A la veille des 90 ans de Joseph Ratzinger, le cardinal Christoph Schonborn, archevêque de Vienne, Autriche, grand ami de Benoît XVI, a répondu aux questions de Lucio Brunelli, directeur de TV2000, chaîne de télévision italienne des réseaux catholiques, et est revenu sur la démission de l’ancien pontife.

« Le pape Ratzinger est un homme d’une très belle et forte intelligence mais la force de son intelligence n’est pas uniquement l’intelligence mais sa simple et humble amitié avec Jésus qui transparaît dans chacun de ses écrits et dans ses belles homélies » a expliqué le cardinal autrichien. « Son amitié avec Jésus lui a donné la liberté. C’est en effet un homme qui ne peut être classé ni conservateur ni progressiste. »

Le cardinal Schonborn a évoqué les rapports entre les « deux papes » et la théorie de la « papauté élargie, avec deux papes, l’un contemplatif l’autre actif »  :

« Le pape émérite est le pape émérite. Et le pape François est le pape régnant. Il n’y a jamais eu aucun doute sur cela en Ratzinger même si on peut discuter de la façon de vivre cette situation. Quelqu’un a dit que Ratzinger aurait du retrouver le statut de cardinal. Je ne partage pas cette opinion parce que si l’évêque de Rome renonce il reste évêque émérite de Rome. »

Et revenant sur l’abdication, l’archevêque de Vienne a repoussé d’un revers de main l’hypothèse de pressions extérieures :

«Ces théories sont ridicules. Ratzinger est un homme très libre aussi dans ses décisions. Il a mûri sa décision dans la prière. Peut-être qu’il a demandé conseil à quelqu’un mais certainement il n’a pas abdiqué sous les pressions extérieures. C’est un homme libre. »

Cependant, quoique puisse dire le cardinal Schonborn, l’abdication de Benoît XVI continuera à soulever des interrogations et à alimenter bien des conversations, tout particulièrement à cause de ce contexte bergoglien révolutionnaire qui en déstabilise plus d’un au sein de l’Église conciliaire, et même en dehors d’elle.

Francesca de Villasmundo

http://www.lastampa.it/2017/04/16/vaticaninsider/ita/vaticano/schnborn-ridicole-le-teorie-sulla-rinuncia-di-ratzinger-yFMveq4YulmvySdN2pouvM/pagina.html

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

15 commentaires

  1. Etienne says:

    Quant à liberté de Benoît XVI lors de sa démission, l’intéressé est seul à détenir la vérité.

    Même ce choix s’est fait en toute liberté, cela n’est pas une garantie de la validité de l’élection de son successeur.

  2. Guillaume says:

    le cardinal Christoph Schonborn,c’est l’homme de tous les con-promis .
    https://www.youtube.com/watch?v=67Lom28KSlg

  3. On y va says:

    Frappé -dingue ce prince – prélat …
    Sacrilège des saintes Espèces …
    Merci Guillaume , un traître apostat de plus .

  4. Onclin says:

    Luc 12: 48 « On exigera beaucoup de celui à qui l’on a beaucoup donné ; et plus on aura confié à quelqu’un, plus on lui demandera. » Que va répondre Benoît XVI à cela ?
    « Son amitié avec Jésus lui a donné la liberté. » Donc amitié pour lui n’est pas synonyme de « fidélité » à ce qu’il a reçu, mais « liberté » de renoncer à ce qu’on lui a demandé. Ici parle t’il: de notre « libre arbitre » ou du « libre examen » ?

    • Il n’est pas le seul dans l’histoire de l’Eglise à avoir démissionner (pape, évêques, cardinaux, etc.). Lisez la vie des saints, cela vous surprendra.

      • « démissionné »

      • Onclin says:

        @ Elfy: Ici on parle d’un pape qui a pris lui même le titre de « pape émérite » et on invente maintenant « évêque émérite de Rome ». C’est du n’importe quoi ! Selon moi on est pape où on ne l’est plus, c’est oui ou non ! Vous « Elfy » auriez-vous renoncé si vous aviez été pape « par la volonté de l’Esprit Saint » et bien moi si je l’avais été j’aurais été pape jusqu’à mon dernier souffle et vous aussi j’en suis sur. Donc ce que Benoît XVI a fait est une cruauté pour l’Église, il serait resté l’autre n’aurait « jamais » pu avoir la place il aurait atteint la limite d’âge légale, c’est pour cela qu’on a fait démissionné Benoît XVI qui a accepté de le faire, et voilà le résultat vous le connaissez et tout le monde voit le désastre sauf Benoît XVI qui ne dit rien lui le pape « dit émérite » donc toujours bien pape ! Son silence est « incroyable » pour moi devant tout ce qui se passe. Vous « Elfy » pape émérite vous resteriez « silencieuse » devant cela ?

        • Est-ce à Efgy que vous vous adressez ?
          Si c’est à Efgy (et non à Elfgy), je vous réponds que je ne sais même pas si j’aurais accepté d’être pape tant la responsabilité est ardue… Mais dans le cas où j’aurais accepté, sûrement sous la pression extérieure, rien ne me dit que je n’aurais pas démissionné par la suite. L’Eglise ne l’interdit pas. Et d’autres l’ont fait avant Benoît XVI. En revanche, vous avez raison, il n’a jamais été question d’un titre d' »évêque émérite de Rome ». Ce titre est de la gloriole bien loin de l’humilité des saints.

          • Onclin says:

            C’est clair Efgy ! « L’Eglise ne l’interdit pas. » c’est vrai aussi, ma conscience face à l’Esprit Saint par contre me l’interdit, mais cela c’est moi.

  5. « démissionné »

    • pamino says:

      Bravo, Efgy. Mais vous avez loupé le typique ‹quoique›-statt-‹quoi que› de Francesca (sa dernière paragraphe). Moi je suis trop fatigué.

      • Je vous comprends, mais je ne peux pas passer des heures à corriger les fautes de ceux dont c’est le travail d’écrire correctement.

  6. pamino says:

    « Quelqu’un a dit que Ratzinger aurait du retrouver le statut de cardinal. Je ne partage pas cette opinion parce que si l’évêque de Rome renonce il reste évêque émérite de Rome. »
    Ce quelqu’un, c’était – probablement entre autres – moi. Mais je corrige – je répète ma correction – : il n’a pas besoin de reprendre le statut de cardinal, puisqu’il n’en a pas été dégradé. (Rappelons-nous d’ailleurs que cardinal n’est pas un ordre sacré mais un degré de noblesse ecclésiastique; par contre, il reste in æternum évêque, prêtre, diacre, sous-diacre, acolyte, exorciste, lecteur et huissier.) Deuxièmement, *‹pape émérite› est une fiction. Il a été évêque de Rome et de ce fait pape ; il y a renoncé, donc il n’est plus évêque de Rome ; donc il n’est plus pape, point final. Du moins, depuis son abdication il ne porte plus ses souliers rouges ; mais il continue à porter la soutane blanche et le kippah blanc, quoique bien sachant que cela suggère aux simples fidèles qu’il continue en quelque sorte à être pape. Il devrait les déposer et se rhabiller en cardinal évêque.

    • @ « Ce quelqu’un, c’était – probablement entre autres – moi »

      Je me disais bien que ça venait d’ici ! Quel audimat a MPI ! :))

  7. Guy de la Croix says:

    Quelle bande d’hypocrites à Rome depuis le denier concile..de la tête aux pieds… mais cela va très mal finir pour eux..et très bientôt en ce centième anniversaire de fatima

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com