Descendant d’une famille de Juifs polonais arrivés en France en 1922, Michel Cymes, chirurgien ORL, passe plus de temps sur les plateaux de télévision qu’en consultation médicale. Depuis 1991, on le voit régulièrement en tant que chroniqueur médical. Ces dernières années, ses propos abordent plus souvent des questions de sexualité que d’ORL, c’est plus vendeur à l’écran…

En 1997, le journal Libération avait considéré que le Docteur Michel Cymes était un « équilibriste à vaciller sur le fil déontologique ». En février 2011, dans le cadre d’un article sur les médecins journalistes, Rue 89 émettait des interrogations sur ses revenus industriels et sur ses liens avec la société Medical Debat.

Michel Cymes a également fait une courte apparition au cinéma dans le film La Vérité si je mens 3.

Depuis 2011, son frère Franck est directeurs des Droits dérivés et Evénements à France Télévisions.

Après la chirurgie ORL et les conseils gynécologiques à la télévision, le voilà qui s’essaye à la psychologie, façon expert pour police de la pensée… 


Michel Cymès : « Dieudonné est un psychopathe… par cdmanon

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Unglaublivh says:

    La décadence morale et intellectuelle de la France,ou quand l’état est infiltré par la coterie. J’ai bien peur que ça soit déjà trop tard.

  2. Monsieur T says:

    Inversion accusatoire, ceux qui ont étudié la question juive comprendront qui est le grand malade dans cette histoire.

  3. Domremy says:

    SERBSKI sur SEINE
    Facilitons le travail à ce Cymes O.R.L, digne héritier de la psychiatrie soviétique et de l’Institut Serbski et fournissons lui les diagnostics élaborés par ses confrères du célèbre Institut Serbski du temps de Staline Kroutchev and Co qui ont tant servi pour enfermer les dissidents d’alors et prets à resservir pour enfermer Dieudonné !

    « Schizophrénie torpide »
    « schizophrénie latente »
    « schizophrénie larvée »,
    « schizophrénie lente »,
    « schizophrénie stagnante »
    « schizoprénie paranoide »

    Et vive l’Institut Serbski sur Seine avec mister Cymes comme spécialiste

    N.B. :Wikipedia « Pour les professeurs soviétiques du Serbsky Center (en) de Moscou, dans la majorité des cas, les idées de « lutte pour la vérité et la justice » chez les dissidents sont formulées par des personnalités de complexion paranoïdes, atteintes de délire paranoïdeNote 3.
    Pour eux : « le trait caractéristique des idées surévaluées, c’est la conviction d’être dans son bon droit, l’obsession de défendre des droits « bafoués », l’importance que revêtent les états d’âme pour la personnalité du malade. Ils utilisent les audiences judiciaires comme une tribune pour leurs discours et leurs appels35. Suivant cette définition, à peu près tous les dissidents sont des fous3 ».
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Psychiatrie_punitive_en_URSS

  4. michelb says:

    Notez que Michel Cymes est lui-même enfermé dans sa boboitude, ses sous et ses privilèges. Il ne se refera pas.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com