L’Assemblée plénière du Conseil pontifical pour la Culture a approuvé à une large majorité une proposition envoyée au pape François dans laquelle il lui est demandé d’étudier la possibilité de retirer le Monitum de 1962 qui pèse sur les œuvres du jésuite Pierre Teilhard de Chardin.

Cette pétition a été signée le 18 novembre dernier durant les travaux de l’Assemblée réunie autour du thème « Le futur de l’humanité : les nouveaux défis pour l’anthropologie ». La demande est motivée comme suit :

« Nous retenons qu’un tel acte non seulement réhabiliterait l’effort sincère du pieux jésuite dans la tentative de réconcilier la vision scientifique de l’univers avec l’eschatologie chrétienne, mais représenterait aussi une formidable stimulation pour tous les théologiens et les scientifiques de bonne volonté à collaborer dans la construction d’un modèle anthropologique chrétien qui, en suivant les indications de l’encyclique Laudato Si, s’inscrit naturellement dans la merveilleuse trame du Cosmos. »

La lettre contenant cette proposition a été consignée hier 24 novembre au pape François, qui lors de la plénière avait souhaité aux participants « un majeur dialogue aussi entre l’Église, la communauté des croyants et la communauté scientifique ». Les signataires dans ce courrier de peu de lignes expliquent au pontife que durant les travaux de l’Assemblée est ressortie la sensation que la pensée de Teilhard de Chardin a été mal interprétée. D’où ce souhait que le Monitum qui frappe ses livres soit levé. Souhait auquel ils espèrent le pape actuel répondra positivement puisque la doctrine de Teilhard de Chardin ne lui est pas inconnue. Dans Laudato Si le pape le cite une fois (cf. n. 83) en faisant remarquer sa contribution, qu’il estime positive, à un christocentrisme de souffle cosmique.

Cette demande de réhabilitation par l’Église conciliaire du jésuite Teilhard de Chardin (1881-1955) est somme toute assez normale. Sa pensée influença énormément la réforme moderniste, évolutionniste et progressiste de l’Église entamée par le concile Vatican II.

Chercheur, paléontologue de formation, évolutionniste, progressiste, Chardin développa des idées qui furent considérées hétérodoxes par les autorités vaticanes d’avant le Concile. Dès 1921, après la lecture d’une étude de Teilhard sur le péché originel, le Saint-Siège lui interdit de publier d’autres ouvrages et la Compagnie de Jésus lui demande d’abandonner l’enseignement. En 1955, ses œuvres post-mortem sont condamnées par le Saint-Office qui le 30 juin 1962, édite ce fameux monitum que certains veulent supprimer aujourd’hui. Particulièrement sévère, il met en garde contre les idées hérétiques du père jésuite :

« Certaines œuvres du P. Pierre Teilhard de Chardin, même des œuvres posthumes, sont publiées et rencontrent une faveur qui n’est pas négligeable. Indépendamment du jugement porté sur ce qui relève des sciences positives, en matières de philosophie et de théologie, il apparaît clairement que les œuvres ci-dessus rappelées fourmillent de telles ambiguïtés et même d’erreurs si graves qu’elles offensent la doctrine catholique. Aussi les EEm. et RRv Pères de la Sacrée Congrégation du Saint-Office exhortent tous les Ordinaires et Supérieurs d’Instituts religieux, les Recteurs de Séminaires et les Présidents d’Université à défendre les esprits, particulièrement ceux des jeunes, contre les dangers des ouvrages du P. Teilhard de Chardin et de ses disciples. »

Dans une lettre de décembre 1967 adressée à Alain Tiloy, auteur d’un ouvrage intitulé Teilhard de Chardin, Père de l’Église ou pseudo-prophète, le futur évêque défenseur de la Tradition Mgr Lefebvre, alors supérieur de la Congrégation des Spiritains, écrivait :

« Sans avoir pu comme vous, étudier ces liens étroits avec la Gnose et les auteurs gnostiques, j’arrivais à la même conclusion que vous dans la contradiction totale, radicale de la pensée de T. avec celle de N. S.  […] En publiant votre étude vous rendez un grand service à la vérité. Car il apparaît à l’évidence que T. a réussi avec une habileté consommée à faire la synthèse de toutes les erreurs philosophiques qui le précèdent : évolutionnisme, scientisme, existentialisme, marxisme, pour ne citer que celles des derniers temps. Hegel et Freud peuvent le considérer comme un de leurs plus fidèles disciples.

Or toutes ces erreurs viennent de la même source empoisonnée, celle que désignait N. S. aux Pharisiens : Vos ex Patre diabolo estis… Vous êtes du diable (saint Jean 8,43-49). Vous en montrez un exemple de plus à vos lecteurs. Puissent-ils se détourner et détourner les leurs de ce mirage qui conduit à la mort. »

Et c’est ce penseur qui conduit « à la mort », qui se disait séduit par le monde, inspirateur du mouvement New Age, promoteur d’une nouvelle forme de gnose, que le Conseil pontifical pour la Culture demande au pape François de réhabiliter… avec grand espoir d’obtenir satisfaction !

Affaire à suivre.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

27 commentaires

  1. Hélas, trois fois hélas, les hommes d’église qui sont tombés dans le piège évolutionniste sont amenés à ne plus croire à la Révélation et à attribuer à Dieu des processus abracadabrants inventés par des hommes ennemis du Christ. Cela revient à affirmer que Dieu a créé de façon incomplète et bancale et qu’il faut mettre à la poubelle toute la Révélation, en particulier l’historicité d’Adam et Eve, la réalité du Péché Originel, l’Incarnation et la Rédemption.
    Les théories de l’évolution ne se maintiennent que par une propagande effrénée et hystérique qui réduit au silence les quelques scientifiques qui ont gardé leur bon sens et qui émettent des objections parfaitement pertinentes. Même d’anciens évolutionnistes se demandent comment ils ont pu prêter foi aux élucubrations et spéculations de cette idéologie qui se drape dans le prestige des sciences.
    Même le sacro-saint Big-bang et les chronologies longues qui vont avec,commencent à prendre du plomb dans l’aile.
    Le rétablissement de la vérité viendra par ces scientifiques, il n’y a rien à attendre des élites religieuses contaminées par les de Dorlodot,Messenger, Lemaître, Teilhard etc… et la totalité de l’Académie pontificale des sciences et des universités du monde occidental.
    La Grégorienne a fêté « l’année Darwin » en 2009 en encensant le propagateur du mythe évolutionniste et en refusant toute intervention opposée. Des véritables scientifiques acceptent le débat quand les théories sont basées sur des hypothèses toujours non démontrées.
    Les religieux qui bazardent la vraie théologie et la vraie philosophie pour l’aligner sur des spéculations « scientifiques » non démontrées, font preuve d’une imprudence hallucinante. Ils sont comme envoûtés, c’est bien le mot qui convient.

    • The Student says:

      Le Big Bang, la théorie de l’Évolution sont parfaitement fondés scientifiquement. On attend toujours les preuves des opposants. Et les quelques arguments avancés ne résistent jamais très longtemps à l’examen.

      • Cadoudal says:

        comment était l ‘univers avant le Big Bang , il y a 52 milliards d’ années?

        petite curiosité personnelle.

        merci de votre réponse.

        • The Student says:

          52 milliards d’années je ne sais pas trop. L’univers étant âgé d’environ 15 milliards d’années. Maintenant si votre question est qui avait t’il avant le BB plusieurs théories s’affrontent :
          1-Théorie des Multivers d’Andrew Linde
          2-Théorie du modèle ekpyrotique
          Certains encore considèrent tout simplement qu’il n’y avait rien.
          Si vous souhaitez que je développe… mais attention pas évident d’expliquer simplement.

          • Cadoudal says:

            oui, il y avait quoi avant le BIG BANG initial?

            le monde matériel est-il éternel ?

            le monde a-t-il un commencement , et , si oui, du fait de qui ?

            le Big Bang n’est pas incompatible avec le concept de Création.

            en revanche , la doctrine matérialiste la plus cohérente est celle l’ Éternel Retour de Nietzsche ;

            mais il faudra de gros miracles pour m’y faire croire.

          • L'asticot says:

            Oui c’est vrai tout ça, ils en parlent dans le dernier Star Trek 🙂

      • Si quelque chose est parfaitement fondée scientifiquement, comment les opposants peuvent-ils en prouver le contraire ?

  2. « … pour Teilhard, matière et esprit sont deux faces d’une même réalité. En tant que croyant, chrétien et prêtre de la Compagnie de Jésus, il donne un sens à sa foi chrétienne ou l’adhésion personnelle à la véracité du Christ, qu’il situe à la dimension de la cosmogenèse, et non plus à l’échelle d’un cosmos statique comme l’entendait la tradition chrétienne se référant à la Genèse de la Bible… » (Wiki)

    Pourquoi l´église refuse-t-elle de se remettre en question ? Le salut de l´âme des hommes est-il le vrai motif pour taire une voix et son message ? Craint-elle pour son autorité déjà défaillante pliant sous le joug d´un pape hérétique ? N´a-t-on pas le droit de se poser des questions.. légitimes ? Le jeunesse aujourd´hui a besoin d´une approche nouvelle et plus sincère de la spiritualité que celle en pratique jusqu´à ce jour… Il est temps de lacher les rennes et d´accepter le débat… cela est même vital. Leur savoir du message de notre religion se résume d´ailleurs à pas grand chose… au « petit jésus », Noel et la mort sur la croix, terrible !, Pâque et la résurrection etc., tout cela ne suffit plus.
    Peut-être T. et son grand amour pour Jesus et son enseignement et la science sont-ils le remède à la crise décisive que traverse le monde chrétien aujour d´hui… Mais comment pouvons-nous le savoir, si notre accès à cette possible sagesse nous est refusé ? Par ailleurs, ne sommes-nous pas capables, majeurs, nous mêmes, pour juger du contenu d´une oeuvre ? L´église est-elle une dictature pour vouloir censurer qui que ce fut ? C´est en fait énorme ! Vraiment, ces temps sont révolus.

  3. The Student says:

    Un catholique. Et un grand scientifique. Comme quoi tout est possible.

    • MA Guillermont says:

      MCF 68 , vous défendez T des J car il est évolutionniste , or cela n’est pas compatible avec la foi chrétienne et vous le savez pertinemment !

      • @MA. Moi aussi, MA, j’ai immédiatement reconnu notre ami à son style. Mais attention, l’homme en noir ne s’appelle pas Teilhard des Jardins mais Teilhard de Chardin.

    • Cadoudal says:

      oui ;

      exemple Pascal, Descartes, Branli

    • @semde1
      Ce que vous préconisez comme « ouverture » pour l’Eglise , les églises protestantes en ont déjà fait l’expérience, avec les résultats catastrophiques auprès des jeunes que tout le monde peut constater. La question n’est pas de savoir si l’Eglise censure ou non, la question est de savoir si les hypothèses évolutionnistes sont démontrées ou pas. La réponse scientifique est qu’elles ne sont pas démontrées. après vous croyez à ce que vous voulez et vous laissez l’Eglise respecter ce qu’elle sait par Révélation. Si cela ne vous plait pas, vous changez « d’église », il y a le choix parmi 40 000 sectes dites « chrétiennes » et encore plus si vous sortez de la sphère chrétienne.
      La preuve que vous adulte ne pouvez pas juger d’une oeuvre, puisque vous croyez, comme Teilhard que l’évolution est un fait, alors que c’est une hypothèse. vous pouvez croire à l’évolution tant que vous voulez à condition de lui garder ce statut d’hypothèse. C’est la seule attitude scientifique. Prétendre qu’une hypothèse est un fait n’est pas une attitude scientifique.

  4. Bardamu says:

    Outre le fait qu’il fut un maître en hérésie, ce fut aussi un tricheur, témoin sa complicité dans la forgerie de « l’homme de Piltdown » en ayant fourni des dents de stégodon qui furent limées de façon à faire croire à un mouvement latéral de la mâchoire, caractéristique réservée à l’humain.
    Enfin ceci me rappelle l’interview de l’ancien mécanicien de la Croisière Jaune par Jacques Chancel (« et Dieu dans tout ça » 🙂 ), lequel lui demandait si Teilhard disait sa messe régulièrement; réponse de l’interviewé: il ne l’avait jamais vu le faire durant les 3 mois que dura l’expédition.

  5. Claude Timmerman says:

    Bardamu!
    Il n’est pas indispensable de recopier des âneries flagrantes et des racontars stupides pour essayer d’être convaincant…
    Savez-vous seulement ce qu’est un stégodon??? Non évidemment sinon vous n’auriez pas écrit cela!
    Les Stégodons constituent une des plus grandes familles de Proboscibiens fossiles, tous asiatiques ,récemment éteints! Des animaux de près de 6 m de haut!
    Et comme tous les Proboscibiens (y compris les éléphants actuels!) ces animaux ne disposaient que de molaires pavimenteuses, spécifiquement crénelées en surface chez eux (d’où leur nom) d’une quinzaine de centimètres de long! En moyenne (15 X 10 en surface, et une racine imposante)
    Alors imaginer un instant « limer » cela à taille d’une dent pour mâchoire de primate, c’est aussi idiot et incohérent que de penser que le pôle sud est une ceinture de glace qui entoure la terre plate!
    Theilard a joué deux fois de malchance dans sa vie de chercheur:
    – la première c’est quand il s’est laissé piéger par l’Homme de Piltdown qui est effectivement un montage farfelu fait d’une mâchoire de Primate artificiellement vieillie posée sur un crâne d’Hominidé. Mais à sa décharge, les connaissances de paléontologie de l’immédiat après guerre et les moyens d’investigation de l’époque ne permettaient pas de le comprendre immédiatement… En outre bien évidemment il n’a jamais contribué de près ou de loin à l’élaboration de cet artefact qui a été « découvert » bien avant qu’il ne l’étudie!
    La bonne question serait de se demander jusqu’à quel point ce montage ne lui a pas été amené précisément dans le but de le piéger…C’est une hypothèse, car personne n’est capable aujourd’hui de dire sérieusement qui est à l’origine de cette histoire!!!
    – la seconde est quand il a voulu préserver les squelettes de sinanthropes qu’il avait découverts et décrits
    en les faisant transporter en Europe sur un navire…qui a coulé!
    Néanmoins on lui doit d’avoir mis en évidence un foyer d’hominisation d’origine asiatique nettement différent, plus élaboré et certainement plus ancien que les africains de Coppens…
    Oui je sais bien que les adamistes vont monter au créneau, mais la réalité dépasse parfois la fiction (même et surtout biblique!)
    Dans ce domaine d’ailleurs la genèse va souffrir depuis qu’on a mais en évidence l’existence de souches reproductives sur 6 à 8 générations de résineux dont certains dépassent actuellement 9000 ans, ou des populations marcottées de trembles dont l’historique nous reporte indiscutablement à un pied-mère originel qui daterait de 80 000 ans!
    http://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/botanique-plus-vieil-arbre-monde-1120/
    (L’article est très sommaire et simpliste, mais il donne une idée juste du phénomène…)
    La grande difficulté de la lecture de Theilard, c’est qu’il utilise des mots courants auxquels il donne une signification spécifique pour désigner les concepts dont il use…
    Mais c’est certainement un des plus grands esprits du XXeme siècle et il serait navrant que l’Eglise ne le comprenne toujours pas.
    Mais je sais qu’elle n’a compris en leur temps, ni Sylvestre II, ni Galilée, alors il ne faut pas s’étonner de ses réactions face à des choses qu’elle n’est pas capable d’appréhender, ou surtout qu’elle ne se donne pas les moyens techniques de pouvoir appréhender…
    La preuve? Il y a bien des cathos pour colporter qu’on a limé des molaires d’éléphants fossiles pour les faire entrer dans une mâchoire de gorille!

    • Bardamu says:

      Ha, nous avons ici un sachant (notez bien que je ne dis pas un savant). D’ailleurs un teilhardien ne peut être autre chose. Je dis et maintiens que la fausse dentition de l’homme de PIltdown a été faite à partie de dents de stégodon (animal figurant incidemment dans un bas relief d’Angkor Vat).
      J’ajoute que le sinanthrope fut aussi un canular, auquel notre jésuite apostat participa joyeusement. L’histoire des crânes de singes accumulés au fond de la grotte est à péter de rire.
      Quant à votre apologie de cet hérétique et apostat (en supposant qu’il ait eu un seul instant la Foi), vous pouvez vous la garder, ainsi que les croyances évolutionnistes qui vont avec (il faut plus de foi pour croire à l’évolution qu’à la Création dans l’état actuel de la science).

      • Claude Timmerman says:

        Vous « maintenez » ces âneries à partir de quels éléments?
        C’est tellement absurde que s’en est risible!
        Et pourtant voir des gens « raisonner » ainsi n’a rien de drôle et c’est très angoissant pour l’avenir de la chrétienté…Cela me rappelle les délires de certains imams ou le rabbin auquel j’ai consacré un article qui explique que le Talmud « soutient » que sur le pommier les fruits apparaissent avant les fleurs…
        Face à cela, effectivement on ne peut rien faire!…

        • Toto l'Asticot says:

          Ce qui est renversant, c’est de voir un « pape » réhabiliter l’abominable Luther. Dans ces conditions, pourquoi ne pas réhabiliter ce cinglé omega de Teilhard ? Qui peut le plus peut le moins, n’est-ce pas ? Ce qui est encore plus renversant, c’est de constater qu’il reste des gens pour prendre au sérieux tout ce que peut dire ou faire le clown pétomane Bergoglio, gourou du Nouvel Ordre Mondial. Cela, oui, c’est renversant.

  6. The Student says:

    Ce qu’il y avait avant : Je viens de vous donner les différentes théories
    Oui notre monde a un commencement. C’est le Big Bang. Oui notre planète aura une fin. Lorsque notre soleil s’éteindra dans environ 5 milliards d’années.
    Je ne sais pas si il est incompatible avec le concept de création mais çà a pris plus de 6 jours.

    • Cadoudal says:

      évidemment

      ce n’est pas 6 fois 24 h.

      le soleil n’ a été créé qu’au 4° jour.

      st Augustin parlait de jour d’ ange

      le matin Dieu indique aux anges ce qu’il va faire: c’est la science aurorale;

      le soir Dieu montrer aux anges ce qu’il a fait : c’est la science vespérale ;

    • Bardamu says:

      Étant donné que la notion de temps est purement humaine, je n’irai pas discuter de la durée réelle des 5 premiers jours de la Création, mais tout indique (y compris la démographie depuis le Déluge), que la chronologie de la Bible est exacte.

  7. @Claude Timmermann : Vous m’avez fait voir un peu ce que c’est que cet animal à dents curieux, ce qui me permet de contribuer une reconnaissance de ma propre discipline, c’est-à-dire que le nom devrait probablement être écrit ‹stégodont›, avec un ‹t›, puisqu’il s’agit du mot grec pour ‘dent’, nom. όδοῦς, gen. ὀδόντος, donc à base ὀδοντ-, cf. ‹parodontique›.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com