme, sous le nom d’un père VIOT, du monastère XXXX

          Pour la Franc-Maçonnerie, c’est bien le duc d’Orléans qui vivait en Angleterre, et qui devint le régent du petit Louis XVI que cette mallédiction fut amenée. Quant à dire que Napoléon grand homme, et sa famille furent franc-maçons, laissez moi en douter, dans les livres d’histoires, je n’ai jamais appris cela.
          .
          Là se croit que l’on s’égare et fait un mauvais procès à ce cardinal qui à la suite de trois ou quatre autres les années passées, ont dit la même chose.A quand le prochain vrai pape ?

  10. @Gabrielle

    Mgr. le Cardinal Sarah a signé sa demande d’autorisation de réception des insignes de commandeur de la légion d’honneur ( http://www.legiondhonneur.fr/sites/default/files/files/DAR_LH_2014.pdf )
    un paradoxe chez quelqu’un qui prône le sacrifice héroïque des vendéens face aux colonnes infernales de la révolution mais qui signe une demande pour recevoir une décoration décernée par les représentants directs de la révolution, je veux dire les fils spirituels de ces mêmes colonnes infernales, à savoir la république franc-maçonne.
    Une honte pour un authentique catholique…

    En mémoire des vendéens !

    Souviens toi du vieux curé
    Il prêchait la liberté
    Il a toujours refusé, de jurer, de jurer…
    Devant la constitution
    Qui bafouait la religion
    Il n’a pas prêté serment
    Il est mort, il est mort
    En priant…

    • Le Sommelier says:

      Ils nous mitonnent un futur Pape noir, ainsi il sera cru catholique ! Il nous ont déjà fait le coup avec Saint Jean-Pol Pot le polonais, et ça marche encore avec le Serpent Rat Singeur ordinaire.
      La Révolution avance par clics et quelques claques .

    • Charbot says:

      Votre document ne mène qu’à une feuille vide de demande de Légion d’honneur, cela ne prouve donc rien. Et d’ailleurs obtenir la légion d’honneur est loin d’être infamant, cela dépend seulement de savoir à quel titre elle a été attribuée. Ainsi de nombreux militaires obtiennent la légion d »honneur pour leurs actions héroïques face à l’ennemi pour défendre les intérêts de la patrie. Cela est tout-à-fait honorifique.
      Quant au reste, souvent la Légion n’est plus qu’un hochet de la République, qui est complètement déconnecté de l’institution de la Légion par Napoléon Bonaparte, qui l’avait institué pour honorer les combattants. La Légion n’est donc pas une décoration révolutionnaire à proprement parler, et absolument pas républicaine en tout état de cause, mais plutôt impériale. Je ne vois pas très bien où vous voulez en venir… Excellent sermon de Mgr Sarah. Certes s’il n’avait rien dit en faveur des Vendéens et pour dénoncer la Révolution, vous ne l’accuseriez pas, ce qui est de votre part complètement paradoxal et… stupide.

    • Gabrielle says:

      En 2007, Le Secrétaire Générale de la Légion d’Honneur déclare « Contrairement aux idées reçues, on ne demande pas la Légion d’Honneur pour soi-même ».
      Il y a une demande en ligne……suivent 6 pages qui expliquent quel s degrés, quelle moralité etc.. allez sur l’internaute ou rechercher sur google.
      Quelqu’un doit vouloir se venger de sa déclaration en faveur des souffrances du peuple vendéen. …Car on ne l’a pas tout de suite…Il y a des enquêtes……….
      Enfant , je l’avais rapidement car je voulais être première partout à la petite école, pour choisir en premier une de médailles d’aïeux de personnes inconnues, et je choisissais la Grand-Croix, c’était la bagarre autour des médailles, gare à celle qui arrivait deuxième de classement, elle ne l’aurait pas.
      Maintenant à quoi cela sert ? D’ailleurs la pension est si maigre……………….Et n’importe qui l’a………

  11. Cette décoration est issue directement de la république jacobine franc-maçonne.
    Vous citez Napoléon Bonaparte qui a institué cet ordre, sachez que Napoléon était probablement franc maçon comme son père, sa soeur, son épouse, ses frères étaient franc maçon, comme tout son état major et la plupart des maréchaux d’Empire étaient franc maçon ! La République à vu le jour dans les loges maçonniques mais beaucoup de Vendéens sont morts pour avoir refusé la constitution.

    Je vous demande donc précisément, n’a t’il pas signé hier sa demande ( obligatoire dans la procédure de remise de la décoration ) pour recevoir son insigne républicaine, votre grand prince, le Cardinal Sarah qui fait aujourd’hui l’éloge des rebelles Vendéens ?
    N’a t’ il pas étudié hier, dans les plus grandes écoles catholiques, pour connaitre aujourd’hui la véritable histoire de France et de notre Eglise, votre grand prince Sarah ?

    Et maintenant, l’anguille cachée sous la roche, la voyez vous ?
    C’est d’abord par l’exemple que l’on défend une cause et pas seulement avec un beau sermon.
    Elle est ici l’infamie.

    • Charbot says:

      Il faut vraiment vous faire soigner. C’est avec compassion que je vous le dis.

      • Serviteur says:

        Pourtant, Truelle a raison. Parler est une chose, mais ce cardinal reste membre de l’Église qui a remplacé l’Église catholique depuis Vatican II.

        Espérons seulement qu’il va comprendre de plus en plus les causes du bourbier actuel, et surtout, POUR DE BONNES RAISONS.

        Le sentiment n’est pas une bonne raison. La conviction, oui. On ne remets pas en cause Vatican II parce que cela a semé le trouble, on remet en question Vatican II parce que cela a outragé le Christ, et encore maintenant.

        • Chouanne says:

          En d’autres termes, le cardinal Sarah, selon vous, aurait mieux fait de chanter une hymne à l’ONU et à 1789, et de se taire sur la Vendée, tant il n’en n’est pas digne et tant il n’est pas dans le rôle que vous attendez de lui.

          Par pitié, déposez vos œillères. Vous n’êtes que des pharisiens. Jésus est parfait donc il ne peut pas être mesquin et étroit d’esprit. C’est pourquoi Il demande de ne pas juger. Lui seul est Juge des reins et des cœurs. Contentez-vous de saluer la vérité lorsqu’elle est dite. Et là le cardinal Sarah dit la vérité.

          • Serviteur says:

            Vous avez raison Chouanne. Je suis désolé de donner cette impression de pharisaïsme, je comprends votre réaction.

            Je ne faisais cela que pour éviter aux potentiels admirateurs « sans condition ».

            La situation est tellement un fouillis en ce moment, qu’il m’a paru nécessaire de faire de petit rappel.

            Bien entendu, je ne peux que me réjouir de cette intervention, car je porte mon intention plus sur les paroles, que sur la personne.

            Plus sur les paroles, mais pas SANS la personne. C’est ainsi que l’on connaît un saint par exemple ; ses vertus, ses paroles, ses actes.

            Chère Chouanne, je me permets de vous rappeler que lorsque le Seigneur nous dit : « Vous les reconnaîtrez à leurs fruits », par exemple (je ne parle pas du cardinal Sarah, mais en général), il nous dit de DISCERNER.

            Le discernement, ou alors appelé chez saint Thomas la « délibération », est l’étape préalable à un JUGEMENT.

            Juger, c’est APPRÉCIER au sens étymologique, une situation, un acte, un propos, une personne.

            Lorsque Notre-Seigneur dit ; « Ne jugez pas », cela ne signifie pas qu’il dit à son auditoire qu’il ne faut pas suspendre sa jugeote, mais qu’il ne faut pas CONDAMNER.

            De plus, l’Église est amenée à condamner, lors de procès pour schisme ou hérésie par exemple.

            Enfin, Notre-Seigneur nous a aussi dit : « Vous serez jugés comme vous aurez jugé ». Donc il faut juger, car pour être jugés comme on aura jugé, il faut donc que Notre-Seigneur entend que nous sommes amenés à la faire.

            JUGER ne signifie pas CONDAMNER.

            Pour conclure, je dois rappeler que les propos de Notre-Seigneur ne doivent jamais être détachés des personnes auxquelles elles s’adressent.

            Il y les enseignements pour les clercs, pour saint Pierre et ses descendants, et pour nous, les fidèles.

            Donc méfiance face aux citations hors contexte.

            • Chouanne says:

              Mais cher Serviteur, c’est justement de l’ordre du discernement de ne pas aller porter un jugement téméraire sur le fort intérieur du cardinal, qui est guinéen, rappelons-le tout-de-même. A-t-il eu le sentiment, ou pire encore, l’envie de donner des gages aux FM et à la Révolution en acceptant la Légion d’Honneur?
              Les récipiendaires de cette décoration ne vont pas chercher cela. De plus cela n’e serait vrai que dans la mesure où cette décoration favoriserait la FM et la Révolution…
              Enfin, certes le cardinal n’est pas Mgr Lefebvre, il n’est pas de la même génération, il a été formé à l’aune du Concile Vatican II…

              Bref, pourquoi profiter du bon mouvement de cet homme pour l’accuser aussi méchamment en lui faisant un procès d’intention.

              La charité est la première des vertus, mais elle semble très souvent absente de la Tradition actuellement.

              Et pour prévenir une accusation, j’entends charité au sens traditionnel du catéchisme de Saint-Pie X. Telle que Mgr Lefebvre la pratiquait si bien, lui!

              • Serviteur says:

                Je vous réponds entre les lignes :

                Mais cher Serviteur, c’est justement de l’ordre du discernement de ne pas aller porter un jugement téméraire sur le fort intérieur du cardinal, qui est guinéen, rappelons-le tout-de-même.

                Je réponds ; oui. Mais je ne me souviens pas avoir posé ce genre de jugement ? Si ?

                A-t-il eu le sentiment, ou pire encore, l’envie de donner des gages aux FM et à la Révolution en acceptant la Légion d’Honneur?

                Je réponds : je ne parlais pas de la Légion d’Horreur. Mon précédent message a dû se trouver mal placé.

                Les récipiendaires de cette décoration ne vont pas chercher cela. De plus cela n’e serait vrai que dans la mesure où cette décoration favoriserait la FM et la Révolution…

                Je réponds ; certes.

                Enfin, certes le cardinal n’est pas Mgr Lefebvre, il n’est pas de la même génération, il a été formé à l’aune du Concile Vatican II…

                Je réponds ; méfiance donc à ne pas trouver en cet évêque un sauveur, ou une espèce de renouveau généralisé. Ou pire, une raison pour la ralliement prématuré (Cf. mon premier message). Comme vous le dites, il a été formé à l’aune de Vatican II.

                Bref, pourquoi profiter du bon mouvement de cet homme pour l’accuser aussi méchamment en lui faisant un procès d’intention.

                Je réponds ; si vous faites référence à la Légion d’Horreur, je n’en ai pas parlé. Je ne me souviens pas avoir été méchant ni lui faire un procès d’intention. Je me méfie de ceux qui utiliseraient cet évêque pour leurs intérêts contextuels immédiats, disant ; « Voyez, Rome change !!! »

                La charité est la première des vertus, mais elle semble très souvent absente de la Tradition actuellement.

                Je réponds ; une vérité dite de manière non charitable, procède d’une charité qui n’est pas véritable. (Saint François je crois).

                Et pour prévenir une accusation, j’entends charité au sens traditionnel du catéchisme de Saint-Pie X. Telle que Mgr Lefebvre la pratiquait si bien, lui!

                Je réponds ; nous sommes d’accord.

                • Chouanne says:

                  Cher Serviteur, je crains que tout cela ne devienne un dialogue de sourd tant il est difficile de bien cerner qui répond à qui.
                  Vous écrivez:
                  -« Enfin, certes le cardinal n’est pas Mgr Lefebvre, il n’est pas de la même génération, il a été formé à l’aune du Concile Vatican II…
                  Je réponds: méfiance donc à ne pas trouver en cet évêque un sauveur, ou une espèce de renouveau généralisé. Ou pire, une raison pour la ralliement prématuré (Cf. mon premier message). Comme vous le dites, il a été formé à l’aune de Vatican II. »

                  RÉPONSE: Loin de moi l’idée de voir en qui que ce soit de l’Eglise conciliaire un sauveur, ou bien de chercher un ralliement. Horreur en l’état actuel! Mais cela n’empêche pas de voir les bons mouvements.

                  Je voulais simplement souligner que ce cardinal a des circonstances plus difficiles que celles de la génération Lefebvre et donc que s’il réagit il a beaucoup de mérites, plus même que Mgr Lefebvre qui pourtant était bien seul.
                  Deo gratias pour Mgr Sarah et quelques autres qui réagissent du fond de leur abîme.
                  Souhaitons qu’il poursuive l’exploration jusqu’au bout avec tout le courage nécessaire.
                  Pour le reste il n’y a que malentendus dans un accord, somme toute, parfait.
                  Salutations fraternelles

                  • Serviteur says:

                    Salutations fraternelles, Chouannes. Dieu vous protège.

  12. Un bon mouvement, Jésus nous explique que c’est la parole et les actes :  » faites donc et observez tout ce qu’ils pourront vous dire, mais ne vous réglez pas sur leurs actes: car ils disent et ne font pas. (Matthieu 23:1) Ce cardinal est un hypocrite.
    Voyez donc un peu plus loin que le bout de votre nez !

    • Eh bien dans ce cas, même si vous le pensez hypocrite, pourquoi ne pas vous en tenir à l’Évangile que vous citez vous-même? » faites donc et observez tout ce qu’ils pourront vous dire ».
      Que vous importe de sonder les reins et le cœur de ce cardinal ?

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com