porte sainte pape françoisDimanche 13 novembre 2016, les Portes Saintes des cathédrales et des basiliques auxquelles il faut ajouté toutes les portes déclarées saintes et ouvertes, de par la volonté de François, dans d’autres lieux plus profanes, portes de prison et de centres d’accueil pro-immigrés en particulier, se sont refermées à l’exception de celle de la basilique Saint-Pierre de Rome.

C’est la fin d’une Année de la miséricorde, naturaliste avant tout ! Durant 12 mois ce fut un véritable déluge de propagande, au nom de la miséricorde divine, pour diffuser la pensée humanitariste et sociétale bergoglienne : régulièrement les prêches du pontife étaient centrés sur la solidarité humaine, l’accueil des « migrants », la délivrance des pauvres prisonniers et autres thèmes gauchistes à tout va !

Ce Jubilé a accrédité également auprès des fidèles et infidèles la fausse notion de miséricorde prêchée par le pape François, miséricorde au rabais, miséricorde sans justice, miséricorde amoindrissant la gravité du péché et l’offense faite à Dieu, miséricorde d’un Dieu unique des religions, miséricorde pour tous à travers leur dieu propre Allah, Bouddha, Shiva, Kali, la pierre sacrée de tel coin de terre ou l’arbre divin de telle peuplade africaine…

Ce Jubilé pour tous, ouvert à la multitude sans discrimination religieuse, n’a pas fait recette ! Il est désormais certain que ce fut un flop retentissant. Il y a une semaine le site officiel donnait le chiffre de 20.208.539 participants au Jubilé de Rome, qui comptabilisait les pèlerins du monde entier enregistrés on-line, et venus à Rome passer la Porte sainte de la Basilique vaticane. C’est bien en-dessous des prévisions optimistes des organisateurs qui escomptaient sur plus de 33 millions de visiteurs ! Mais puisque tout le monde est sauvé, pourquoi donc faire un Jubilé pour se faire pardonner ses péchés ?

La fausse miséricorde n’attirent pas les foules…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

15 commentaires

  1. Guillaume says:

    Le crépuscule du « Nouvel Ordre Mondial ».
    Une analyse brillante des implications gépolitiques, économiques et financières
    de l’élection de Donald Trump. Jusqu’au Vatican …

    VATICAN: cela semblera à beaucoup de la politique-fiction, mais il est raisonnable de supposer que l’élection de Donald Trump aura un effet aussi sur l’Eglise catholique. Avec l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche, disparaît en effet cette «majorité maçonnico-financière» qui a exprimé Jorge Mario Bergoglio au conclave de 2013. Il est raisonnable d’imaginer la retraite du pape (qui, en son temps «excommunia» Trump, stigmatisant ses positions anti-clandestins) suivant les traces de Benoît XVI :

    http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/le-monde-apres-la-victoire-de-trump.html

  2. IMOGÈNE says:

    @Imogène

    Ce faux pape ouvrent les portes de la miséricorde pour faire rentrer les migrants. Les fumées de satan sont bien au vatican.

  3. Etienne says:

    Les coups de com. de ce pape sont beaucoup trop centrés sur sa personne : c’est lui le plus miséricordieux, le plus ceci, le plus cela.

    Culte de la personnalité papale, pire que soviétique. Dans une religion chrétienne et catholique, respectueuse de la liberté et de la responsabilité de chacun… Le contre-sens est parfait.

    Lui et ses larbins (soi-disant progressistes) nous conduisent dans le mur.

  4. « La fausse miséricorde n’attirent pas les foules… »

    En général, le verbe doit s’accorder avec le sujet. Y-a-t-il une nouvelle règle de conjugaison française en ce qui concerne la miséricorde ?

    • ‘Adjectivum cum substantivo concordat in generi, numero et casu’, dit un médecin chez Molière, mais avec un sujet et son verbe c’est évidemment plus difficile. Il peut quand même y avoir des miséricordes ; cf. un psaume dont l’incipit est très savamment mis en musique 36 fois dans le style stricte par le jeune Mozart pour le très célèbre Padre Martini de Bologne: Misericordias Domini in æternum cantabo ; donc Francesca aurait pu écrire « Les fausses miséricordes n’attire pas les foules ». En plus, en grec classique un sujet neutre pluriel exige un verbe au singulier, Dieu sait pourquoi :
      Ἐμοῦ θανόντος γαῖα μιχθήτω πυρί·
      οὐ γἀρ μέλει μοι· τἀμὰ γὰρ καλῶς ἔχει
      ‘Qu’à ma mort la terre soit confondue en feu ;
      ‘ça ne me regarde pas, puisque mes affaires va bien.’
      (un quelconque empereur romain décadent)

      • @ « en grec classique un sujet neutre pluriel exige un verbe au singulier »

        Je ne me souvenais plus de cette règle ! C’est intéressant pour ce qui nous concerne, car, en effet, je m’étais dit que la journaliste avait dû penser : « les fausses miséricordes n’attirent pas les foules » !!!…. Mais si on pense grec, et non plus latin, ce ne peut être cela, puisque le verbe est au pluriel, et donc les fausses miséricordes ne sont pas considérées comme du neutre (= de l’insignifiant ?…).

  5. Cécilien says:

    Pauvres lefebvristes enfumés. Ils frappent sur le Bergo à coup redoublés. Il fait tout mal: tout ce qu’il dit ou écrit est contraire à la tradition de l’Église catholique de toujours. Il se comporte comme s’il était le diable en personne. Pourtant, c’est toujours leur pape. Y-a-t-il quelqu’un dans cette bande d’enfumés pour leur dire que c’est un faux pape ? Votre attitude est aussi grave vis-à-vis ce qui reste de vrais croyants catholique que celle de faux pape.
    Quand allez-vous vous décidez d’appeler un chat,un chat et de stigmatisez ce faussaire pour ce qu’il est et travailler à son expulsion d’un poste qu’il occupe illégitimement.
    Pauvres de vous. Cécilien

    • sebastien Wolf says:

      « Rome perdra la foi. Rome sera le siège de l’antichrist » La personne qui prononça ces mots n’a pas étudié à Econe donc ils ne sont pas pris en compte par la FSSPX.

      Un enfant de dix ans voit tout de suite que Bergolio est un hérétique, mais c’est beaucoup moins évident pour les grandes personnes visiblement.

      • Si vous prenez « Rome » comme synonyme de « pape », vous avez raison, mais si la Sainte Vierge voulait dire « le pape » perdra la foi, elle aurait dit « le pape ». Or, elle a dit « Rome »…

        Dans l’exorcisme de Léon XIII, vous trouvez ces mots : « Là où a été établi pour la lumière des nations le siège du très bienheureux Pierre et la Chaire de vérité, là-même ils ont installé le trône abominable de leur impiété, afin qu’après avoir frappé le Pasteur ils parviennent à disperser le troupeau. » Léon XIII fut donc installé sur un trône d’impiété d’après vous ?

    • Un chat n’est pas un faux chat mais un chat tout court.
      Un pape n’est pas un faux pape mais un pape tout court.
      Un mauvais pape n’est pas un faux mauvais pape mais un mauvais pape tout court.
      Le pape occupe très mal son poste, mais il l’occupe légitimement. Si son expulsion devient nécessaire, elle doit être faite en bonne et due forme, et les lefebvristes n’y sont pas autorisés.
      Ils font ce qui leur revient ; ils prient Dieu de résoudre la situation en motivant les instances compétentes à agir ; parmi ses instances se trouve le pape lui-même.
      Quand allons-nous décidez d’appeler un chat,un chat et de le stigmatisez ? Bonne question, mais il y a un vice de forme : désolez.

  6. Jeandelafabrique says:

    De grâce cessez vos attaques entre gens de bonne compagnie!! Nous ne sommes pas trop nombreux !!!!
    Ce qui me navre c’est l’attitude des divers « groupes » religieux célébrant le saint office selon le rituel de St Pie V tenant des sermons identiques mais ….qui ne peuvent pas se supporter cinq minutes chacun étant meilleur ,, mieux disposé, plus près de la tradition …etc ; et tout ceci par des gens dont on ne peut qu’être admiratif de leurs qualités intellectuelles et spirituelles
    Imaginons maintenant si ces divers supérieurs ordonnés pour beaucoup par Mgr Lefebvre décidaient de cessez leurs gueguerres , faisaient la paix et s’unissaient pour le rayonnement de la foi traditionnelle et le sauvetage des âmes (ce que certains semble avoir oublié ) avec des séminaristes en nombre conséquent des jeunes prêtres zélés ils seraient à même de balayer les curés soixanthuitards et leur culture de l’apothéose de l’homme reprendre ceux qui se sont laissés entraîner et restaurer à la lumiere de la tradition cette autorité de l’église sans laquelle toute vie sociale devient un enfer .
    PS cher Pamino mon écriture vous sied’elle ????

  7. Henriette says:

    C’est un article très intéressant mais relisez-vous ! Deux fautes telles « il faut ajouté » au tout début du texte et « la fausse miséricorde n’attirent pas les foules » à la toute fin donnent une très mauvaise impression à l’ensemble et un côté très peu sérieux.

  8. Oui la fausse miséricorde moi je n’ai pas passé cette porte car pour moi Bergoglio c’est une mascarade point final

  9. TuesPetrus says:

    Je partage bon nombres de vos commentaires.

    Cependant, il y a une chose, toute petite (qui me prendra toutes les autres lignes du commentaire =)), que vous ne devez pas oublier (je pense à ceux qui parlent de mascarade et autres termes peu sympathiques), c’est que l’Eglise a déjà connu des temps « troubles ». Il y a déjà eu des erreurs, des crises. Pour autant, l’Eglise de Dieu (je vous rappelle, qui a trois composantes : combattante, souffrante et triomphante) ne faillira point.

    La Sainte Ecriture nous le rappelle : « Tu es Petrus, et super hanc petram aedificabo Ecclesiam meam, et portae inferi non praevalebunt adversus eam. »

    Notre Credo nous le rappelle également. « Je crois au Saint Esprit, à la Sainte Eglise Catholique […] « .

    Je pense ainsi, à travers ces quelques mots, avoir mis en avant 2 des vertus que nous nous DEVONS de posséder : la Foi et l’Espérance.

    Mais la plus grande des trois, n’est-elle pas la Charité ?
    Aussi, par pitié… cessez les « enfumés ». Cessez le « Bergo » et autres joyeusetés. La Charité, c’est aussi savoir dénoncer effectivement l’erreur pour le Bien (évidemment), mais aussi vivre par Amour pour Dieu, et aimer son Prochain… comme soit-même.
    Quand, au Jugement Dernier, nous comparaîtrons devant le Christ, c’est aux fruits qu’il porte que l’arbre sera jugé… peu importe l’arbre. Pape… comme fidèle. Nous serons jugés pour nos paroles… et nos actes.
    Je ne suis pas sûr qu’avec de telles paroles, de telles divisions, nous montrions l’exemple.

    Aussi, n’oubliez pas que le Saint Esprit veille. Et si Rome, effectivement, semble aujourd’hui égarée, que peut-être les choses prédites par notre Sainte Mère à la Salette se produisent… n’oubliez pas le Saint Esprit. Priez ! Car, nous faisons (d’après ce que je lis) tous partis justement de cette Eglise.

    N’oubliez pas le Christ qui dormait dans la barque pendant la tempête. N’oubliez pas que pendant ces temps obscures, nous nous DEVONS, ENCORE PLUS, d’être de bons chrétiens, certes, en dénonçant les erreurs, mais SURTOUT, en MONTRANT l’EXEMPLE.

    Et ce, à tout âge. En restant unis. La division ne profite qu’à un seul, qui a refusé de servir Notre Seigneur, bien avant notre création. Et qui ne souhaite absolument pas (du reste) notre bonheur au Ciel.

    Que Dieu vous bénisse tous.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com