La politique ferme anti-immigration clandestine entamée par le nouveau gouvernement italien et son ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, commence à porter ses fruits : le front des ONG en Méditerranée s’effrite de jour en jour.

Après l’opération du Diciotti et les dernières opérations de secours en Méditerranée du bateau Aquarius de SOS Méditerranée et de MSF, ces sauvetages, bien souvent organisés entre les passeurs eux-mêmes et les humanitaristes, se raréfient. Pour cause, depuis quelques semaines la plupart des bateaux reste à quai !

Le navire Aquarius est rentré à Marseille et n’a plus pris le large depuis sa dernière mission où il s’est vu refuser par l’Italie, Malte et l’Espagne le débarquement de son chargement de clandestins. Il a en outre perdu le pavillon e Gibraltar et doit donc maintenant expliquer sa position.

A Malte, rapporte un quotidien italien, Il Fatto, trois bateaux restent au port : Lifeline, Sea Watch et Seefuch. Le premier d’entre eux est d’ailleurs sous séquestre et son équipage doit affronter une bataille juridique concernant l’enregistrement de l’embarcation. La sentence tombera en septembre. De son côte Sea Watch a lancé un appel pour retourner en mer mais sans succès :

« Ils ne nous font pas sortir. Mais ils ne nous donnent aucune raison : tout simplement nous ne pouvons pas bouger. »

Pour l’instant, la mer Méditerranée est donc enfin libérée des ONG immigrationnistes, collaboratrices de l’invasion qui submerge l’Europe depuis des années. Les sauvetages dépendent actuellement exclusivement des gardes-côtes des pays méditerranéens qui sont sur la route des « migrants ». Et le blocus des bateaux des ONG pourrait durer encore longtemps.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. asics says:

    bonne nouvelle aussi pour les migrants

  2. claire says:

    Les pauvres traffiquants ils vont pas gagner beaucoup de fric cet été , c’est dur pour eux maintenant .

    • Ils ont droit aux allocations chômage illimitées, payées par leurs employeurs (l’Europe, Israël, les USA et tous les financiers truands type Soros). En attendant leur prochain sale coup de déstabilisation d’autres pays et les vagues de réfugiées provoquées.

  3. gigibobo says:

    Il faut envoyer Mafart faire péter ces rafiots, comme pour le « Rainbow warrior »…

  4. Daniel Daflon says:

    Le moment est peut être favorable pour s’occuper des bateaux.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com