Le CHU de Reims a envoyé une lettre à la famille de Vincent Lambert l’informant qu’une « nouvelle procédure d’arrêt des traitements » allait être engagée, et ce, « tout en tenant compte des constatations du Conseil d’État et de la Cour européenne« .

Sauf que par arrêt des traitements il faut surtout entendre arrêt de l’alimentation et de l’hydratation, comme si boire et manger étaient des soins médicaux. D’autant plus que depuis quelques semaines Vincent Lambert remange des compotes, et est donc capable de s’alimenter naturellement.

On comprend encore moins cet acharnement à vouloir assassiner Vincent Lambert quand on sait aussi que plusieurs établissements spécialisés pour ce type de patient gravement handicapés sont prêts à l’accueillir. Mais il semble que la volonté de tuer et de créer un précédent à l’euthanasie soit plus fort que tout, plus fort que toute les preuves de vie d’un homme sans défense.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. queniartpascal says:

    qu’appelez-vous mange naturellement si c’est comme cela il attrape sa cuillère et mange la compote lui-même sans aide extérieur,c’est pas de l’euthanasie qu’ils veulent faire;mais le laisser mourir de soif et de faim,l’euthanasie c’est quand lui injecte 1 produit pour le faire mourir.en tout cas 1 chose est certaine c’est qu’il ne se lèvera plus jamais pour aller faire 1 footing,ou qu’il ne fera jamais 1 tour dans les couloirs et même dans sa chambre,sans aide extérieure il ne peut rien faire c’est 1 plante verte

    • Sosltice says:

      @queniartpascal

      Récemment Mere Agnes a fait une conférence sur l’affreuse guerre en Syrie. Elle a évoqué des cas de personnes qui ont perdu leurs 2 jambes et leurs 2 bras: des trétraplegiques.

      Que fait-on de ces gens là ?
      On met fin à leur jours parcequ’ils ne peuvent plus faire de footing ou ne peuvent plus s’alimenter seul ?

      Vous dites aussi « c’est pas de l’euthanasie qu’ils veulent faire;mais le laisser mourir de soif et de faim »

      …et si je vous enferme dans une cellule fermée à clef et que je vous prive d’eau et de nourriture !

      ???vous allez quand même crever !!!

      Donc la privation d’eau et de nourriture c’est de l’euthanasie déguisé ! car on ne vous met pas à mort par une méthode classique mais on programme bien votre mort.

      Ils sont tellement vicieux !

  2. lapoussièresousletapis says:

    queniartpascal, des millions de gens dans le monde sont lourdement handicapés, ne peuvent manger sans qu’on leur tienne la cuiller.
    Le jour où tu en seras là, oui, toi-même, ou encore les criminels qui jugent qu’il faut faire mourir Vincent, (personne n’aime être traité de con, aussi, tu n’es pas con au point d’ignorer que nul n’est à l’abri de ce qui est arrivé au pauvre Vincent et tant d’autres), aimerais-tu qu’on te traite de plante verte et te fasse mourir de faim et de soif ? Réponds.

  3. aneto2015 says:

    Comment se fait il que Vincent Lambert ne puisse pas sortir contre avis médical?

  4. Merci à M. Celtillos du titre de cet article … car il s’agit bien d’un assassinat et non pas d’un simple arrêt des soins.
    http://reinformation.tv/?s=vincent+lambert

  5. Vieux Jo says:

    @anet : L’avis médical qui lui permettrait de sortir doit émanier soit de l’intéressé lorsqu’il est apte à se prononcer lui-même, soit par la personne de confiance, qui est pour Vincent Lambert, son épouse, laquelle est partie à l’étranger pou vivre comme elle l’entend et ce serait mieux si Vincent disparaissait de la surface de la terre.

    @queniart : Bien que votre commentaire ne devrait pas mériter de réponse tellement il est aussi méprisable de la vie humaine qu’absurde par son incohérence, je vous réponds ceci : vos plantes vertes vous les arrosez et même vous les soignez amoureusement en leur donnant quelque engrais lorsque vous vous apercevez qu’elles sont sur le point de dépérir. Pas un homme comme vous et moi ? Si je suis votre raisonnement, un bébé humain ne se nourrit pas tout seul, il faut le tuer ?
    Le problème a été détourné par la loi Leonetti ; l’alimentation et l’hydratation sont des soins et non des traitements ; jusqu’à ce qu’on décide en haut lieu, nos fameuses têtes pensantes qui pensent évidemment bien plus intelligemment que le peuple c’est connu, présentent dans la loi Leonetti que ce sera désormais des traitements médicaux et non des soins de première nécessité. Ainsi les handicapés quels qu’ils soient sont les premiers visés : on les tue en leur supprimant la nourriture et la boisson élémentaire qui est l’eau, considérés dès lors comme de l’acharnement thérapeutique.
    Les malades d’Alzheimer, les malades atteints de la maladie de Parkinson, les handicapés physiques mais mentaux qui ne peuvent se préparer les repas, les personnes âgées, tous les déficients en somme doivent être tués.
    Ce qui m’effraie le plus dans cette histoire d’euthanasie programmée pour chacun d’entre nous, c’est le voile sur la conscience des personnels soignants, pour beaucoup d’entre eux.
    J’ajoute que dire qu’il restera dans cet état à jamais et très présomptueux de votre part, car des milliers de personnes, même en coma qu’on disait dépassé, ont retrouvé de leur autonomie.
    Je souhaite que vous restiez maître de votre parole jusqu’à la fin de vos jours, sinon…

  6. Vieux Jo says:

    J’ajoute que dans le même établissement, à quelques chambres à côté de celle de Vincent Lambert, il y a un homme qui est dans le même état, voire même peut-être en état moins favorable, depuis plus de 15 ans. Pourquoi faut-il tuer Vincent qui refuse la mort, il l’a prouvé en restant en vie plus de 30 jours en ne recevant seulement que 500 ml d’eau par jour, (en général au bout de 8 jours on a de sérieux problèmes organiques et on meurt) alors qu’on ne tue pas l’autre patient ? Vous avez une réponse à cela ?
    Réfléchissez bien car personnellement je ne vois qu’une seule réponse : tuer Vincent à la demande de son épouse qui veut refaire sa vie.
    Mésinformation et désinformation sur le cas précis de Vincent de façon à faire admettre que le corps médical doit tuer lorsque le médecin le décide. On en est là aujourd’hui avec la loi Leonetti.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com