Haro sur les hommes ! Depuis la préhistoire ils sont … sexistes !

C’est la nouvelle trouvaille des pasionarias du sexe féminin qui, à les entendre, doivent aspirer à un monde sans hommes…

« Les femmes sont plus petites car que les hommes car elles ont été privées de viande depuis la nuit des temps »

explique doctement Nora Bouazzouni, journaliste engagée dans la déconstruction des rapports hommes-femmes, auteur d’un ouvrage intitulé « Faiminisme, quand le sexisme passe à table ».

« Le dimorphisme sexuel qu’on observe partout dans le monde (en France, par exemple, les femmes mesurent en moyenne 1,65m contre 1,80m pour les hommes) ne s’expliquerait donc pas par une différence biologique entre les sexes, mais par une ségrégation nutritionnelle millénaire et qui perdure dans toutes les sociétés. »

Et à l’appui de cette thèse féministe elle soutient, mordicus, que dans le monde animal c’est le contraire :

« Dans le monde animal on voit que c’est souvent l’inverse. Surtout chez les mammifères, on voit que la femelle est plus grande, plus grosse que le mâle. »

Ah bon ? La lionne plus grande que le lion ? Le coq plus petiot que la poule ? La vache plus puissante que le taureau ? La guenon plus grosse que le singe ? 

La sottise en tout cas n’est pas en fonction de la taille…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. MA Guillermont says:

    Cette femme devrait se pencher sur les études des cerveaux masculins et féminins
    Y compris les tests de comportement .
    Les observations sont passionnantes , bien plus dignes de foi que la trouvaille vaseuse de Nora Bouazzouni !!!

  2. Ma dentiste est beaucoup plus grande que moi (qui fais 1m 70) et quand elle me voit elle crie toujours mon prénom à haute voix et vient m’étreindre si je le veux ou non. (Je le veux invariablement.) Je ne peux pas atteindre son cou, alors je passe mes bras autour de sa taille et elle les siens autour de mon cou. En plus, c’est une très bonne dentiste. Le seul homme qu’il y ait là est le sculpteur, mais on ne le voit presque jamais parce qu’il travaille dans son laboratoire en haut. Avant de faire la connaissance de la mienne je pensais qu’il fallait avoir l’esprit tordu pour devenir dentiste …

  3. Refuser à tout prix l’ordre naturel, c’est se laisser volontiers prendre pour une conne par le père du mensonge. Visiblement, les féministes aiment ça.

  4. Sancenay says:

    C’est étrange , au bled , on ne tue pas le cochon.Cette femme « libérée » devrait en profiter. Ah oui, mais elle est sûrement venue ici pour nous sauver ! Allez convions-là à une morteau partie, sans rancune ! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne parle bien sûr que de gastronomie.
    Chez moi, on ne balance pas le porc, on le déguste.

  5. Geneviève says:

     » Dans le monde animal on voit que c’est souvent l’inverse. Surtout chez les mammifères, on voit que la femelle est plus grande, plus grosse que le mâle. »

    A part quelques insectes, je ne sais où elle voit ça ! Ni l’éléphant, ni le sanglier, ni l’ours, ni le cerf, ni le mouton, ni la chèvre, ni le chameau,etc…. Bref elle a dû mettre ses lunettes à l’envers, à moins que ce soit son cerveau qui se soit renversé !

    Et que dit-elle de celà cette féministe qui se prend pour un coq perché sur son tas de fumier :
    « Chez les taupe la longueur des tunnels dépend du sexe ! Dans les prés, les tunnels des femelles sont longs de 27 à 36 m, ceux des mâles varient de 45 m en hiver à 138 m au printemps. » Et ce n’est pas une blague ! La quote-part des vers de terre ne doit certainement pas être égale entre les sexes, d’où la différence de longueur des tunnels !
    Elle (la féministe arrogante) ferait bien d’aller se recycler sous la terre en défense de ses pauvres taupes discriminées !

  6. P'tite Tête says:

    Je ne voudrais pas mettre les deux pieds dans le plat, mais toutes les féministes que j’ai eu l’occasion de connaître sont lesbiennes.
    A mon avis, c’est ce qui fait que leurs préoccupations sont si différentes de celles des femmes « hétéro »
    Chez elles, il n’est question que de guerre des pouvoirs entre l’homme et la femme, car c’est ce qu’elles vivent
    Et puis de toutes façons, par les temps qui courent, on fait de groupuscules de toutes sortes des normes, les gens « normaux » doivent accepter de se plier aux us et coutumes des minorités
    Il parait même que Disney va sortir pour nos enfants un film dans lequel l’héroïne a 2 mères (ou 2 pères, je ne sais plus), chose tres courante dans le monde

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

34,52 % récoltés 27.499 € manquants

14501 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 27.499 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com