gender-janine-rostron-MPI

Le lobby LGBT s’enthousiasme pour Janine Rostron, une « artiste » anglaise installée à Berlin et promotrice du « gender ».

Considérée pompeuusement comme une « vidéaste expérimentale » et une artiste de musique électro, elle prétend amener le « gender » sur les pistes de danse des boîtes de nuit.

« Je voulais une voix qui n’avait pas de genre défini, ou en créer un nouveau », dit-elle. Dans ses vidéos « freaky », elle apparaît portant une prothèse nasale pour masculiniser son visage.

Elle se considère comme une « artiste transgenre » et demande qu’on ne l’appelle plus Janine mais Jam qui serait plus neutre. « Je cherchais un prénom qui n’ait pas de genre. Parce que je pense que la classification des gens selon leur genre est la première des raisons des discriminations que nous vivons ».

Mais la théorie du genre n’existe pas, n’est-ce pas Najat ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Un commentaire

  1. samovar says:

    Je suis ravie pour elle de savoir que c’est un faux nez !

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com