Cinq personnes, dont un général ancien patron de la légion étrangère, passeront en comparution immédiate lundi au tribunal de Boulogne-sur-Mer, après leur interpellation samedi à Calais lors d’un rassemblement hostile aux migrants, indique une source judiciaire dimanche.

Le général Christian Piquemal est désigné par la « Justice » comme ayant eu « le rôle principal » dans cette manifestation interdite, il sera poursuivi pour « participation à un attroupement qui ne s’est pas dissout après sommation » et les quatre autres personnes pour « port illégal d’armes ». Ils risquent une peine allant jusqu’à un an de prison ferme.

« On sait bien que la manifestation a été interdite et que l’autorité de l’Etat a été défiée. Le général, il n’est pas venu à Calais pour faire de la figuration », a affirmé à l’AFP le procureur de Boulogne-sur-Mer, Jean-Pierre Valensi.

Les quatre autres individus avaient été contrôlés en amont de la manifestation et portaient sur elles « des armes dangereuses » de type taser, poing américain et cutter. « Ceux là, même s’ils n’ont pas participé à la manifestation, puisqu’ils ont été contrôlés avant, ils étaient là pour en découdre: on ne vient pas à une manifestation interdite avec des armes si on n’a pas l’intention d’en découdre », a expliqué cette même source. (Source Le Figaro)

Ces comparutions immédiates se dérouleront lundi « dans l’après-midi », selon le procureur.

Une vidéo diffusée par RT France prend en délit d’intervention une policière municipale

Le Syndicat de Défense des Policiers Municipaux (SDPM) a saisi la justice après la publication par Russia Today France d’une vidéo montrant  l’arrestation du général Piquemal à Calais. 

 le SDPM a aperçu à la 20ème seconde de la vidéo  «un agent équipé de matériels de maintien de l’ordre, en uniforme réglementaire d’agent de Police Municipale, alors qu’un mouvement de foule est visible», précise le communiqué publié sur le site du syndicat.

Voici la teneur de l’article:

 

Cependant, comme le rappelle le SDPM, la loi interdit d’affecter des agents de la police municipale à des missions de maintien de l’ordre, qui relèvent de l’autorité préfectorale et sont déployées lors d’événements de grande ampleur présentant un risque de dégénérer. Ces agents ne participent normalement qu’aux opérations de «surveillance du bon ordre», un dispositif applicable aux grands rassemblements pacifiques tels que marchés, foires etc.

 

«Estimant que les Policiers Municipaux, ne doivent pas participer à ce type de dispositif auxquels ils ne sont pas formés, le SDPM décide de saisir la Justice. La mairie de Calais devra s’expliquer sur cette affaire», a annoncé le syndicat, qui a saisi également le Défenseur des droits.

«Si les faits sont établis, ceci constitue une mise en danger des agents de Police Municipale que le Syndicat condamne très fermement», conclut le document.

Les faits en question ont eu lieu le 6 février à Calais, lors d’une manifestation du mouvement d’extrême-droite Pegida contre l’immigration, qui a été maintenue par les organisateurs malgré une interdiction du ministère de l’Intérieur. Lors de ce rassemblement qui se déroulait sous haute sécurité, une vingtaine de personnes ont été interpellés par la police, dont le général Piquemal, ancien commandant de la légion étrangère. Cette arrestation a suscité une tempête de réaction sur les réseaux sociaux, une grande partie des internautes l’ayant fermement condamné.

Source: Russia Today

Ainsi on reproche à Robert Ménard sa police municipale armée, mais à Calais, on fait participer des policiers municipaux à l’arrestation d’un général de corps d’armée qui s’est honoré au service de la France … Le Syndicat de la police municipale précise  que « les Policiers Municipaux, ne doivent pas participer à ce type de dispositif auquel ils ne sont pas formés. » 


Le moment de l’arrestation du général Piquemal… par RTFrance

Emilie Defresne

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. balanine says:

    Attention, prêt, feu, …. ça va péter….

  2. Lilou35 says:

    Notre gouvernement marche sur la tête, il s’attaque au faible et ignore les forts tel que ceux qui représente une chance pour la France mais qui mettent le bordel dans les cités, notre gouvernement ne se rends pas compte qu’il est en train de se tirer une balle dans le pied. Le peuple est patient mais sa patiente a des limites et le jour ou cela va péter les collabos de tout poils auront intérêt à ce planquer

    • Ce n’est pas « notre » gouvernement, mais une équipe de collabos et de traîtres au service d’intérêts qui ne sont pas ceux de la France et des Français.

      • Vieux Jo says:

        Très juste !
        Et jusqu’où les Français vont-ils accepter de descendre avant de réagir, là est la question !

  3. Denis F says:

    C’est LAMENTABLE!
    Encore plus que je ne le pensais…
    Mais ce qui m’intéresse le plus, face à ce syndicat réactif une fois dénoncé (!!!), ce sera de savoir dans quel camp il se range (la seule mise en danger des ses agents!) ou l’amalgame habituel…pour résumer et ne pas vitupérer trop…
    Elle n’est vraiment pas très extrême cette « extrême-droite » prétendue si extrême!!!
    Contrairement à tant d’AUTRES

  4. C’est un acte inique de la part de ce « gouvernement » misérable et odieux. Il est est bien le digne héritier des porteurs de valises pour le réseau FLN terroriste de la guerre d’Algérie ainsi que le digne allié des ordures d’extrême gauche du NPA qui bloquaient un car-ferry pour y laisser monter des migrants-envahisseurs, la semaine dernière à Calais.
    Honneur au Général Piquemal.
    l’histoire n’oubliera pas ce crime.

  5. champar says:

    C’est le maire de Calais qui doit rendre des comptes car en plus de la trahison des ses administrés il ajoute la forfaiture (même si ce terme a été enlevé du droit français, la réalité reste).
    Le maire de Calais doit être condamnée pour indignité nationale.

  6. Solveig Nolan says:

    Résultat régionales décembre 2015 pour CALAIS:
    Abstention: 44,82%
    UMPS: 55,13%

    En conclusion: ils n’ont que ce qu’ils méritent. Envoyons-leur davantage de racailles et de CRS. Ils finiront bien un jour par comprendre.

  7. Vous écrivez :
    Le général Christian Piquemal […] sera poursuivi pour « participation à un attroupement qui ne s’est pas dissout après sommation » […].
    Sans doute l’accusation que vous citez cite elle-même le langage du Code.
    Or, je suis persuadé que la leçon de celui-ci, qui a été formulé par des lettrés, n’est pas « dissout », forme qui n’existe pas comme participe passé.
    Donc, l’accusation, si (comme je suppose) vous l’avez correctement citée, a été formulée par une personne qui n’est pas assez lettrée pour formuler des accusations.
    Pauvre France !

  8. qui défend la France ? La société civile de droite, pas le reste qui entend s’installer durablement au pouvoir par tous les moyens.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com