Immigration-Europe

La Commission des Episcopats de l’Union Européenne (COMECE) publie aujourd’hui un nouveau communiqué de presse favorable à une politique migratoire menant au grand remplacement de nos populations européennes. La COMECE, dirigée par le Cardinal Marx, est coutumière de prises de position allant dans le sens du mondialisme.

En matière d’immigration, c’est une conception erronée de la charité que véhicule cette Commission des Episcopats de l’Union Européenne. Depuis le Concile Vatican II prévaut un aveuglement complet en matière d’immigration qui va à l’encontre des enseignements traditionnels des papes.

On notera que cette Commission des Episcopats de l’Union Européenne est bien plus zélée à s’occuper de l’immigration et la COP 21 qu’à lutter contre la culture de mort promue par les institutions européennes.

La COMECE salue les conclusions du Conseil européen du 17 décembre, qui fixe les prochaines étapes indispensables dans la mise en œuvre des décisions prises en réponse à la crise des réfugiés et des migrants. Cependant, il est regrettable de constater que les Etats membres ne soient pas encouragés à entreprendre davantage en matière d’intégration des migrants.

En amont du Sommet européen, le Président de la COMECE, le Cardinal Reinhard Marx, a écrit aux décideurs européens une lettre d’analyse et de réflexion sur la situation des réfugiés, la migration et l’intégration. Ses réflexions sont tirées d’un document préparé par Mgr Zsifkovics, évêque coordinateur de la COMECE pour les réfugiés, la migration et la politique d’intégration. 

Par ailleurs, la COMECE planifie pour début 2016 une rencontre entre les évêques des pays d’origine (Moyen-Orient), de transit et de destination des réfugiés et des migrants. L’objectif de cette rencontre, qui devrait se tenir à Vienne, est la concertation et la coordination de mesures qui pourraient être prises en matière d’accompagnement des réfugiés et de leur intégration.

Dans cette perspective, le Cardinal Marx, dans une lettre adressée à ses confrères, a appelé les évêques d’Europe à plus d’engagement: « Nous devons encourager les autorités publiques, la société civile et les fidèles dans nos pays respectifs à renforcer leur solidarité envers les personnes dans le besoin, y compris les migrants et les réfugiés qui traversent ou qui s’établissent dans nos pays. Le jubilé extraordinaire de la miséricorde de 2016 nous invite à nous rappeler qu’accueillir l’autre, c’est accueillir Dieu en personne !».

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Les prélats européens sont-ils encore catholiques ?

    Ils sont totalement acquis aux théories mondialistes qui n’ont plus grand chose à voir avec l’enseignement du Christ.

    On ne peut pas servir 2 maîtres : prendre ses ordres dans les loges et dans le même temps prétendre servir le Christ.

    • Hilarion says:

      Mais ils n’en servent qu’un: les loges. Pour le reste ce ne sont que des infiltrés. L’église étant difficile à détruire de l’extérieur, elle a été pourrie de l’intérieur par infiltration, c’est aussi simple.

  2. La Commission des Épiscopats de l’Union Européenne (COMECE) publie aujourd’hui un nouveau communiqué de presse favorable à une politique migratoire menant au grand remplacement de nos populations européennes. On veut détruire notre nation, notre identité, s’en mêle les religieux moralistes, qui eux même ne descendent pas dans la rue servir le malheureux. Nous sommes vraiment dans une pente dangereuse.

  3. Nos prélats suivent-ils les élites mondialistes ou les précèdent-ils ?
    En tout cas, ils vont bien ensemble.
    Comme en politique, la seule voie qui nous reste est la dissidence.
    Il va falloir nous y engager résolument.

  4. Les avis du haut clergé en politique sont légitimes : ces gens-là sont des citoyens.
    Les avis des « fidèles de la base » sont légitimes pour la même raison.

    Quant à savoir si la hiérarchie religieuse peut dicter aux fidèles ce qu’ils doivent penser en politique… Rendons « à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ».

    Du haut en bas de cette hiérarchie, tout donne à penser que nous avons à faire avec une lourde majorité de faux-culs tout disposés à trahir les leurs.
    Ils ne rejoindront leurs ouailles que quand les (derniers) évêchés et les (derniers) couvents seront saccagés par les islamistes.

    Sans doute, il sera trop tard.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com