roger-cukierman-crif

Les temps changent. Roger Cukierman, président du Conseil représentatif des Institutions juives de France (Crif) qui accueillera ce soir François Hollande pour son dîner annuel, était l’invité de Jean-Pierre Elkabbach, ce lundi matin sur Europe 1.

Au cours de l’entretien radiophonique, Roger Cukierman a estimé que Marine Le Pen était «irréprochable personnellement».

Bien sûr, ce n’est pas un appel à voter FN. «Je crois qu’on est tous conscients dans le monde juif que derrière Marine Le Pen, qui est irréprochable personnellement, il y a tous les négationnistes, tous les vichystes, tous les pétainistes», a déclaré le président du CRIF. Mais Roger Cukierman a aussi précisé : «Le Front national est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c’est un parti qui aujourd’hui ne commet pas de violence ». Et d’ajouter : «Il faut dire les choses: toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans. Bien sûr, c’est une toute petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes

Cela rappelle la polémique d’avril 2002. Roger Cukierman avait commenté les résultats du premier tour des élections présidentielles. Le quotidien israélien Ha’aretz avait écrit : « Roger Cukierman a dit qu’il espérait que la victoire de Le Pen servirait à réduire l’antisémitisme musulman et le comportement anti-israélien, parce que son score est un message aux musulmans leur indiquant de se tenir tranquilles« .

Serge Cwajgenbaum, secrétaire général du Congrès juif européen, avait jugé que Roger Cukierman « avait un peu dérapé« .

Le président du CRIF avait été forcé de rectifier son message. Au journal Libération, il disait : « Mes propos ont été sortis de leur contexte », qualifiant le vote FN de « dramatique« .

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Monsieur T says:

    La dédiabolisation ça ne marche pas et ça ne marchera jamais. On n’essaye pas de plaire à des gens comme Cukierman, on lui donne un aller simple pour Israël et on expose son petit diner communautaire comme il se doit. L’aplaventrisme du F(u)N envers ces anti-français hystériques est à gerber.

    • Daniel PIGNARD says:

      Qu’est-ce que doit chanter Marine Le Pen devant le CRIF ?
      Le couplet 3 de Notre Marseillaise :
      « Quoi ! Des cohortes étrangères Feraient la loi dans nos foyers !
      Quoi ! Des phalanges mercenaires Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis)
      Dieu ! Nos mains seraient enchaînées ! Nos fronts sous le joug se ploieraient !
      De vils despotes deviendraient Les maîtres de nos destinées ! »

  2. Blue Meth says:

    Je suis pour la séparation du CRIF et de l’état.

  3. pamino says:

    Cwajgenbaum, Cukierman, auxquels j’ajoute le nom d’un dentiste que je lisais tous les jours en passant devant son cabinet dans les années 80, Cajgfinger; pourquoi ces déformations de noms choisis délibérément à cause de leur absurdité par des juifs allemands que les autorités avaient contraints à prendre des noms de famille comme les chrétiens, des noms ne pouvant être prononcés avec une correction minimale que par des Polonais ? Il s’agit pour le premier de Zweigenbaum ‘arbre à branches’, pour le troisième de Zeigfinger ‘index’, et pour le deuxième je suppose Zuckermann ‘homme de/à sucre’. Je n’en ai entendu prononcer en français que celui du dentiste : ‘cage fingère’. Ce qu’on fait avec M. Cwajgenbaum, je ne veux m’en faire même la moindre idée. Il est absurde de faire dans de tels cas comme s‘il ne s’agissait pas de noms allemands, surtout dans une langue qui comme le français n’appartient ni au groupe germanique ni au groupe slave. Le tout me rappelle une blague juive datant de beaucoup plus tard, plus précisément des années 1930. Un juif va à la préfecture et demande un changement de nom. Le fonctionnaire le gronde : « Ne sais-tu pas que c’est interdit aux gens comme toi ? Va-t-en ! ». Mais le juif y insiste tellement que le fonctionnaire finit par lui demander de mauvaise grâce comment il s’appelle. « Adolf Stinkfuß [au pied qui pue] » répond le juif. Le fonctionnaire a peur et change de ton: « Alors, dans ce cas-là … je comprends, naturellement ; comment voulez-vous vous appeler ? » « Moritz Stinkfuß » répond le juif.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com