Voici une info qui va encore en désillusionner quelques-uns. Le Général Pierre de Villiers, ex-chef d’État-Major des armées (CEMA), rejoint le groupe américain Boston Consulting Group (BCG), géant du conseil en stratégie,  dont il est devenu « Senior Advisor » depuis le 3 avril dernier.

Un article des Échos annonce que Pierre de Villiers apportera au cabinet américain « sa riche expérience en matière d’analyse des situations et des risques, de transformation des organisations et d’efficacité opérationnelle », selon le communiqué du BCG.

Des mots qui cachent mal que le général de Villiers s’est mis au service des intérêts économiques d’une nation étrangère…

Fondée en 1963, Boston Consulting Group se présente comme le leader mondial du conseil en stratégie d’entreprise et compte 90 bureaux dans 50 pays.

Son activité consiste essentiellement à assurer l’essor des entreprises américaines à travers le monde !

Le recrutement par les Américains de Pierre de Villiers rappelle celui de Gérard Errera, ancien secrétaire général du Quai d’Orsay, passé au service de Blackstone, fonds d’investissements américain pour l’Europe, dont il est devenu président de Blackstone-France.

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

22 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    on fantasme beaucoup sur les capacités des anciens généraux à nous sortir de la m… C’est oublier qu’on ne peut devenir général sans passer un certain nombre de contrôles de soumission. L’époque des généraux guerriers est bel et bien révolue.

    • Oui, vous avez raison. On n’a pas à mettre nos espoirs dans ces valets du mondialisme. Il nous faut une autre Jeanne d’Arc et si elle arrive on fera en sorte de ne pas la laisser brûler par des Anglais ou des Américains(=Anglais dégénérés) ou des sionistes.

  2. Surtout qu’ils sont aussi arrivé officiers supérieurs par la Franc-maçonnerie

  3. Sancenay says:

    ça valait bien le coup de claquer la porte ! si encore c’était pour faire « la taupe qui fouine » !

  4. Encore une carpette de plus…

  5. mariane vassalisée says:

    Si toi aussi tu m’abandonnes….

  6. A. F. says:

    C’est bien la preuve que le peuple français n’a pas grand-chose à attendre d’une armée « française » vendue à l’OTAN.

  7. FRIDA says:

    PTDR, le vertueux mange-boules supplétif de l’OTAN

  8. Durand says:

    Nul doute qu’après avoir défendu avec brio l’avenir de la Défense Nationale et démissionné avec panache de sa fonction de CEMA, Pierre de Villiers retrouve là sa vraie dimension, atlantiste, décomplexée et finalement très ordinaire, hélas..!

    « La véritable école du commandement est celle de la culture générale. Par elle, la pensée est mise à même de s’exercer avec ordre, de discerner dans les choses l’essentiel de l’accessoire, (…) de s’élever à ce degré où les ensembles apparaissent sans préjudice des nuances. Pas un illustre capitaine qui n’eût le goût et le sentiment du patrimoine et de l’esprit humain. Au fond des victoires d’Alexandre, on retrouve toujours Aristote… »

    Le fil de l’épée, Charles de Gaulle

  9. Altobert says:

    Il me semble que vous êtes ingrats envers un homme qui a voulu défendre les intérêts des soldats français !!! Macron le brime en public et il devrait rester ??? Justement pour lécher les boules de la République ??? Non, il a bien fait de se casser ailleurs. Un peu comme tous ces forts en maths, savants et autres inventeurs qui ne trouvent pas de soutien en France et qui se barrent aux USA, là où ils sont financé largement.
    Cela ne m’empêche pas de ne pas approuver la politique guerrière de Trump à l’encontre de la Russie, car le résultat peut-être une guerre dont nous souffririons en premier.
    Ci-dessus, je lis ; « C’est bien la preuve que le peuple français n’a pas grand-chose à attendre d’une armée « française » vendue à l’OTAN » et là, je suis d’accord. Ils n’y aura plus de Grands et valeureux Officiers Supérieurs.

    • de Gaulle a décapité l’armée française et émasculé les récalcitrants. Ses successeurs ont continué le sale travail.

    • Sancenay says:

      « il a voulu défendre les intérêts des soldats français ».S’il ne s’agissait déjà que « d’intérêts », comme vous dites, il valait mieux la fermer ,car il me semble qu’il y a plus grave que les » intérêts » de personnes qui, en, principe ont opté gravement pour le sacrifice.
      Maintenant rejoindre l’Otan, ce n’est pas manifestement quitter le navire. On est dès lors en droit de se demander si c’est mieux défendre lesdits « intérêts » et ce qui nous préoccupe davantage : l’intérêt supérieur de notre Patrie, si ce n’est la paix dans le monde.

      • Altobert says:

        Désolé, je ne devais pas être assez exhaustif dans mon commentaire !!!
        Lorsque je dis « intérêts » on parle de quoi ??? Du budget global de l’Armée qui est largement insuffisant pour les prétentions de la France. Du matériel, de leurs soldes (qui fut un casse tête à cause d’un logiciel à la con) inadapté, de la protection de nos soldats, donc de leurs vies. Car même si ceux-ci « ont signés » c’est quand même pour essayer de revenir vivants d’une guerre, même si certains ahuris pensent que parce qu’un Militaire s’est engagé en connaissant les risques du métier, alors que c’est pas grave si le gars revient dans un sac en plastique !!! Non, nous ne sommes plus en 14/18 époque où les troupes n’étaient considérés que comme de la chair à canon, qu’il fallait surtout ne pas ménager. Cela s’appelle la guerre moderne, la guerre plus humaine, si l’on peut dire. Aujourd’hui l’Armée économise la vie de ses soldats. Quand à l’OTAN je suis contre, car l’OTAN est le serviteur des USA et les américains , ne rêvent que d’une seule chose: Que la guerre éclate sur notre sol, sur le sol européen tout entier, pour ensuite pouvoir se présenter comme des bâtisseurs et des financiers, sauveurs de notre continent et que cela nous endettent pendant des générations. La guerre pour combler le déficit abyssal du trésor américain. Ici en France qui veut la guerre contre les russes ?? Le président Macron, Macron est le valet des USA, mais le peuple lui ne veut pas de la guerre, alors qu’attend le peuple pour le revendiquer ???

    • J’aime votre c ommentaire : humilier un Général apprécié et valeureux n’est pas digne de’un Président !

  10. champar says:

    Je suis tombé de haut, je pensais que c’était un homme d’honneur, c’est finalement un général « à la soupe », un de plus, un sarkozy de 2° catégorie …

  11. Jean-Pierre DICKES says:

    Pas d’accord. On le fout dehors.Il se tire ailleurs pour voir si c’est plus bath ailleurs. Il est comme tout le monde; considéré comme démissionnaire il lui faut bien gagner sa vie. il ne va pas vivre d’amour et d’eau fraîche.Par les temps qui courent il ne trouvera guère de place en France. Telle est la fuite des cerveau d’un pays qui après la seconde guerre mondiale était le deuxième au monde.

  12. gaston says:

    Pourquoi les US et pas Poutine?

  13. Rouletabille says:

    Le BCG est certes un groupe US de consultants en stratégie pour les entreprises. Mais il est faux de dire qu’il a pour but le développement mondial des entreprises américaines. Dans ce cas, comment expliquez-vous qu’en France il conseille des entreprises françaises?
    Ses outils d’analyse, parfaitement neutres, tout comme une machine, n’ont pas de nationalité. Le Général de Villiers a bien raison de rejoindre ce groupe en France et personnellement, je ne me sens pas du tout trahi. Le BCG, contrairement à ce que cet article suggère, ne travaille pas pas exclusivement pour des entreprises US. Si tel était le cas, que fait-il dans 50 pays?
    J’ai approuvé sa posture avec Macron. Je le félicite pour son choix d’une nouvelle activité et je lui souhaite une belle réussite professionnelle.

  14. Eschyle 49 says:

    J’ignore qui est ce Monsieur Léo Kersauzie, auteur de cet article, mais son inculture économique force l’admiration. Pourquoi?
    Regardez Singapour, 5 millions d’habitants, 17,2 % de millionnaires, pas de corruption.
    Regardez qui était le conseiller spécial de Lee Kuan Yew, dont le livre de 128 pages illustrées est lumineux : https://xavierfontanet.org/category/les-12-cles-de-la-strategie/
    Excusez du peu ! A peine sorti du Boston Consulting Group (qui vient de recruter le général Pierre de Villiers), il est embauché par Bénéteau, dont il fait le n°1 mondial de la plaisance ; il passe ensuite chez Eurest (ex-Compagnie des wagons-lits), dont il fait n°1 français de la restauration collective ; enfin, il entre chez Essilor, en pleine déroute financière et managériale, en faisant le n°1 mondial du verre ophtalmique, l’introduisant au CAC 40, le portant à 51 milliards de capitalisation avec Luxottica :
    https://www.capital.fr/entreprises-marches/essilor-luxottica-le-nouveau-geant-mondial-des-verres-et-des-lunettes-1200129
    Et en plus, un humour, une humilité, une empathie, une capacité d’analyse à revendre !
    Savez-vous qu’avant de parler, il faut toujours tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine ?

  15. Eschyle 49 says:

    Tiens ! Je suis déjà censuré, le mardi 17 avril 2018 à 18 h 32 ?

  16. Jean Eymar says:

    Une déception de plus ! J’ai bien fait de ne pas acheter son bouquin !
    M’enfin qu’est-il ont à leur trouver de bien à ces américons incultes et shootés aux zanburgers arrosés de pissococacolesquerie !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com