La Commission Spéciale de la Chambre des députés du Brésil a approuvé le 16 octobre 2015 le projet de loi sur le Statut de la Famille qui la redéfinit comme étant l’union entre un homme et une femme et suggère l’implémentation de dispositifs qui la protègent.

Ce Statut aborde des directrices et des politiques publiques en vue d’assumer l’entière responsabilité de la famille au niveau de la santé, la sécurité, l’éducation et crée les Conseils de Famille.

Le projet de loi a été élaboré par le député catholique Diego Garcia qui, ayant appris le résultat final des votations, a remercié ses collaborateurs et la population du Brésil avec une prière.

Dans une vidéo diffusée sur le réseau social Facebook, le député catholique a déclaré : « Je veux remercier particulièrement toute les personnes du Brésil qui ont prié pour moi, pour ma mission qui était d’être à la tête d’un projet si important ici à la Chambre de Députés qui est celui du Statut de la Famille ».  

Il a manifesté également que cette approbation est « une victoire pour la famille brésilienne, car la famille est la base de la société ». D’autres députés et législateurs ont adhéré au projet et ont déclaré que, grâce à une telle mesure, les unions homosexuelles n’auront aucun droit vis-à-vis de l’État.

Le député catholique Eros Biondini, qui est un des parlementaires catholiques qui faisait partie de la Commission spéciale a affirmé que l’approbation du projet est « une victoire pour la famille brésilienne qui désormais sera protégée et reconnue par cette décision. Nous savons que c’est un long chemin, mais nous lutterons pour que cette décision soit approuvé définitivement par toutes les instances ».

Si seulement nos députés pouvaient réagir de la même façon !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. Comme vous êtes naïfs et facilement manipulables : lorsque les députés changeront cette législation catholique sera supprimée. En revanche, elle serait gravée dans le marbre si elle avait été votée par le peuple lors d’un référendum.

    Seuls le communisme (au sens étymologique du terme) et la démocratie peuvent sauver la religion catholique.

  2. La famille est à la base de la société ? Soit. Alors interdisons le divorce, l’accouchement sous x, les parents célibataires etc… et obligeons les femmes battues par leurs hommes (ou parfois inversement) à rester ensemble, et aux gosses assister à des horreurs ou même à en être victime, histoire de pousser votre logique de merde jusqu’au bout. Mais foutez la paix aux couples homosexuels, puisqu’ils fondent des familles aussi respectables que les hétéros et qu’ils aiment autant leurs enfants, même si c’est au-dessus de votre entendement !

    • Tchetnik says:

      Il y a une grosse différence entre protéger un concept qui reste fondateur et approuver tous les actes humains, camarade. Les Pères de l’Eglise savaient faire cette différence, manifestement, ce n’est pas ton cas.

      En revanche, on n’a toujours pas rencontré – même archéologiquement – LA civilisation qui aurait été fondée par les zomos.

    • Viendra un temps où il y aura peut-être aussi des bagarres dans les couples homos, et des divorces, et des enfants qui souffriront pareillement que dans les autres couples ?
      C’est peut-être encore trop tôt pour dire que tout est toujours tout « rose » dans ces couples-là…
      Ils n’ont pas le monopole de l’amour, que je sache. En amour, il y a le meilleur et le pire, pour n’importe quel couple ; c’est ça l’amour.
      Et cela ne contredit en rien que, oui, la famille est à la base de la société.

      • Quand ai-je dit que tout était rose dans les couples homos ? Comme tu le dis si bien, certains parmi eux se retrouveront aussi à divorcer entre autres. Ne me fais pas dire ce que je n’ai absolument pas dit.

        La famille est à la base de la société, soit. Ca ne veut pas du tout dire que c’est grâce aux hétéros en revanche, mais simplement de l’acte hétérosexuel. Ce qui fait qu’aucune société n’a jamais été fondée à 100 % par des hétéros. Les relations homosexuelles ont même été partie intégrante à certaines époques et parties du monde.

        • « Les relations homosexuelles ont même été partie intégrante à certaines époques et parties du monde »

          Oui, mais comme tu le dis, c’est l’acte hétéro qui a engendré des enfants. Jamais les relations homos de ces époques n’ont pu être fécondes (dans le sens d’engendrer), ce qui reste logique.
          Il y a deux faits différents : créer une famille par ses propres « moyens », et créer une famille, dans le sens que tu l’entends, grâce à « l’aide » des autres.

          • Oui, l’ACTE hétérosexuel, et non les personnes hétérosexuels. L’acte, que des homosexuels, refoulés ou non, ont accompli de gré ou de force. Les actes homosexuels, par ailleurs, servaient à resserrer les liens entre citoyens et à asseoir leur statut d’hommes lires et dominants ce qui, à l’époque des Grecs et Romains, était aussi important que d’engrosser les femmes qui n’étaient traitées que comme des objets.

            Bref, cela sans oublier aussi le fait qu’il est bien beau de procréer, mais que cela ne sert à rien si on ne fait pas le nécessaire pour que l’enfant survive après sa naissance et pour ça, les homosexuels, d’un point de vue individuel ou du couple, sont aussi « féconds » que les autres.

            Quant à « créer » une famille par ses propres moyens ou avec de l’aide, ça ne fait AUCUNE différence. Ca ne conditionne absolument rien, ni le bien-être de l’enfant, ni le caractère respectueux de la famille et de l’orientation sexuelle de chacun des parents, ni de quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com