Journées folles pour François Fillon qui doit resserrer les troupes derrière lui, faire face à la meute des journalistes du système, à la campagne de dénigrement orchestrée par une justice aux ordres et aux défections et coup tordus dans son propre camp.

Hier dimanche 5 mars, il y avait foule au Trocadéro pour le soutenir : 200 000 personnes selon les organisateurs, chiffre largement minoré par les médias obèses vendus aux candidats de gauche, étaient là pour écouter le candidat des Républicains.

« Cette charge contre moi est injuste, révoltante, instrumentalisée, je vous dois des excuses » a clamé François Fillon « dont celle de devoir défendre mon honneur et celui de mon épouse alors que l’essentiel est pour vous comme pour moi de défendre notre pays. »

« J’ai ma part de responsabilité dans cette épreuve » a-t-il rajouté.

Après ce bain de foule réconfortant, Fillon était à 20 h sur le plateau de France 2 pour redire qu’il ne renonçait pas à être candidat à la présidentielle malgré les pressions de ses amis, anciens amis ?, politiques. Le soutien de François Baroin, président de l’association des maires de France, et présent derrière lui à la tribune du Trocadéro, et de Laurent Wauquier sont une manière de bien montrer à ses adversaires proches et lointains qu’il n’est pas si isolé chez les Républicains.

Aujourd’hui, un comité politique convoqué à 18 heures par Bernard Accoyer qui demande sa démission sera crucial. Mais lors de son intervention sur France 2 hier, Fillon a marqué son indépendance :

« C’est pas le parti qui va décider (…), [personne ne va] prendre la décision à ma place. Je suis le seul à pouvoir le faire» et a répété à plusieurs reprises « je ne suis pas autiste. »

Alain Juppé, qui piaffe d’impatience sous des dehors désintéressé, et qu’une partie de la droite, et de la gauche centriste, ces soutiens des primaires, poussent à prendre la place de Fillon, a réagi en annonçant une déclaration à la presse pour lundi 10 h 30 depuis sa mairie de Bordeaux.

Un lundi sous haute tension donc chez les Républicains qui pourrait être décisive pour l’avenir de Fillon !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Eric says:

    Fillon est un européiste, donc un ennemi de la France.

  2. Soupape says:

    1 – Avec Fillon, on risquerait … le retour de Cirquosa,
    l’ex président qui s’ennuie, qui n’a rien à faire, et qui n’attend que ça.

    2 – Mais il y a pire : avec Fillon ce serait l’isolement diplomatique !

    En effet plus personne ne veut de l’europe, ni de la guerre en Syrie, ni de bhl.
    Tout ça, c’étaient la cia et le fbi … de bla-bla-ma … et de jaune-qui-rit.

    Quant à causer avec Trump, May, et Poutine, ce serait dur !

    Fillon, tu es fait ! les temps ont changés, la roue tourne !

    3 – Bientôt 50 ans de décadence depuis MAI 68 … ça suffit !

    Et Fillon qui s’ramène et dit : j’suis catholique,
    mais si vous voulez continuer la décadence, je la continuerais !

    Saisissons l’occasion pour nous débarrasser de TOUS LES RATS du Système :

    tous ces idéologues, charlatans, élucubreurs,
    devins, penseurs, cartomanciens, libérateurs de ceci ou de cela,
    philosophes amateurs, philanthropes d’intentions, progressistes dictateurs,
    et ces journaleux presque tous vendus,
    dont le principal but … est de répandre partout la DECADENCE et les VICES !

  3. Sancenay says:

    A contre-vent de l’oligarchie, il semble que la « France d’en bas  » souhaite un débat Fillon-Le Pen au second tour , soit une dispersion façon puzzle des scories , même ripolinées de mai 68. Ce ne serait pas nuisible à notre Patrie.

  4. Brighyt says:

    Une chose ne change pas, et s’aggrave même. Comme le disait Albert Einstein.
    Il n’existe que deux choses infinies, L’univers et la bêtise humaine…Mais pour L’univers, je n’ai pas de certitude absolue.
    F. Fillon et le SEUL à avoir un bon programme c’est un fait !
    La France a un besoin criant de réformes.
    Avec 6 millions de personnes qui pointent à pôle emploi et 2200 milliards de dettes, on a maintenant pas d’autre choix que de réformer. Aujourd’hui, je fais le choix des idées et du projet. Je vois dans l’acharnement contre F. Fillon l’ultime preuve qu’il me fallait pour faire confiance à sa ténacité.Il sera le prochain Président, parce que celui « Qui trébuche mais ne tombe pas, fait un grand pas. »

  5. Montaigne says:

    Nous avons un grand homme capable de diriger la France. Ne passons pas à côté de lui. Tous derrière Fillon .

    • Xavier Celtillos says:

      Ah bon ? Un grand homme qui a voté toute les lois criminelle sur l’avortement et la destruction de la famille ! Un homme qui a déjà été 1er ministre durant 5 ans et qui a participé à un gouvernement de faillite national ! Et vous appelez ça un grand homme ?

  6. Fillon, ce sera la continuité de Sarkozy.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com