Syrie: Pour sauver Bachar Al-Assad, les troupes d’élite iraniennes rejoignent les troupes russes

Une « drôle de guerre » est en train de se développer en Syrie, semblable à celle qui eut lieu entre le 3  et le 

les dérives actuelles risquent de mener à une IIIème guerre mondiale. Ci-dessus photo: les Pasdaran, troupes d’élite iraniennes, qui ont rejoint la coalition russe en Syrie. 

Jamais depuis la fin de la guerre froide la course à l’armement n’a connu un tel essor tant en Russie qu’aux USA, en Chine ou en Inde. Les manœuvres militaires de l’OTAN se déploient jusque sous le nez de l’armée russe aux frontières européennes de la Fédération et en mer Noire. Mais c’est sur le terrain en Syrie que l’OTAN et ses alliés arabes se mesurent à la Russie et à ses alliés. Pour le moment encore, -mais pour combien de temps ?-  l’affrontement se fait sous fausses bannières, comme nous allons voir au regard de l’actualité.

Le porte-avions Charles de Gaulle, cible de l’armée syrienne ?

C’est ce qu’a expliqué l’un des hauts commandants de l’armée syrienne, le Général, Mohammad Issa,  le  Mardi 10 novembre:

« L’annonce faite par la France de faire participer son porte-avions, Charles de Gaule, aux opérations militaires en Syrie, obligera l’armée du pays à prendre directement pour cible ce porte-avions. » S’attardant sur les frappes aériennes françaises en Syrie, Issa a déclaré: « Ces frappes [du Charles de Gaulle] visent les puits pétroliers syriens et tout cela s’effectue sans l’aval du gouvernement de Damas, ce qui signifie pour nous la violation de notre souveraineté » a-t-il dit. « La coalition occidentale n’a visé jusqu’à présent aucune position ou camp de Daech ou d’autres groupes terroristes. De par ses frappes la France cherche à bombarder nos puits pétroliers et à se venger de Damas qui ne lui a pas donné de concessions pétrolières. » a insisté le général syrien Mohammad Issa. (Source)

Le porte-avions Charles de Gaulle

Le porte-avion Charles de Gaulle, navire amiral de la marine française agit en Syrie dans le cadre de la coalition américaine. La France ayant été réintégrée sous la tutelle américaine de l’OTAN par Nicolas Sarkozy, se retrouve de fait sous haut-commandement américain. Il semble que le porte-avions Charles de Gaulle ait été mobilisé en remplacement du Théodore Roosvelt américain qui a récemment quitté les eaux méditerranéennes pour raison techniques.

Cette déclaration du général syrien tranche avec le langage feutré des diplomates qui s’activent dans cette guerre qui pour le moment dissimule son vrai visage. mais outre la Syrie dont les hurlements percent l’écran de la désinformation de temps à autre, d’autres déclarations troublent les protestations de paix des chancelleries. Une succession de chauds et froids qui alimentent ce qui ressemble à de l’escalade. Les livraisons d’armes par l’Arabie saoudite aux islamistes que combat la coalition russe, n’est qu’un élément de plus dans cette guerre sous fausse bannière que mènent les USA qui persistent officellement à prétendre n’avoir qu’un but: l’élimination des terroristes islamistes.

L’édition allemande du Deutsche Wirtschafts Nachrichten annonce que les forces gouvernementales syriennes ont empêché une partie des livraisons saoudiennes d’armes aux rebelles :

« Les Saoudiens sont devenus complètement fous, ils sont prêts à une escalade complète du conflit. Le soutien des combattants par (des livraisons, ndlr) d’armements a augmenté à plusieurs reprises », a déclaré le porte-parole du gouvernement syrien. »

« Selon lui, l’Arabie saoudite finance le terrorisme au Proche-Orient depuis longtemps. Probablement, c’est ainsi que Riyad aspire à réduire l’influence de l’Iran dans la région. » (Source)

Ce même journal allemand  précise que des systèmes antichars de production américaine saisis par l’armée syrienne sont utilisés par des combattants islamistes sur les champs de bataille. Il est vrai que les autorités américaines elles-mêmes ont convenu qu’elles avaient fourni des armes aux islamistes, prétendument par erreur. C’est inouï ce que les USA peuvent commettre d’erreurs:

Ainsi, ERREUR lors de la prise de Mossoul  lorsque 60 000 soldats de l’armée irakienne formés et équipés par les USA ont reçu l’ordre de fuir en abandonnant leur matériel à 500 djihaddistes de l’Etat islamique.  ERREUR lorsque des rebelles formés par les Américains sont passés avec armes et bagages au Front al-Nosra. ERREUR lorsque des Marines et des hélicoptères Apaches sont vus en bonne amitié, chez les djihadistes . pour ne citer que ces exemples, mais il y en a bien d’autres dont des lâchers de fournitures par des hélicoptères et avions de l’armée US pile sur des positions de l’Etat islamiques. 

Si les USA accumulent les erreurs, leurs objectifs n’en sont pas moins troubles: Ils prétendent combattre les terroristes islamistes tout en les soutenant par ailleurs en un subtil distinguo entre islamistes atlantico-compatibles, et islamistes atlantico-incompatibles. Une distinction si subtile que Vladimir Poutine l’a ainsi brocardée dans une récente interview:

«Nous avons demandé : ‘indiquez-nous les buts que vous estimez terroristes à 100% ?’ La réponse fut : ‘non, nous ne sommes pas prêts à le faire’. Nous avons réfléchi et posé une autre question : ‘où devons-nous frapper ?’ Aucune réponse de nouveau. Ce n’est pas une blague, je n’invente rien, c’est vrai. Nous avons récemment proposé aux Américains : ‘indiquez-nous les zones, contre lesquelles il ne faut pas frapper’, et de nouveau aucune réponse. Il me semble que nos partenaires ont les idées embrouillées», a déclaré Vladimir Poutine selon RT

Les déclarations du général syrien Issa, trouvent leur échos du côté américain. Pour n’en citer qu’un dernièrement :  Ashton Carter, secrétaire à la Défense US a déclaré : « sachez que les USA défendront leurs intérêts, ceux de leurs alliés et les principes de l’ordre international ». Et de préciser que le Pentagone allait contenir la Russie en modernisant son potentiel nucléaire, en créant ou déployant de l’armement moderne, un nouveau bombardier stratégique, l’arme laser et une augmentation de son aide militaire au profit de l’Ukraine. « A l’heure actuelle, nous adaptons nos plans pour contenir l’agression de la Russie et réduire la vulnérabilité de nos alliés et partenaires ». Est-ce une façon, pour l’Amérique, de réduire la vulnérabilité de ses alliés que d’inonder de clandestins l’UE à cause de ses guerres? Ou de les accabler en les condamnant à d’énormes amendes en Justice ?

Le chef du Pentagone avait déjà fait plusieurs déclarations retentissantes pendant sa visite sur la base aérienne de Pearl Harbor, à Hawaï, où la dissuasion de la Russie était le thème central de son entretien avec les militaires.

En accusant Moscou d’appliquer la tactique de « guerres hybrides » en utilisant des « bonhommes verts » en Ukraine, il a annoncé que les USA devaient réagir en « reformatant » le potentiel militaire américain sur le continent européen. « Nous menons une certaine correction des forces en Europe, conscients du fait que la Russie ne choisit pas la ligne que nous avions prévue« , explique le chef du Pentagone. Et d’ajouter: « Les Européens le demandent. L’Otan le demande. Et nous avons l’intention de le faire ». (Source)

Au milieu des coups de gueule, s’insère le langage diplomatique d’une « drôle de guerre » qui ne dit pas son nom. Jamais peut-être n’a-t-on observé autant de conférences au sommet et autres conciliabules et rencontres diplomatiques, en plus des rencontres habituellement programmées. Les raisons officielles de ces sommets ne sont pas toujours la guerre, mais en définitive c’est toujours ce sujet qui occupe les puissants qui dirigent le monde, sans que jamais pourtant le vrai problème de fond de cette guerre ne soit remis en question par les USA: leur délire hégémonique.

Guerre de l’information et silence sur les victoires russes

Cette guerre entre les deux blocs antagonistes qui a commencé sans dire son nom est aussi une guerre de l’information, soit que les médias du Système s’entendent pour diffuser la même propagande, soit qu’ils passent sous silence les  victoires, bien embarrassantes de la coalition russes en Syrie. En effet, que signifient les victoires russes en l’espace d’un mois et demi là où une coalition de plus de 60 pays pendant plus d’un an n’avait permis que leur expansion ? Simplement  que la coalition américaine est complice des barbares islamistes ! 

Les troupes russes, au moins 4000 hommes, sont actuellement présents en Syrie

En quelques semaines les avions de combat Sukhoï et les hélicoptères de combat MI24 HIND ont semé la terreur chez les terroristes de l’EI qui se rasent la barbe et s’enfuient par milliers vers la Turquie et l’Irak, la Tunisie, la Libye.., et donc aussi vers l’Union européenne...

Dotés d’un armement à la pointe de la technologie, ces appareils surgissent sans prévenir sur les positions islamistes vitrifiant les installations et les combattants. Vladimir Poutine vient d’annoncer que même le bouclier anti-missile américain n’est plus un obstacle pour les forces russes. Même si la Russie affirme ne pas vouloir se lancer dans la course aux armements, il est clair que la puissance de son armement, tant nucléaire que conventionnel, est ce qui lui permet aujourd’hui de tenir la dragée haute à la coalition américaine. Mais des victoires russes en Syrie, les médias mainstream préfèrent n’en rien savoir!

Pour contrer les succès syro-russes, dans un premier temps il y a eu la tentative de les entacher de fautes. Ainsi selon le Wall Street Journal :

M. Kerry [Secrétaire d’Etat US] a intensifié ses efforts pour mettre fin à plus de quatre années de combats en Syrie. Son initiative a été compliquée par les efforts militaires conjoints de la Russie et de l’Iran en Syrie, qui visent à renforcer le régime d’Assad, qui a débuté le mois dernier. 

Quatre années de combats en Syrie qui n’auraient sans doute jamais eu lieu si les USA n’avaient pas chauffé à blanc les  antagonismes de la population et préparé le terrain avec l’agression de l’Irak. Et le ministre des Affaires étrangère d’Arabie saoudite, Abdel al-Jubeir, assure :

« que Riyad ne voit pas d’avenir pour M. Assad en Syrie, même dans le cadre d’une transition politique. » (Wall street Journal)

Pourquoi tant de haine contre Assad ?

Riyad a la Même position sur Assad que les autorités françaises. Quel hasard! Ne serait-ce pas plutôt Paris qui s’aligne sur Riyad ?

Mais pourquoi tant de haine contre Assad ? 

Qui contrôle l’énergie, les banques et la nourriture, contrôle le monde. Avec le traité transatlantique de commerce et d’investissement (TIPP), plus le même traité déjà mis en place pour la zone Pacifique, les USA auront très bientôt la haute main sur les ressources alimentaires d’une très grande partie de la planète. En ce qui concerne l’énergie, il faut abattre non seulement la Syrie mais aussi la Russie. On comprend pourquoi les deux blocs s’affrontent et ne peuvent que s’affronter, sauf si la Russie se laissait vassaliser à son tour, comme les pays de l’OTAN.

« le régime » de Bachar el Assad est semblable à celui de Saddam Hussein en Irak et à celui de Mouammar Kadhafi en Libye. Ces régimes trop indépendants des USA et méfiants vis-à-vis du dollar, qui maintenaient un équilibre pluri-ethnique au grand déplaisir des pays sunnites de la région, qui détenaient une partie, comme la Russie, de la puissance énergétique du monde, devaient disparaître. Sans le contrôle de l’énergie les USA ne détiennent pas le pouvoir absolu et messianique sur le monde vers lequel ils ne cessent de tendre selon la thèse de Brzezinski. La Russie est donc l’ennemie à abattre puisque c’est elle qui a mis le grain de sable qui empêche les rouages du projet mondialiste de Big brother d’avancer.  En dépit des atermoiements, des chauds et froids, des poignées de mains et des sourires de façade, chaque camp affûte ses armes et resserre ses alliances, nous sommes dans une période incertaine de Drôle de guerre où tout peut arriver. 

Emilie Defresne

emiliedefresne@medias-presse.info

 

 

 

 

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

20 commentaires

  1. lmnewton says:

    Il ne reste plus qu’à prier !! …
    Super article !

  2. Vieux Jo says:

    Comme en 1914 et en 1939 la France est gouvernée par les socialistes.

  3. Quand on cherche la guerre on la déclenche. C’est ce que les amerloques veulent depuis un petit moment, nous entraîner dans leurs magouilles pour mieux nous enfoncer avec eux dans un bourbier sans nom. Croyez vous que tout cela est un hasard? qu’il n’y a pas un intérêt quelque part? QUAND ON MET LE FEU AUX POUDRES IL NE FAUT PAS S’ATTENDRE A AUTRES CHOSES, L’EXPLOSION. Nous connaîtrons le chaos pour nos nations et la misère pour les peuples. Ils chantaient tous « plus jamais ça », ne jamais dire jamais!

  4. LANKOUDU says:

    Comme au temps du Gal De Gaulle : US GO HOME , OUT OF INVADERED COUNTRIES ! (and UE )

  5. résistant says:

    Merci pour cet article qui dit exactement la réalité des choses. moi je ne cesse de raconter et d’informer tout cela dans mon entourage et leurs dire la vérité car il me semble que tout le monde est formaté et conditionner pour gober tout les mensonge des dirigeant US Français et Britannique qui foute le chaos partout ou ils passent. car avec leurs guerre « humanitaire  » et « pour la démocratie » que tout le monde se rend compte que ce n’est qu’un leurs ils arrivent à leurs fins celle de dominer le monde et soumettre les populations de nos pays au dictat de détenteur de la finance mondiale. Mes amis Français et autres me disent pour quoi nous les Algériens on est différents quand on analyse ces guerre à notre manière ( dans le sens de cette article) je leurs répond que nous avons déjà subit la colonisation des va t’en guerre de l’élite Français qui n’est qu’un prolongement d’une élite américano britannique sioniste.

  6. Excellent récapitulatif. Comme je l’écrivais le 7 août 2014 (http://stratediplo.blogspot.com/2014/08/drole-de-guerre-au-debut.html) en faisant le parallèle entre l’ultimatum à l’Allemagne en 1939 et ceux à la Russie en 2014, suivis dans les deux cas d’un blocus complet et d’hostilités diplomatiques et médiatiques intensives, c’est une « drôle de guerre… au début », qu’on a déclarée inconsidérément comme d’habitude. Depuis que les Etats-Unis ont décidé de convaincre l’Iran de se laisser réintégrer dans le système dollar, ils font monter la pression contre la Russie sur plusieurs fronts (et aussi contre la Chine) et préparent leurs alliés à l’idée de la guerre, sans toutefois se presser car ils ne la déclencheront que lorsqu’elle sera vraiment nécessaire à l’affirmation de leur exceptionnalité et à l’imposition du dollar par la coercition. Les porte-avions sont aujourd’hui très vulnérables tant aux sous-marins qu’aux missiles (ce qui n’exclut pas non plus une attaque aérienne pilotée) et il serait encourageant pour la multipolarité que le Richelieu, seul porte-avions européen, soit endommagé par un petit pays. La Russie ne le touchera pas mais la Chine pourrait passer à la Syrie les outils nécessaires.

    • François says:

      « le Richelieu » dites-vous ? A ma connaissance la France n’a qu’un seul porte-avion: le Charles de Gaulle.

      Les Américains ne dominent plus autant le monde qu’avant, avec face à eux la Chine et la Russie et dans une moindre mesure (mais qui peut prendre des couleurs) l’Inde. Des pays qui s’arment, la Chine produit même des armes maintenant.

      En cas de guerre mondiale, l’Occident à très peu de chances de l’emporter. Et plus le temps passe, plus ses chances diminuent, surtout avec l’invasion actuelle et donc une cinquième colonne dans les armées.

      Les engagements comme le Traité transatlantique ne tiennent que par la force. En cas de guerre, si les USA perdaient tous ces beaux accords voleraient en éclats. Si les autorités US ont un peu de jugeotte

  7. gabriel zallas says:

    Bien joué le Ricains, ils abandonnent la Méditérannée pour que seuls les européens, dont surtout la France, aillent s’embourber dans le conflit Syrien. Comme leur porte avion est retourné chez eux pour « raisons techniques » c’est au Charles de Gaulle de se prendre les mauvais coups et s’il pouvait se faire gravement endommager, servir de cible à titre de test des nouvelles armes russe… par exemple… ce serait tout bénéfice pour les USA, un concurrent potentiel évincé.

  8. Un article documenté qui souligne la nécessité que la France retrouve sa souveraineté. Pour y parvenir, il convient d’élire d’un gouvernement qui ne soit aux ordres de quiconque.
    Nous n’avons qu’un ennemi : les islamistes, qu’il faut combattre résolument, à l’intérieur comme à l’extérieur. La Russie et la Syrie sont nos alliés dans ce combat.
    Après la honte d’irrespect de livraison des Mistrals, il serait grand temps que les Français aient un gouvernement soucieux de l’intérêt de son peuple, et non soumis aux influences étrangères.

  9. TETUANUI says:

    unique raison de cette guerre, c’est le puit de pétrole…Un pays n’a pas eu une part de pétrole on fait la guerre…

    • Emilie Defresne says:

      Oui le pétrole tient un rôle central dans cette guerre, mais conjugué à d’autres facteurs.

      Merci à Pierrick et pour les autres messages d’encouragement.

  10. Pierrick says:

    Merci pour cet article qui décrit bien la situation.

  11. Félicitations Emilie,
    C’est un éditorial pertinent; surtout conforme à la réalité

  12. Bernard says:

    C’est très payant pour les USA de former des guerres car cela leur rapporte beaucoup dans les coffres des grand capitalistes qui sont de très bon vendeurs d’armes
    Si on regarde en dessous comme les Rothchilds, Roquetfeller , les Morgan et toute cette saga américaine pour qui l’ argents,le pétrole et le pouvoir sont les dieux de notre époque

  13. en verite les sataniques ricanos jouent un role diabolique envers tous les pays , seul la Russie de Putin a compris avec ses allies que la volonte de semer la guerre entre pays lui facilitera la tache de domination .
    ho’landouille comme son nom l’indique est fier de servir ces ricanos et oubli la France et les Francais.

  14. la caniche de hussein veut se montrer chef de toutes les guerres , pauvre clown paye pour faire rire les ricanos et quataries

  15. ddaflon says:

    Les musulmans ne sont pas forcement nos ennemis s’ils restent chez eux. Mais comme actuellement ils nous ont envahi, nous devons nous en débarrasser coûte que coûte (pour eux).
    Je ne vais pas rappeler toutes les raisons pour lesquelles ils doivent sortir, tout le monde les connaît.
    Il y a 2 solutions : Soit ils partent gentiment avec leur petite valise, soit ils s’accrochent comme des poux et nous devrons les éliminer. Le choix leur appartient, mais il est hors de question qu’ils s’enracinent ici.
    Quand aux Américains, si le peuple n’est pas fondamentalement notre ennemi, il n’en est pas de même de son gouvernement, organe principal du grand capitalisme et des banksters. Malheureusement le peuple américain est très naïf lorsqu’il s’agit de considérer ses dirigeants (il n’est pas le seul dans ce cas, hélas), et il risque, malgré sa puissance apparente, de devoir en payer le prix car une opposition populaire est en train de grandir dans le monde. Leur puissance militaire est incontestable, mais il lui sera difficile de tuer tous ses opposants mondiaux, car, dans ce cas sa propre opinion publique se retournerait contre lui. En bref, il va leur être de plus en plus difficile de mentir tout le temps, leurs sombres desseins commencent à devenir aussi visibles que le nez au milieu de la figure. Quand à Poutine, pourquoi ne pas faire alliance avec lui ? Mais mieux vaudra se munir d’une longue fourchette avant de venir manger à sa table, tant que des gages de confiance ne nous serons pas donnés. Il ne faudrait pas tomber de Charybde en Scylla.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com