Après les résultats des récentes présidentielles, le Front National fait ses comptes. Le débat à l’intérieur du mouvement est ouvert, particulièrement sur le programme économique. Le mouvement lepeniste pourrait dire au revoir au Frexit et à la sortie de la monnaie unique.

Le FN est à la croisée des chemins : prendre acte de ce qui est ressorti de l’élection présidentielle et donc changer de ligne économique ou insister avec les batailles qui ont caractérisé le parti à la flamme ces dernières années : sortie de l’Euro et référendum populaire concernant l’Union Européenne. Il semblerait que la présidente Marine Le Pen serait encline à opter pour le changement de cap.

A l’appui de cette hypothèse, une récente déclaration de Bernard Monot, le chef de la stratégie économique du Front National au journaliste Ambrose Evans-Pritchard du Telegraph. Dans les colonnes du quotidien britannique Monot affirme que Marine Le Pen aurait bien l’intention de lâcher définitivement ces thématiques :

« Il n’y aura aucun Frexit. Nous avons pris acte du message envoyé par les Français avec le vote. Je continue à penser que l’Euro n’est pas techniquement durable mais cela n’a pas de sens pour nous d’insister sur ce thème. »

« Dorénavant nous proposerons de renégocier les traités avec l’Union Européenne pour avoir un majeur contrôle sur les règles budgétaires et sur la réglementation bancaire »

a précisé Monot à Ambrose Evans-Pritchard.

Pour de nombreux ténors du Front National, la question de la sortie de l’Euro et de l’UE a distrait les Français du message fondamental du mouvement à savoir, l’arrêt de l’immigration, la sécurité, le contrôle de l’islam. D’où l’échec des présidentielles.

Un forum est donc envisagé après les élections législatives afin de repenser le programme et la stratégie du FN, pour donner, peut-être, un brusque coup de volant vers le centre sur les questions économiques.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

7 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    on garde l’euro et on reste dans l’Europe ? sans moi.

  2. matthieu says:

    la famille Le PEN doit s’en aller sinon nous sommes perdus.

  3. bourgin says:

    Si le FN abandonne le Frexit et la sortie de l’euro, que lui reste-t-il ? Deviendrait-il une coquille vide ?

  4. theophile says:

    On a atteint le point de non retour depuis longtemps.

    ils ont le pognon.
    ils ont les armes.
    ils ont le pouvoir.
    ils ont le contrôle sur la majorité de la planète.
    ils ont les yeux.
    ils ont la grande gueule ( ensemble des médias).
    ils ont le savoir faire et l’outil du faire savoir ( conditionnement/ les écoles : mater / à sup )

    ils ont donc le temps, parce que leur plan s’étale sur des siècles voir des millénaires.

    La privation de notre liberté d’expression est le maillon qui ferme toute la chaîne, et même cela
    nous les avons laisser faire, mais pire, nous les avons aider chaque jour à réaliser leur plan.

    Nous ne sommes plus des femmes et des hommes ;
    nous sommes devenus de la ressource
    par exemple
    ( au boulot : nous sommes de la ressource humaines avec un DRH / Directeur des ressources humaines)

    Nous sommes devenus des animaux d’élevages intensifs, qu’on force à bouffer ( à consommer)
    avec deux neurones ( marche/avant marche/arrière)
    mais le plus grave c’est que contrairement à ces animaux d’élevages nous, nous allons de notre plein grès à l’abattoir et le plus extrême dans cette folie c’est que nous sommes même prêts à dénoncer celui ou celle de nos congénères qui pourrait être soupçonné d’avoir envie de quitter la chaîne de production.

    alors, alors je crois que :
    ce n’est seulement qu’après que les damnés de la terre ( voir leur hymne l’internationale)
    auront goûté au fond fécale de la fosse que peut être et je dis bien peut être que l’éveil
    se fera enfin et que certains auront les c…lles pour dire STOP.

    ( l’Europe avec l’euro) c’est comme l’araignée qui injecte son venin dans le corps de sa proie
    pour la liquéfier de l’intérieur pour mieux la bouffer. ( tiens, tiens !!! encore une affaire de liquide)…

  5. theophile says:

    désolé pour les nombreuses fautes…

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com